David Adjaye et Ron Arad, grands gagnants du concours pour le Mémorial de l’Holocauste de Londres

Rédigé par Marguerite PIERRE
Publié le 26/10/2017

Les architectes David Adjaye et Ron Arad ainsi que les urbanistes Gustafon Porter + Bowman ont remporté le concours international pour le Mémorial national de l’Holocauste en Grande Bretagne.

Les architectes étaient en compétition avec  une centaine de candidats et 10 finalistes dont nous avions présenté les projets en février dernier. Parmi ces derniers figuraient l’agence Zaha Hadid associée à Anish kapoor, le studio Libeskind ou encoreFoster + Partners.

 

Les lauréats ont été choisis par un jury indépendant composé du Secrétaire d’Etat aux collectivités et gouvernements locaux, du maire de Londres, de survivants de l’Holocauste et de grandes figures britanniques de l’architecture, de la culture et de la religion.

 

La structure est à la fois dédiée à la mémoire des victimes et aux survivants du nazisme mais est aussi tournée vers l’éducation des générations futures.

Au Mémorial s’ajoutera un learning center souterrain de 2650 mètres carrés dans lequel des témoignages des survivants des camps seront disponibles. D’après le jury,  le concept a la « capacité de se développer en un Mémorial iconique et une intrigante expérience éducative pour les visiteurs ».

 

Le projet verra le jour dans le parc jouxtant le Palais de Westminster pour un budget estimé à 40 millions de livres sterling.

La structure sera composée de 23 parois de bronze ("écailles") qui inciteront le visiteur à entrer de manière solitaire. Les espaces interstitiels représenteront les 22 pays dans lesquels les victimes de l’Holocauste ont été déportées. Chaque chemin mène dans un hall qui sert de lieu de contemplation et de transition vers le learning center souterrain.

La sortie du Mémorial offre une vue dégagée sur le Parlement afin que les visiteurs prennent conscience de la « réalité de la démocratie ».


Le projet a subi les critiques de l’Imperial War Museum (IWM) qui considère que le learning center prévu dans le Mémorial rivalise avec son nouveau Holocaust center dont l’ouverture est prévue pour 2020, à moins de 2 kilomètres.

Les habitants qui vivent autour du parc où doit s’implanter l’édifice ont également manifesté leur mécontentement, affirmant que ce dernier empiètera sur les espaces verts, augmentera la pollution et le trafic et nécessitera une sécurité renforcée.

Les articles récents dans Actus brèves

Menace sur la Maison du Peuple de Clichy Publié le 18/06/2018

La mairie de Clichy La Garenne a annoncé il y a quelques mois le lauréat du projet de… [...]

Serpentine 2018 - from London to Beijing Publié le 12/06/2018

Le Pavillon Serpentine 2018 ouvrira ses portes vendredi prochain sur son traditionnel site… [...]

Olafur Eliasson – première architecturale Publié le 05/06/2018

L’artiste Olafur Eliasson dévoilera samedi prochain sa première réalisation… [...]

Design et décroissance ? Publié le 30/05/2018

[...]

Sortir de l'ego Publié le 30/05/2018

[...]

Design empathique Publié le 30/05/2018

[...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juin 2018
 LunMarMerJeuVenSamDim
22    01 02 03
2304 05 06 07 08 09 10
2411 12 13 14 15 16 17
2518 19 20 21 22 23 24
2625 26 27 28 29 30  

> Questions pro

Une nouvelle boîte à outils pour reconquérir le chantier

Proie d’un arsenal administratif pléthorique, le chantier deviendrait-il pour l’architecte le lieu de tous les dangers ? En mettant en…

Le Lab CDC Architecture de la transformation

À quels besoins d’innovation et d’évolutions réglementaires répond l’appel à projets du Lab CDC « Architecture de la…

Qu'est devenu le « permis de faire »?

À la loi LCAP du 27 janvier 2017 ne manque que la promulgation d’un ultime décret qui doit entériner …