Instituts d’urbanisme et de géographie alpine, Grenoble

Rédigé par Bénédicte CHALJUB
Publié le 04/04/2017

Livrée fin 2016, l’extension de la Cité des Territoires de Grenoble déploie une architecture radicale en béton et verre qui illustre rigueur et gageure constructives. Un fait exceptionnel dans ce quartier du sud de la ville remanié depuis une dizaine d’années, composé d’îlots de logements collectifs aux écritures banales. L’édifice est signé de l’agence GBAU, installée en Haute- Savoie, des architectes associés Philippe Guyard et Boris Bregman. 

Associé à Jeanine Fillion-Nicollet, Guyard Bregman Architectes Urbanistes gagne le concours sur esquisse lancé par l’Institut d’urbanisme de Grenoble (IUG) et l’Institut de géographie alpine (IGA) en 2010. L’opération s’implante au coeur de la ZAC Vigny-Musset et renforce (...)



Maîtres d'ouvrages : Université Joseph Fourier et Pierre Mendès France
Maîtres d'oeuvres : GBAU - Guyard Bregman Architectes Urbanistes ; Fillion-Nicollet architecte associée - BET structures : Secoba - BET fluides : CET - Economie : EA2C - Acoustique : Rez'On
Programme : amphithéâtre, salles d'enseignement, bureaux des chercheurs, administration, salles de réunion, cafétéria
Surface : 2 331 m2 SDP
Coût : 4,3 millions d'euros HT
Date de livraison : 2016


Lisez la suite de cet article dans : N° 252 - Avril 2017

Les lames de béton forment la marquise du hall d’entrée de l’édifice.<br/> Crédit photo : VALLET Pierre Les lames de béton suspendues constituent l’ordonnance de l’édifice dans ce quartier aux architectures pour le moins banales.<br/> Crédit photo : VALLET Pierre Le rythme extérieur forme la grammaire interne de l’édifice, que ce soit dans le hall ou les étages.<br/> Crédit photo : VALLET Pierre Les lames filtrent la lumière, cadrent les vues et participent au confort thermique. Leur poids, 13 tonnes chacune, a nécessité une mise en oeuvre spécifique.<br/> Crédit photo : VALLET Pierre Les matériaux sont montrés tels quels (le béton est brut, le flocage reste apparent).<br/> Crédit photo : VALLET Pierre Les bancs cachent les clapets coupe-feu et permettent le passage de l’air de reprise de ventilation des salles de cours ; ils logent également des radiateurs plinthe pour le chauffage.<br/> Crédit photo : VALLET Pierre

VOIR ÉGALEMENT

>> Choix de darchitectures.com
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Publiés par d'a

Reconversion de l’Institut de génie civil, Liège Publié le 06/04/2017

Maîtres d'ouvrages : SPI Maîtres d'oeuvres : association momentanée Baumans Deffet Architecture [...]

Médiathèque François Mitterrand, quartier des Capucins, Brest Publié le 05/04/2017

Maîtres d'ouvrages : Ville de Brest Maîtres d'oeuvres : CANAL architecture, Patrick Rubin et Annie [...]

Logements collectifs à Rouen et au Grand-Quevilly Publié le 03/04/2017

Îlot Huysmans, quartier du Châtelet, RouenMaître d'ouvrage : Immobilière Basse Seine Maîtres [...]

L’Elbphilharmonie de Hambourg Publié le 03/03/2017

Maîtres d'ouvrages : Freie und Hansestadt Hamburg ; Elbphilarmonie Hamburg Bau GmbH & Co. KG, [...]

Éloge du vide, Conservatoire national, Vanves Publié le 02/03/2017

Projet HQE - Label BBCMaîtres d'ouvrages : Grand Paris Seine-Ouest / ville de Vanves  [...]

Boîte noire / cube blanc, Centre de création contemporaine Olivier-Debré, Tours Publié le 01/03/2017

Maîtres d'ouvrages : Communauté d'agglomération Tour(s)Plus Maîtres d'oeuvres mandataires : [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mai 2017
 LunMarMerJeuVenSamDim
1801 02 03 04 05 06 07
1908 09 10 11 12 13 14
2015 16 17 18 19 20 21
2122 23 24 25 26 27 28
2229 30 31     

> Questions pro

Et si on parlait de

À quelques jours

Le droit d’auteur

Après notre enquête

Exploiter l’image

Que seraient Paris sans la tour Eiffel, Sydney