Instituts d’urbanisme et de géographie alpine, Grenoble

Rédigé par Bénédicte CHALJUB
Publié le 04/04/2017

Livrée fin 2016, l’extension de la Cité des Territoires de Grenoble déploie une architecture radicale en béton et verre qui illustre rigueur et gageure constructives. Un fait exceptionnel dans ce quartier du sud de la ville remanié depuis une dizaine d’années, composé d’îlots de logements collectifs aux écritures banales. L’édifice est signé de l’agence GBAU, installée en Haute- Savoie, des architectes associés Philippe Guyard et Boris Bregman. 

Associé à Jeanine Fillion-Nicollet, Guyard Bregman Architectes Urbanistes gagne le concours sur esquisse lancé par l’Institut d’urbanisme de Grenoble (IUG) et l’Institut de géographie alpine (IGA) en 2010. L’opération s’implante au coeur de la ZAC Vigny-Musset et renforce (...)



Maîtres d'ouvrages : Université Joseph Fourier et Pierre Mendès France
Maîtres d'oeuvres : GBAU - Guyard Bregman Architectes Urbanistes ; Fillion-Nicollet architecte associée - BET structures : Secoba - BET fluides : CET - Economie : EA2C - Acoustique : Rez'On
Programme : amphithéâtre, salles d'enseignement, bureaux des chercheurs, administration, salles de réunion, cafétéria
Surface : 2 331 m2 SDP
Coût : 4,3 millions d'euros HT
Date de livraison : 2016


Lisez la suite de cet article dans : N° 252 - Avril 2017

Les lames de béton forment la marquise du hall d’entrée de l’édifice.<br/> Crédit photo : VALLET Pierre Les lames de béton suspendues constituent l’ordonnance de l’édifice dans ce quartier aux architectures pour le moins banales.<br/> Crédit photo : VALLET Pierre Le rythme extérieur forme la grammaire interne de l’édifice, que ce soit dans le hall ou les étages.<br/> Crédit photo : VALLET Pierre Les lames filtrent la lumière, cadrent les vues et participent au confort thermique. Leur poids, 13 tonnes chacune, a nécessité une mise en oeuvre spécifique.<br/> Crédit photo : VALLET Pierre Les matériaux sont montrés tels quels (le béton est brut, le flocage reste apparent).<br/> Crédit photo : VALLET Pierre Les bancs cachent les clapets coupe-feu et permettent le passage de l’air de reprise de ventilation des salles de cours ; ils logent également des radiateurs plinthe pour le chauffage.<br/> Crédit photo : VALLET Pierre

VOIR ÉGALEMENT

>> Choix de darchitectures.com
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Publiés par d'a

17 logements sociaux en pierre massive, rue Oberkampf, Paris Publié le 15/12/2017

Maîtrise d’ouvrage : RIVP Maîtrise… [...]

Centre éducatif fermé (CEF), Marseille Publié le 15/12/2017

  Maîtrise… [...]

Résidence pour étudiants et jeunes actifs, campus de Paris-Saclay Publié le 15/12/2017

Maître d’ouvrage : RSF Gestionnaire :… [...]

Siège de Métropole Rouen Normandie : impressions dichroïques Publié le 22/11/2017

Maîtrise d’ouvrage : Métropole Rouen Normandie Maîtrise d’œuvre : … [...]

La Monnaie, de l’hôtel à l’établissement public Publié le 22/11/2017

Maîtres d'ouvrages : Monnaie de Paris Maîtres d'oeuvres : Philippe Prost (AAPP) BET :… [...]

Extension du lycée Georges-Brassens de Courcouronnes Publié le 22/11/2017

Maîtrise d’ouvrage : Région Île-de-France et Essonne aménagement Maître… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Janvier 2018
 LunMarMerJeuVenSamDim
0101 02 03 04 05 06 07
0208 09 10 11 12 13 14
0315 16 17 18 19 20 21
0422 23 24 25 26 27 28
0529 30 31     

> Questions pro

Les 300 premières agences françaises classées selon leur chiffre d'affaires

Chaque année, d’a publie un tableau des 300 agences d’architecture classées en fonction de leur chiffre…

Des kilomètres pavés de bonnes intentions jusqu’à l’enfer des permis de construire

Alors que la loi Logement est en préparation, confrontons les ambitions du gouvernement pour pallier les difficultés qui retardent l’obtention …

Comment « assurer » sur le chantier ?

Dans un milieu professionnel qui a connu une crise sévère, des évolutions normatives et technologiques et l’avènement du BIM, peut-on faire…