Mairie St-Jacques de-la-Lande. LAN Architecture

Rédigé par les architectes
Publié le 27/07/2016

Ce lieu est une réponse à la question : « Comment fabriquer un symbole avec peu de mètres carrés, peu de moyens et un terrain trop grand ? » ou formuler autrement : « Est-il possible de résoudre les problématiques d’échelle spécifiques à ce lot, et transformer ses contraintes en atouts ? »


Le nouveau bâtiment de la Mairie se doit d’être un lieu de vie, et un lieu générateur de vie :


- une place, plus qu’un bâtiment,


- un point de rencontre plus qu’un lieu où l’on s’y rend uniquement pour l’intendance.


- une architecture entretenant des relations spécifiques avec chaque voie qui la borde, plus qu’un bâtiment qui s’affiche par sa taille ou par le dessin de sa façade.


- une image unitaire et claire qui développe une identité, sans tomber dans le cliché de la représentation emblématique d’un pouvoir.


- un lieu de travail soucieux du confort et de la qualité de l’espace plus par son intelligence que par la brillance de ses matériaux, et les techniques mises en œuvre.


Cette démarche est la continuité logique, et la déclinaison contemporaine d’une longue histoire d’architecture : celle des hôtels de ville. Depuis les maisons communes du Moyen-Âge, à la naissance des mairies (avec la grande loi de 1884 sur les libertés municipales), jusqu’aux expériences récentes, le problème de la place est systématiquement lié à celui de l’hôtel de ville.

Malgré cette longue histoire, les architectes n’ont pas développé de véritable typologie, mais plutôt une déclinaison éclectique d’un certain nombre d’éléments : la place, la fontaine, la salle du conseil municipal qui s’ouvre sur la rue par une petite tribune appelée « bretèche » ou « oriel » , le rez-de-chaussée qui abrite un large vestibule et servant de hall, etc. Ces éléments se retrouvent dans notre proposition. L’élément fédérateur est la contemporanéité et, à notre avis, être contemporain signifie en premier lieu minimiser les impacts, développer un potentiel, et prévoir la dérive. Voila pourquoi le bâtiment et la place deviennent une seule entité et le parvis haut (toiture du PAE et CCAS) un belvédère tourné vers le Bd Roger Dodin et la rue André Malraux, menant naturellement à l’accès de la salle des mariages. Le bâtiment par son horizontalité laisse aussi transparaître la haie bocagère depuis la rue André Malraux.


Enfin, vu depuis la route de Redon, il apparaît comme une ligne qui souligne et encadre l’ensemble. La future Mairie est le dernier lieu de la ZAC du Morinais à s’ouvrir sur la ville. Avec ses deux parvis, il est autant identifiable du cœur du quartier de la Morinais que depuis la route de Redon.


Le principe de fonctionnement repose sur une lisibilité aisée des différents services, un repérage évident des accueils autour de patios naturellement éclairés et une organisation spatiale ordonnée autour du hall central.

Le hall central du rez-de-chaussée est dévoué aux services publics de la ville, alors que l’accès du parvis haut est dédié à la salle du conseil/mariage et peut le cas échéant, servir aux entrées et sorties indépendantes des élus.

La salle du Conseil, située au 1er étage, s’ouvre généreusement sur le parvis ouest. Son accès indépendant permet de gérer plus facilement les flux tant pour l’organisation d’un conseil municipal que pour un mariage. Lorsque des mariages seront célébrés, le cortège empruntera directement l’accès depuis le parvis, tout comme les jours de conseils municipaux, offrant à la fois un espace de réception extérieur et intérieur aux participants.

Les services de l’administration générale se situent au dernier niveau. Organisés autour d’un noyau technique, tous les bureaux respectent une trame de 1.35 m permettant de s’adapter aux évolutions liées à l’organisation. Le bureau du Maire se trouve à l’extrémité ouest du plateau et se prolonge à l’extérieur par une loggia surplombant la place de la Mairie.


Les façades se définissent par deux couches, chacune d’elles répondant à des besoins différents et complétant l’autre à la perfection.  La première peau, légère, fine, en tôle d’acier crée en même temps un effet de pénétration visuelle. Cette couche remplie le rôle de première protection solaire et complète la deuxième façade plus « épaisse » répondant aux besoins de performance thermique.  Ainsi à l’intérieur de ce cadre, tout est superposition, lecture en profondeur, en transparence, en contre-jour, en réflexion. Tout est lumière et caractère.



PROGRAMME : Construction d’une mairie
MAÎTRE D'OEUVRE : Ville de Saint-Jacques-de-la-Lande
ADRESSE : Saint-Jacques-de-la-Lande (35)
BUDGET : 5.3M € HT
SHON : 2 552 m²
CALENDRIER : 2010 - 2015
EQUIPE : LAN (Architecte mandataire), Franck
Boutté Consultants (HQE), LBE (Fluides),
Batiserf Ingénierie (Structure), Michel Forgue
(Economie), Lamoureux (Acousticien)

<br/> Crédit photo : LANOO Julien <br/> Crédit photo : LANOO Julien <br/> Crédit photo : LANOO Julien <br/> Crédit photo : LAN architecture - <br/> Crédit photo : LANOO Julien <br/> Crédit photo : LANOO Julien <br/> Crédit photo : LAN architecture - <br/> Crédit photo : LANOO Julien <br/> Crédit photo : LANOO Julien <br/> Crédit photo : LANOO Julien plan R+1<br/> Crédit photo : dr - plan R+2<br/> Crédit photo : dr - coupe longitudinale<br/> Crédit photo : dr - Coupe transversale<br/> Crédit photo : dr -

VOIR ÉGALEMENT

>> Publiés par d'a
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Choix de darchitectures.com

Extension et restructuration de la tour Seegmuller - Weber + Keiling architectes Publié le 03/04/2017

Maîtres d'ouvrages : SERS Maîtres d'oeuvres : Weber + Keiling (architectes) ; SERUE Ingénierie [...]

109 logements Zac Boucicaut - PETITDIDIERPRIOUX Architectes Publié le 31/03/2017

Lieu : Rue des Cévennes, Paris XVèmeProgramme : 109 logements collectifs dont 24 logements sociaux [...]

Ilot E3D, Zac Montjoie, Saint Denis - Atelier Novembre et Nadau Lavergne Architectes Urbanistes Publié le 30/03/2017

Maîtres d'ouvrages : Ville de Saint Denis ; Séquano Aménagement mandataire Maîtres d'oeuvres : [...]

Logements Bengalines à Pessac - Atelier Provisoire Publié le 21/03/2017

Localisation : Rue des roses, Pessac (33)Programme :  9 logements collectifs (système [...]

Green Park, 70 logements à Bègles - PPA architectures Publié le 17/03/2017

Programme : Construction de 70 logements collectifs en accession à la propriété ZAC des [...]

Logements sociaux, Rue Saint Maur - Avenier Cornejo architectes Publié le 17/03/2017

Localisation : 179 rue Saint-Maur, Paris, 10ème arrondissementProgramme : 14 logements sociaux et [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mai 2017
 LunMarMerJeuVenSamDim
1801 02 03 04 05 06 07
1908 09 10 11 12 13 14
2015 16 17 18 19 20 21
2122 23 24 25 26 27 28
2229 30 31     

> Questions pro

Et si on parlait de

À quelques jours

Le droit d’auteur

Après notre enquête

Exploiter l’image

Que seraient Paris sans la tour Eiffel, Sydney