BIG et Heatherwick pour Google à Londres

Rédigé par Coraline BLAISE
Publié le 02/06/2017

La collaboration entre l’agence d’architecture danoise, le studio de design britannique et la firme américaine semble entérinée. Déjà associés pour la conception du siège de Google en Californie, BIG et le studio Heatherwick viennent de dévoiler leur projet commun pour un bâtiment Google à Londres. Ce dernier prendra place au nord de la gare de King’s Cross.

A chaque géant de la technologie son architecte fétiche. Alors qu’Apple inaugure progressivement son pharaonique Apple Park construit par Foster+Partners, Google confirme sa préférence pour les danois de BIG.

 

Avec le designer Thomas Heatherwick, BIG construira son second bâtiment Google et le premier hors du sol américain. BIG et Heatherwick travaillent déjà sur le nouveau campus Google dans la ville californienne de Mountain View. D’abord pensé comme un ensemble hétéroclite, le campus prendra finalement la forme compacte d’une collection de pavillons parallélépipédiques sous une grande structure aux allures de tente.

 

A Londres, le long des voies de chemin de fer de Kings’ Cross s’étendra un bâtiment de plus de 90 000 m2  pour réunir les employés Google aujourd’hui répartis entre les sites de Covent Garden et Victoria.

 

Le projet est décrit par ses concepteurs comme le mélange de l’esprit des « startup garages » de la Silicon Valley couplé au caractère industriel du site londonien. Le bâtiment sera une vitrine de l’une des activités de Google liée à la construction. Le Google Healthy Materials Program est un outil analytique jaugeant l’impact environnemental des matériaux. Le nouveau siège londonien sera exclusivement construit par des éléments certifiés par ce dernier.


Entre 7 et 11 niveaux, des plateaux libres se développeront en cascade sur un socle de commerces. Un grand escalier transversal fera la liaison entre les différents étages, du sol à la toiture accessible. Largement végétalisée, celle-ci est dédiée à la détente et l’activité sportive des employés grâce notamment à une piste de course. A l'inverse du vase clos des grands sièges de la Silicon Valley, le bâtiment londonien suit une insertion urbaine assez classique.


Le bureau BDP (Building Design Partnership) est chargée de l’exécution du projet et l’agence Gillespies de l’aménagement paysager.


Combiné aux bureaux du 6 St Pancras Square conçus par Wilmotte & Associés, que Google occupe déjà partiellement, ainsi qu’à un troisième bâtiment par Mossessian Architecture, ce sont à terme 7000 travailleurs de la multinationale qui habiteront le quartier londonien.

Les articles récents dans Actus brèves

Menace sur la Maison du Peuple de Clichy Publié le 18/06/2018

La mairie de Clichy La Garenne a annoncé il y a quelques mois le lauréat du projet de… [...]

Serpentine 2018 - from London to Beijing Publié le 12/06/2018

Le Pavillon Serpentine 2018 ouvrira ses portes vendredi prochain sur son traditionnel site… [...]

Olafur Eliasson – première architecturale Publié le 05/06/2018

L’artiste Olafur Eliasson dévoilera samedi prochain sa première réalisation… [...]

Design et décroissance ? Publié le 30/05/2018

[...]

Sortir de l'ego Publié le 30/05/2018

[...]

Design empathique Publié le 30/05/2018

[...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juin 2018
 LunMarMerJeuVenSamDim
22    01 02 03
2304 05 06 07 08 09 10
2411 12 13 14 15 16 17
2518 19 20 21 22 23 24
2625 26 27 28 29 30  

> Questions pro

Une nouvelle boîte à outils pour reconquérir le chantier

Proie d’un arsenal administratif pléthorique, le chantier deviendrait-il pour l’architecte le lieu de tous les dangers ? En mettant en…

Le Lab CDC Architecture de la transformation

À quels besoins d’innovation et d’évolutions réglementaires répond l’appel à projets du Lab CDC « Architecture de la…

Qu'est devenu le « permis de faire »?

À la loi LCAP du 27 janvier 2017 ne manque que la promulgation d’un ultime décret qui doit entériner …