17 logements sociaux en pierre massive, rue Oberkampf, Paris

Rédigé par Loïc COUTON
Publié le 15/12/2017

Jusqu’au XIXe siècle et à l’avènement des chemins de fer, les possibilités d’approvisionnement en pierre de construction étaient rares et coûteuses. La constitution géologique des territoires exerçait alors une forte influence sur l’architecture, en caractérisant la morphologie et l’esthétique des édifices selon les régions. L’agence Barrault-Pressacco milite aujourd’hui pour une redécouverte des matériaux locaux au profit d’une architecture qu’on pourrait qualifier d’« appellation d’origine contrôlée ».

L’histoire de Paris est indissociable de celle des constructions en pierre massive, depuis l’époque gallo-romaine jusqu’à l’éclectisme du Second Empire, berceau des grandes percées haussmanniennes. Si les progrès des matériaux industriels, le XXe siècle et son mouvement moderne ont peu à peu démodé son emploi dans l’architecture, on assiste depuis les années 2000 à un regain d’intérêt, de la part des concepteurs, mais aussi des maîtres d’ouvrage, pour ce matériau naturel, certes non renouvelable, mais bien plus durable que bon nombre de matériaux plus récents.



Maîtrise d’ouvrage : RIVP
Maîtrise d’œuvre : Barrault-Pressacco architecte mandataire 
BET structure et thermique : LM Ingénieur
BET fluides : Atelux
Acoustique : QCS Services
Économie : ALP Ingénierie
Entreprise générale : Tempere Construction
Mise en œuvre pierre : Bonnel
Transformation pierre : Ateliers Lithias
Carrière : France-Pierre Poitou-Charentes/La Carrière de Brétignac
Programme : 17 logements sociaux et un commerce
Surface PLA : 1280 m2
Coût : 3,1 millions d’euros HT
Calendrier : concours octobre 2012, livraison 2017

-<br/> Crédit photo : DELVAUX Maxime La cour intérieure est traitée en simple jardin d'agrément sans jouissance particulière.<br/> Crédit photo : Giaime Meloni Le rez-de-chaussée en béton armé poncé réinvente le soubassement parisien, traditionnellement réalisé dans un autre matériau que les étages courants, tout en revendiquant la modernité de l'ouvrage.<br/> Crédit photo : Giaime Meloni Le bois apparent des plafonds en CLT fait écho à celui des parquets en chêne massif qui recouvre le réseau de chauffage par le sol.<br/> Crédit photo : Giaime Meloni -<br/> Crédit photo : GUILLAUME Clément

VOIR ÉGALEMENT

>> Choix de darchitectures.com
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Publiés par d'a

Sweets Hotel Amsterdam, Pays-Bas Publié le 01/06/2018

Maître d’ouvrage : Lloyd Hotel & Cultural Embassy, Grayfield  Architectes :… [...]

Grand magasin Siam Discovery Bangkok, Thaïlande Publié le 01/06/2018

Maître d’ouvrage : Siam Piwat Architecte : nendo Surface : … [...]

Pâtisserie de l’hôtel Meurice Paris 1er Publié le 01/06/2018

Maître d’ouvrage : Dorchester Collection Maître d’œuvre : ciguë … [...]

Hôtel Revier Lenzerheide, Suisse Publié le 01/06/2018

Maître d’ouvrage : Fortimo Group Maître d’œuvre : Carlos Martinez Architekten … [...]

Maisons Areia Al Khiran, Koweït Publié le 01/06/2018

Maître d’ouvrage : privée Maître d’œuvre : AAP Associated Architects Partnership … [...]

Boutique La fille d’O Anvers, Belgique Publié le 01/06/2018

Maître d’ouvrage : La fille d’OMaître d’œuvre : De Vylder Vinck… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juin 2018
 LunMarMerJeuVenSamDim
22    01 02 03
2304 05 06 07 08 09 10
2411 12 13 14 15 16 17
2518 19 20 21 22 23 24
2625 26 27 28 29 30  

> Questions pro

Une nouvelle boîte à outils pour reconquérir le chantier

Proie d’un arsenal administratif pléthorique, le chantier deviendrait-il pour l’architecte le lieu de tous les dangers ? En mettant en…

Le Lab CDC Architecture de la transformation

À quels besoins d’innovation et d’évolutions réglementaires répond l’appel à projets du Lab CDC « Architecture de la…

Qu'est devenu le « permis de faire »?

À la loi LCAP du 27 janvier 2017 ne manque que la promulgation d’un ultime décret qui doit entériner …