Flex office : quelle place pour l’usager ?

Rédigé par Karine DANA
Publié le 22/05/2017

Dossier réalisé par Karine DANA
Dossier publié dans le d'A n°254

Depuis vingt ans, les organisations des entreprises et les manières de travailler ne cessent d’évoluer. Toutes les sociétés tendent maintenant vers un discours commun : il faut augmenter les interactions entre les personnes, accroître la covisibilité tout en préservant les besoins d’intimité des usagers et en répondant aux nécessités de mobilité et de changements de postures.

Cette tendance va de pair avec un nouvel engouement pour le « flex office », très fort en France depuis ces trois dernières années. Venue du nord de l’Europe, elle renvoie à une tout autre manière de travailler, beaucoup plus collaborative, créative, stimulée. Ce passage vers le « bureau flexible » définit un nouveau rapport à l’espace. Le bureau individuel disparaît au profit de postes de travail polymorphes et non attribués (...)


Lisez la suite de cet article dans : N° 254 - Juin 2017

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juin 2017
 LunMarMerJeuVenSamDim
22   01 02 03 04
2305 06 07 08 09 10 11
2412 13 14 15 16 17 18
2519 20 21 22 23 24 25
2626 27 28 29 30   

> Questions pro

Les architectes menacés de phobie administrative

Comment les architectes s’organisent-ils face à la complexité croissante de la gestion des projets,…

Et si on parlait de Culture ?

À quelques jours d’une échéance présidentielle incertaine, François de Mazières, député-maire Les…

Le droit d’auteur des architectes (suite et fin)

Après notre enquête sur le coût du droit à l’image d’une œuvre architecturale (voir d’a n° 250), nous nous…