Dissertations : Concours pour le musée de la Romanité à Nîmes

Rédigé par Richard SCOFFIER
Publié le 18/06/2012

Article paru dans le d'A n°210

Cette consultation semble symptomatique d'un retour à une architecture parlante qui se fixe pour objectif de concevoir non des constructions se donnant clairement pour ce qu'elles sont, mais des événements cherchant à réorienter le destin du site dans lequel ils s'insèrent.

La mairie de Nîmes souhaitait de nouveaux propylées pour mieux accueillir ses visiteurs et les inciter à accomplir un parcours initiatique à travers le cours de son histoire. Elle a organisé une consultation internationale pour un nouveau musée, dont la scénographie rappellerait à ses habitants comme aux touristes la place de la ville dans l'Empire romain. Elle leur permettrait de positionner aisément ses différents monuments, à la fois dans l'espace et dans le temps : les arènes, la Maison carrée, la source, la tour Magne… Prévu en plein centre-ville, face aux arènes, l'édifice se poursuivrait dans un jardin archéologique conçu autour des vestiges des anciens remparts de la cité.

La Ville voulait expressément un bâtiment iconique capable d'engager avec les arènes le même type de dialogue que Norman Foster et son Carré d'art avaient su tisser plus loin avec la fameuse Maison carrée. Une architecture capable de donner l'image d'une ville fortement ancrée dans le passé, tout en restant engagée dans l'avenir.

Plutôt que de construire un « musée d'art romain » ou un « musée archéologique » pour abriter ses collections et ses récentes découvertes, notamment deux grandes mosaïques, la mairie a préféré demander aux trois architectes internationaux sélectionnés de réfléchir sur la question de la « romanité » et de produire des projets/dissertations. Comme si, dans l'après-Guggenheim de Bilbao, l'architecture devait mettre entre parenthèses sa fonction d'accueil pour devenir performative et modifier la destinée des villes qui la convoquent à leur chevet : leur accorder une nouvelle identité, les réenchanter.


Lisez la suite de cet article dans : N° 210 - Juillet 2012

Les articles récents dans Concours

Unité et diversité - Concours pour le marcolot Nice Méridia Publié le 02/05/2018

Dans la plaine du Var – une vaste zone agricole en déshérence, où ont été exilés les… [...]

Superbelges Concours pour la Maison des médias, Schaerbeek Publié le 28/03/2018

Partons une nouvelle fois vers Bruxelles où certaines agences semblent parvenir à dépasser… [...]

Faire école / Concours pour l’Institut méditerranéen de la ville et des territoires, Marseille Publié le 01/03/2018

Les équipes en lice devaient concevoir un édifice capable de rassembler… [...]

Le programme et le contexte - Concours pour la Cité de la musique de Genève Publié le 08/12/2017

Comment parvenir à une reconnaissance internationale en construisant un… [...]

Nous n’avons jamais été modernes : concours pour la réhabilitation de la tour Montparnasse Publié le 23/11/2017

Comment faire de cette tour sombre – symptomatique de l’entrée à reculons de la France… [...]

L’architecture est-elle un sport d’équipe ? Réinventer la Seine : concours pour le réaménagement du site de l’usine des eaux d’Ivry-sur-Seine Publié le 17/10/2017

Réinventer la Seine semble confirmer une tendance forte où la séparation entre maître… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.
Ekeonore GERARD   -  etudiante le 12/01/2013

bonjour,
je verrais bien une sorte de grand taureau, en forme de vagues ,des formes paraboliques, des ellipses pour rappeler les arènes, la tour Magne.
le musée serait construit la tete face au torreador pour rappeler la corrida.
le matèriel serait du bois de l' hêtre;
ou peut-etre du béton, en rappelant l'architecture de GAUDI, et sa mosaïque.

> L'Agenda

Juin 2018
 LunMarMerJeuVenSamDim
22    01 02 03
2304 05 06 07 08 09 10
2411 12 13 14 15 16 17
2518 19 20 21 22 23 24
2625 26 27 28 29 30  

> Questions pro

Une nouvelle boîte à outils pour reconquérir le chantier

Proie d’un arsenal administratif pléthorique, le chantier deviendrait-il pour l’architecte le lieu de tous les dangers ? En mettant en…

Le Lab CDC Architecture de la transformation

À quels besoins d’innovation et d’évolutions réglementaires répond l’appel à projets du Lab CDC « Architecture de la…

Qu'est devenu le « permis de faire »?

À la loi LCAP du 27 janvier 2017 ne manque que la promulgation d’un ultime décret qui doit entériner …