Marché de Fontainebleau : destruction cette nuit!

Rédigé par . D'ARCHITECTURES
Publié le 05/03/2013

Le périmètre vient d'être bouclé, la destruction du marché couvert de Fontainebleau est prévue pour cette nuit. L'historien Jean-François Cabestant appelle à réagir et à se rallier à la manifestation de protestation organisée par les commerçants, à 19h00 devant la mairie de la ville. L'auteur du plaidoyer en faveur de la réhabilitation du bâtiment annonçait le mois dernier : « il y a urgence, le permis de démolir est signé et l'appel d'offre pour la déconstruction de la halle vient d'être lancé ! En remarquable état de conservation, le marché couvert de Fontainebleau ne souffre guère que de la piètre estime dans laquelle il est tenu par ceux à qui incombent le devoir moral et citoyen d'en assurer la pérennité et la mise en valeur.»

Réalisé en 1942 sur la base de la proposition lauréate de l'architecte Henri Bard, le marché couvert de Fontainebleau doit sa qualité architecturale au génie de l'ingénieur Nicolas Esquillan. À l'issue d'une première consultation, il apparaît que le coût de la proposition de l'entreprise d'abord pressentie pour assumer la conduite des travaux n'entre pas dans le budget de la Ville. Lancé une nouvelle fois, l'appel d'offre s'attire une solution constructive économique et magistrale signée Esquillan. Le couvrement statique d'abord envisagé cède la place à une structure dynamique : « Il en résulte des voûtes d'une élégance et d'une efficacité qui font renoncer aux portiques et aux porte-à-faux. Ajourées de pavés de verre Saint-Gobain, elles limitent la forêt de poteaux à 22 unités seulement et produisent un lieu lumineux, d'une grande qualité architecturale », poursuit Cabestan. L'économie de matière et de moyens est inversement proportionnelle à l'excellence architecturale de l'édifice réalisé, qui, aujourd'hui encore, répond parfaitement aux objectifs qui ont suscité son édification, en pleine Occupation.

Le projet de démolition qui menace cet équipement repose sur une stupéfiante erreur d'appréciation de la part de l'ensemble des partenaires qui assument la responsabilité de la transmission du patrimoine architectural et urbain aux générations futures. A aucun échelon, n'ont été prises les mesures nécessaires pour faire connaître et défendre l'intérêt de la halle.


Le plaidoyer Pour la réhabilitation du marché couvert de Fontainebleau est en ligne, cliquez ici


Les articles récents dans Actus brèves

Menace sur la Maison du Peuple de Clichy Publié le 18/06/2018

La mairie de Clichy La Garenne a annoncé il y a quelques mois le lauréat du projet de… [...]

Serpentine 2018 - from London to Beijing Publié le 12/06/2018

Le Pavillon Serpentine 2018 ouvrira ses portes vendredi prochain sur son traditionnel site… [...]

Olafur Eliasson – première architecturale Publié le 05/06/2018

L’artiste Olafur Eliasson dévoilera samedi prochain sa première réalisation… [...]

Design et décroissance ? Publié le 30/05/2018

[...]

Sortir de l'ego Publié le 30/05/2018

[...]

Design empathique Publié le 30/05/2018

[...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juin 2018
 LunMarMerJeuVenSamDim
22    01 02 03
2304 05 06 07 08 09 10
2411 12 13 14 15 16 17
2518 19 20 21 22 23 24
2625 26 27 28 29 30  

> Questions pro

Une nouvelle boîte à outils pour reconquérir le chantier

Proie d’un arsenal administratif pléthorique, le chantier deviendrait-il pour l’architecte le lieu de tous les dangers ? En mettant en…

Le Lab CDC Architecture de la transformation

À quels besoins d’innovation et d’évolutions réglementaires répond l’appel à projets du Lab CDC « Architecture de la…

Qu'est devenu le « permis de faire »?

À la loi LCAP du 27 janvier 2017 ne manque que la promulgation d’un ultime décret qui doit entériner …