Loger le pauvre, l’immigré, le demandeur d’asile - II. Au-delà des normes ? - À Berlin, la Maison des Statistiques devient un projet social et artistique

Rédigé par Laureline GUILPAIN
Publié le 11/02/2017

Dossier réalisé par Laureline GUILPAIN
Dossier publié dans le d'A n°251

Quelles solutions alternatives pour l’hébergement des réfugiés dans les centres urbains ? Au cœur de Berlin, le projet Initiative Haus der Statistik propose de réhabiliter un ancien complexe de bâtiments administratifs voués à la démolition. Pour créer des logements sociaux dédiés pour réfugiés, mais aussi un centre d’art, des ateliers et logements pour artistes… Un projet d’habiter comme un manifeste face à la « crise des migrants » et du logement, dont la pertinence des propositions mérite que l’on réfléchisse à sa transposition en France.

Située en front arrière de l’Alexanderplatz, centre névralgique de Berlin, la Maison des Statistiques regroupe un ensemble de six bâtiments de bureaux construits au début des années 1970. Utilisés par l’administration centrale de la RDA jusqu’à la réunification de l’Allemagne en 1989, puis par la commission générale chargée de traiter des dossiers de la Stasi, les bâtiments (...)


Lisez la suite de cet article dans : N° 251 - Mars 2017

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.