1789-1979, l’art moderne de bâtir en terre crue : une saga universelle initiée en France - 1. Dès 1789 en France : François Cointeraux, le premier « grand pionnier »

Rédigé par Jean DETHIER
Publié le 22/06/2017

Dossier réalisé par Jean DETHIER
Dossier publié dans le d'A n°255

L’art ancestral de construire en terre crue est né dans la mouvance de la révolution néolithique, tandis que l’art moderne de bâtir avec ce même matériau naturel s’inscrit dans celle de la Révolution française. La première est celle qui, initiée il y a quelque 10 000 ans, induit le passage progressif des hommes du nomadisme à la sédentarité. Lequel implique la nécessité radicalement nouvelle de se construire un habitat fixe, d’abord dans des hameaux, puis dans des villages (...)


Lisez la suite de cet article dans : N° 255 - Juillet 2017

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juillet 2017
 LunMarMerJeuVenSamDim
26     01 02
2703 04 05 06 07 08 09
2810 11 12 13 14 15 16
2917 18 19 20 21 22 23
3024 25 26 27 28 29 30
3131       

> Questions pro

Le PLU, des enjeux à la mise en œuvre (volet 1)

Fruit de la loi SRU, le PLU est un outil d’urbanisme qui, malgré ses ambitions louables, suscite des interrogations et des difficultés de mise…

Les architectes menacés de phobie administrative

Comment les architectes s’organisent-ils face à la complexité croissante de la gestion des projets,…

Et si on parlait de Culture ?

À quelques jours d’une échéance présidentielle incertaine, François de Mazières, député-maire Les…