Le Grand Paris par la photographie

Rédigé par Coraline BLAISE
Publié le 07/04/2017

Depuis 1980, le « Mois de la Photo à Paris » met en lumière le 8ème art. Grand Paris oblige, l’événement étend maintenant ses limites et s’ouvre à son environnement proche, si méconnu des parisiens. L’occasion aussi de découvrir à travers l’oeil des photographes et in situ, les territoires de la périphérie.

Avec le programme «week-ends intenses», le public est invité à partir à la rencontre des photographes et commissaires sur leurs lieux d’exposition et aborder ensemble la thématique des banlieues par un regard nouveau.

 

Le Ciné 104 à Pantin montre le reportage de Sebastião Salgado de 1978 sur la Cité des 4000 de la Courneuve. Toujours à Pantin, la Galerie Thaddaeus Ropac expose Jack Pierson et ses questionnements sur le quotidien. A Aubervilliers, Camille Millerand capture l’intensité des rues de la ville contemporaine. Au Bourget, Alain Willaume et Bertrand Meunier, du Collectif Tendance Floue, arpentent et racontent la Seine-Saint-Denis sur plusieurs années. Quelques initiatives parmi beaucoup d'autres.

 

Au delà de la (re)découverte de ces territoires par le filtre photographique, l’objectif est aussi l’engagement personnel et physique du public sur les lieux. Entre les expositions, chacun pourra librement découvrir la diversité du patrimoine architectural, urbain et paysager du Grand Paris.

 

Ce premier « week-end intense » se concentrera sur la banlieue Nord-Est de Paris, réunissant 28 expositions sur 13 communes. Une ligne de bus gratuite, mise en place pour l’événement, desservira Pontault-Combault, Nogent-sur-Marne, Montreuil, Pantin, Aubervilliers,  Saint-Ouen, Saint-Denis, Pierrefitte-sur-Seine, Le Bourget et Clichy-sous-Bois.

 

Deux autres week-ends sont prévus les 22 et 23 avril (au Sud-Ouest) ainsi que les 29 et 30 avril prochains (Diagonale).

 

Toujours dans le cadre du « Mois de la Photo », le CAUE 92 inaugure l’exposition « L’ombre de l’angle », questionnant les dynamiques entre architecture et photographie. De la mission documentaire au reportage spontané, les deux domaines s’enrichissent réciproquement. Les clichés de 17 photographes dont Luc Boegly, Sergo Grazia ou encore Cyrille Weiner en témoignent, du 7 au 29 avril à la Galerie du CAUE à Nanterre.

Les articles récents dans Actus brèves

La Cité de l’Architecture et du Patrimoine tire le portrait de l’Architecte Publié le 25/04/2017

Du maître-maçon au starchitecte en passant par l’architecte du Roi, [...]

Melnikov s’installe à la Villa Savoye Publié le 21/04/2017

Le Centre des monuments nationaux organise l’exposition « Melnikov/le [...]

Quels chiffres pour la pratique des architectes ? Publié le 19/04/2017

Comme chaque année, la MAF (Mutuelle des Architectes Français assurances) [...]

Un toit commun pour Rotor + Rotor DC Publié le 14/04/2017

Le collectif belge Rotor, et son antenne dédiée à la [...]

Les rendez-vous dessinés de Frédéric Chaume #10 Publié le 13/04/2017

Lorsque beaucoup attendent de contempler l’objet fini, [...]

Cohen/Gehry au Collège de France Publié le 13/04/2017

L’architecte et historien Jean-Louis Cohen, titulaire [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mai 2017
 LunMarMerJeuVenSamDim
1801 02 03 04 05 06 07
1908 09 10 11 12 13 14
2015 16 17 18 19 20 21
2122 23 24 25 26 27 28
2229 30 31     

> Questions pro

Et si on parlait de

À quelques jours

Le droit d’auteur

Après notre enquête

Exploiter l’image

Que seraient Paris sans la tour Eiffel, Sydney