La Cité de l’Architecture et du Patrimoine tire le portrait de l’Architecte

Rédigé par Coraline BLAISE
Publié le 25/04/2017

Du maître-maçon au starchitecte en passant par l’architecte du Roi, l’architecte a été vu et s’est donné à voir de manière différente à travers l’Histoire. La Cité de l’Architecture et du Patrimoine revient sur l’évolution de la figure de l’architecte et ses représentations dans l’exposition “L’architecte. Portraits… et Clichés” du 21 Avril au 4 Septembre 2017.

Imhotep, Philibert Delorme, Charles Garnier, Le Corbusier, Jean Nouvel : à chaque époque ses architectes iconiques. Leur statut n’a pas été constant mais la société a toujours représenté ses architectes de manière plus ou moins abondante et par différents moyens. Grâce à une exposition richement documentée, la Cité de l’Architecture se penche sur l’image des architectes de l’Antiquité à nos jours, en trois grandes thématiques.

 

La section “portrait des architectes” expose leurs représentations dans la peinture, la sculpture, le dessin, la caricature, l’estampe ou encore la photographie. Quelques artistes ont éprouvé un attrait certain pour la représentation des architectes en général, comme Ingres qui leur a dédié 28 portraits, ou d'un architecte en particulier. Charles Garnier et sa “gueule” singulière a, par exemple, été peint par Gérôme, Baudry ou Bouguereau, a fait l’objet de buste en bronze ou a été photographié par Nadar au XIXème siècle.

La mode vestimentaire et l’architecte -qui cultive son look avec finesse- sont aussi mis en relation, lunettes et pipes de Le Corbusier à l'appui.

 

Dans un second temps, l’exposition s’intéresse au métier de l’architecte. Elle revient sur sa formation et la longue tradition de la “charrette”, ses outils en mutation ou encore son lieu de travail, qu’il soit cabinet, bureau, atelier ou agence. Les commandes faites aux architectes sont aussi explorées, notamment celles d’Etat et les relations qui se tissent à cette occasion avec le pouvoir politique.

 

Enfin, à l’époque contemporaine, “l’architecte à la une” investit les supports médiatiques. Il accède tel un people aux premières pages des magazines. On le dépeint aussi au cinéma, davantage pour asseoir le statut social d’un personnage que pour sa véritable pratique.  À de rares occasions, l’architecte devient emblème national et son portrait est frappé sur les monnaies ou les timbres postaux. Il est présent dans la littérature enfantine, la bande-dessinée, les dessins animés ou les jeux.

 

A l'issue de l'exposition, l'architecte semble être partout. Une grande absente : la figure féminine qui n'apparaît que bien tardivement dans la profession et donc dans ce portrait, avec Charlotte Perriand comme première représentante.


L’exposition “Portraits… et Clichés” n’a pas peur de se moquer des architectes. Espérons que les architectes sachent rire d’eux-mêmes en retour !

 

Une catalogue d’exposition, publié aux éditions Norma, est disponible.

Les articles récents dans Actus brèves

Sous les jupes de Paris Publié le 23/05/2017

Trois ans après le lancement de son premier appel à projets urbains [...]

L’école Saint-Merri en questions Publié le 17/05/2017

Avec le soutien de DoCoMoMo, cet [...]

Guervilly et Mauffret pour le Centre Omnisports de Saclay Publié le 16/05/2017

L’Université Paris-Saclay et [...]

Cinq nouveaux lauréats pour le Global Award for Sustainable Architecture Publié le 15/05/2017

Tous les ans depuis 2006, le Global [...]

Les Pays-Bas et la Belgique à l'honneur au EU Mies Award Publié le 12/05/2017

Tous les deux ans depuis 1988, la Commission Européenne et la Fondation Mies Van [...]

Bruel-Delmar et JAM pour le quartier du Moulon à Saclay Publié le 11/05/2017

L’EPA Paris-Saclay vient d’annoncer les lauréats de la consultation de [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mai 2017
 LunMarMerJeuVenSamDim
1801 02 03 04 05 06 07
1908 09 10 11 12 13 14
2015 16 17 18 19 20 21
2122 23 24 25 26 27 28
2229 30 31     

> Questions pro

Les architectes

Comment

Et si on parlait de

À quelques jours

Le droit d’auteur

Après notre enquête