Loger le pauvre, l’immigré, le demandeur d’asile - II. Au-delà des normes ? - Aux Pays-Bas, un centre pour demandeurs d’asile comme un quartier de maisons

Rédigé par Pascale JOFFROY
Publié le 08/02/2017

Dossier réalisé par Pascale JOFFROY
Dossier publié dans le d'A n°251

Concevoir l’hébergement comme une maison en guise de respect pour le demandeur d’asile, voilà l’ambition nourrie par ce projet. En adoptant des typologies communes de maisons hollandaises et de cours partagées, l’objectif est de faire de l’abri du réfugié un habitat comme les autres, où la pièce à vivre-cuisine devient lieu d’ancrage et de partage. Malgré une esthétique austère et le regroupement à l’échelle d’un quartier, offrir un toit – même momentané – est ici un vrai support d’existence.

Ce centre pour 2 000 demandeurs d’asile est installé dans une ancienne base militaire de l’Otan située à la frontière nord des Pays-Bas avec l’Allemagne, près du village de Ter Apel. Sur une superficie de 10 hectares dont l’aménagement s’achève en 2017, primo-requérants ou réfugiés en attente du traitement de leur dossier y séjournent (...)


Lisez la suite de cet article dans : N° 251 - Mars 2017

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Avril 2017
 LunMarMerJeuVenSamDim
13     01 02
1403 04 05 06 07 08 09
1510 11 12 13 14 15 16
1617 18 19 20 21 22 23
1724 25 26 27 28 29 30

> Questions pro

Et si on parlait de

À quelques jours

Le droit d’auteur

Après notre enquête

Exploiter l’image

Que seraient Paris sans la tour Eiffel, Sydney