Formes simples, émotions fortes : une bibliothèque et une fondation sur le campus universitaire de Doha

Rédigé par Emmanuel CAILLE
Publié le 03/05/2018

Depuis un an, l’agence de Rotterdam livre un nombre impressionnant de bâtiments à travers le monde. Cette intense production n’a pas entamé, bien au contraire, l’inventivité et la rigueur d’exécution de leurs projets. D’a n’a rendu compte que des trois réalisations françaises : à Caen, Saclay et Paris. Nous avons visité avec Rem Koolhaas les deux édifices qu’il vient de livrer à Doha : la Qatar Foundation et la Qatar National Library. Inventives, ces architectures ne s’inscrivent pas moins dans un processus cumulatif de réactions aux mutations qu’analyse sans relâche son agence. Comment l’architecture doit-elle réagir aux bouleversements économiques, culturels et politiques ? À Doha, la stratégie koolhaassienne a trouvé un lieu idéal de mise à l’épreuve : un programme de prédilection (une bibliothèque), un État plus fort que le marché et une rencontre imprévue mais féconde avec l’optimisme utopique des métabolistes japonais.

 

Pour comprendre ce qui se joue dans l’architecture des pays du Golfe, il faut d’abord se départir d’une certaine arrogance européo-centriste. Si de nombreux bâtiments édifiés ces dernières années au Moyen-Orient relèvent d’une emphase kitsch débridée, c’est avec un sérieux et une maîtrise qui n’a rien à envier aux nôtres qu’ils abordent parfois les questions urbaines et architecturales. La table « naturellement » rase des territoires qu’offrent presque toujours les pays du Golfe et la taille souvent hors du commun de ces programmes en font un lieu d’expérimentation de la « Bigness », ce terme conceptualisé par Rem Koolhaas en 1994 : « Par leur seule taille, ces bâtiments entrent dans un domaine amoral, par-delà le bien et le mal. Leur impact est indépendant de leur qualité1. » Pour l’architecte, les émirats sont aussi le lieu d’une redéfinition du concept de culture dans lequel sciences, culture, art, éducation, sport, religion et média ne sont plus envisagés séparément mais conjointement. Contrairement à d’autres pays du Golfe, notamment l’Arabie saoudite, le Qatar entend incarner une image plus œcuménique des cultures islamiques, à l’image de son musée d’Art islamique qui accueille des œuvres des trois continents. Une volonté qui aujourd’hui lui vaut d’ailleurs l’inimitié de ses voisins.

 

Tokyo, Doha, Rotterdam

Le siège la Fondation du Qatar et la bibliothèque s’inscrivent scrupuleusement dans le plan d’urbanisme établi par l’agence d’Arata Isozaki. Sous protectorat britannique jusqu’en 1961, comme beaucoup d’émirats du Golfe, le Qatar a préféré après son indépendance se tourner vers des pays non occidentaux comme le Japon. Après Kenzo Tange, c’est Arata Isozaki qui en 1995 a été chargé de dessiner les nouveaux plans d’Education City, un campus de 14 kilomètres carrés dédié à l’enseignement, la recherche et les loisirs.



Maîtres d'ouvrages : Qatar Foundation 
Maîtres d'oeuvres : OMA, Rem Koolhaas et Ellen Van Loon – associé : Kunlé Adeyemi ; chefs de projet sur site : Vincent Kersten, Gary Owen
Surface SHON : 32 000 m
Date de livraison : automne 2017 

Vue de la Fondation Qatar<br/> Crédit photo : BAAN Iwan Vue de la Fondation émergant d'une dalle protégeant le parking Vue d'ensemble de la librairie Vue intérieure de la fondation : jeu kaléïdoscopique de l'atrium piranésien Intérieur de la bibliothèque : à l'image d'un grand paysage urbain scandé de rayonnages Forme en origami de la façade ouest de la Fondation

VOIR ÉGALEMENT

>> Choix de darchitectures.com
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Publiés par d'a

Zeitz-MOCAA, Museum of Contemporary Art of Africa, Le Cap Publié le 22/06/2018

[ Maître d’ouvrage et développeur : Victoria & Alfred Waterfront, Zeitz MOCAA… [...]

Restructuration d’une usine des frères Perret, Montataire, Oise Publié le 22/06/2018

Maître d’ouvrage : ville de MontataireMaîtres d’œuvre : atelier Pierre Hebbelinck… [...]

Retour à l’ordre: l'îlot A3 à Lyon Confluence Publié le 22/06/2018

Pour tout l’îlot Îlot A3 : [ Maître d’ouvrage : Icade Promotion – Masterplan … [...]

Sweets Hotel Amsterdam, Pays-Bas Publié le 01/06/2018

Maître d’ouvrage : Lloyd Hotel & Cultural Embassy, Grayfield  Architectes :… [...]

Grand magasin Siam Discovery Bangkok, Thaïlande Publié le 01/06/2018

Maître d’ouvrage : Siam Piwat Architecte : nendo Surface : … [...]

Pâtisserie de l’hôtel Meurice Paris 1er Publié le 01/06/2018

Maître d’ouvrage : Dorchester Collection Maître d’œuvre : ciguë … [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Août 2018
 LunMarMerJeuVenSamDim
31  01 02 03 04 05
3206 07 08 09 10 11 12
3313 14 15 16 17 18 19
3420 21 22 23 24 25 26
3527 28 29 30 31   

> Questions pro

Architecte de copropriété, une piste à ne pas négliger

Les architectes se tournent parfois vers des activités considérées comme marginales, soit par goût, soit par défaut de commande traditionnelle.…

Une nouvelle boîte à outils pour reconquérir le chantier

Proie d’un arsenal administratif pléthorique, le chantier deviendrait-il pour l’architecte le lieu de tous les dangers ? En mettant en…

Le Lab CDC Architecture de la transformation

À quels besoins d’innovation et d’évolutions réglementaires répond l’appel à projets du Lab CDC « Architecture de la…