Palais de Justice de Béziers - Ateliers 2/3/4/

Rédigé par les architectes
Publié le 11/03/2017

PROTÉGER, TEMPÉRER, ÉCLAIRER

Un équipement public, lieu par nature ouvert sur la ville, est, plus que tout autre bâtiment, facteur d’urbanité. Il signifie, invite, ravive la ville. Le palais joue ainsi de la dualité entre une monumentalité urbaine requise par l’institution judiciaire et la sérénité nécessaire au traitement d’affaires délicates affectant la vie des individus : entre les empilements de trois lits de roches, tels des blocs de pierre en carrière, s’étend une oasis paysagère qui filtre la lumière, tempère l’atmosphère, et relie les espaces accessibles au public. Les vides qualifient les pleins : A chaque niveau, redans et patios s’installent entre les blocs. Les masses décalées favorisent l’entrée de lumière, créent des paysages intérieurs, protègent les locaux de toute vue intrusive. Sécurité des façades et confidentialité sont ainsi très simplement assurées.

Le béton sablé et matricé, par sa monochromie, ses irrégularités, bullages, griffures et aspérités, donne force et épaisseur à une matière rustique. Le parvis, constitutif de la symbolique de la justice, en est ici l’antichambre, l’entrée en matière, lieu institutionnel extérieur abrité : ouvert sur la vie urbaine, il apaise, protège et accueille.

 

LUMIÈRE APPRIVOISÉE, SÉRÉNITÉ, CONFORT

Les vides s’ouvrent entre les roches pour constituer des puits et failles de lumière, des terrasses et patios, pourvoyeurs de lumière. Ce dispositif compact installe un climat intérieur tempéré, dans une ambiance intérieure marquée par les transparences et jeux de lumière ; les atmosphères seront modulées suivant les saisons, selon la nécessité de se protéger du soleil ou de l’introduire dans l’espace.

La transparence des pas-perdus donne à voir le jardin d’ombres du patio central, planté de fougères arborescentes, qui répartit et relie les espaces d’attente publique et les salles d’audience du palais.

Mobiliers intégrés des espaces publics et mobiliers tertiaires ont été dessinés pour assurer le confort et la modernité des lieux d’accueil et de travail. Chaque détail, par sa sobriété formelle et constructive, concoure à la perception de la sensualité des matières et du confort des lieux, pour contribuer à rendre ici une justice sereine.



Lieu : Béziers (34), 93 Avenue du Président Wilson
Programme : Tribunal de Grande Instance, tribunal d'Instance, tribunal de Commerce et Conseil des prud'hommes - salles d'audiences, espaces tertiaires et espaces partagés
Maîtres d'ouvrages : APIJ, Agence Publique pour l'Immobilier de la Justice

Maîtres d'oeuvres : Ateliers 2/3/4/ ; BET et Economie : CET, Frédéric Ménière ; Paysagiste : Tournesol, Francis Farges
Entreprises : Groupement SOGEA SUD, entreprise générale, SNEF et Thermatic
Surface SHON : 8057 m2
Coût : 16,5 M HT
Date de livraison : Mai 2016

Palais de Justice de Béziers - Ateliers 2/3/4/ <br/> Crédit photo : BROYEZ Charly Le palais joue de la dualité entre une monumentalité urbaine requise par l’institution judiciaire et la sérénité nécessaire au traitement d’affaires délicates.<br/> Crédit photo : BROYEZ Charly Plan masse<br/> Crédit photo : Ateliers 2/3/4/ - Plan de rez-de-chaussée<br/> Crédit photo : Ateliers 2/3/4/ - Plan de niveau<br/> Crédit photo : Ateliers 2/3/4/ - Coupe sur le projet<br/> Crédit photo : Ateliers 2/3/4/ - Coupe sur le projet<br/> Crédit photo : Ateliers 2/3/4/ - Le parvis, constitutif de la symbolique de la justice, en est ici l’antichambre, l’entrée en matière, un lieu institutionnel extérieur abrité.<br/> Crédit photo : BROYEZ Charly La transparence des pas-perdus donne à voir le jardin d’ombres du patio central, planté de fougères arborescentes.<br/> Crédit photo : WeAreContents - Salle d’audience du Palais : à l'intérieur s'installe un climat tempéré, dans une ambiance marquée par les transparences et jeux de lumière. <br/> Crédit photo : WeAreContents - Les vides qualifient les pleins : A chaque niveau, redans et patios s’installent entre les blocs.<br/> Crédit photo : WeAreContents - Les masses décalées favorisent l’entrée de lumière, créent des paysages intérieurs, protègent les locaux de toute vue intrusive.<br/> Crédit photo : BROYEZ Charly

VOIR ÉGALEMENT

>> Publiés par d'a
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Choix de darchitectures.com

Extension et restructuration de la tour Seegmuller - Weber + Keiling architectes Publié le 03/04/2017

Maîtres d'ouvrages : SERS Maîtres d'oeuvres : Weber + Keiling (architectes) ; SERUE Ingénierie [...]

109 logements Zac Boucicaut - PETITDIDIERPRIOUX Architectes Publié le 31/03/2017

Lieu : Rue des Cévennes, Paris XVèmeProgramme : 109 logements collectifs dont 24 logements sociaux [...]

Ilot E3D, Zac Montjoie, Saint Denis - Atelier Novembre et Nadau Lavergne Architectes Urbanistes Publié le 30/03/2017

Maîtres d'ouvrages : Ville de Saint Denis ; Séquano Aménagement mandataire Maîtres d'oeuvres : [...]

Logements Bengalines à Pessac - Atelier Provisoire Publié le 21/03/2017

Localisation : Rue des roses, Pessac (33)Programme :  9 logements collectifs (système [...]

Green Park, 70 logements à Bègles - PPA architectures Publié le 17/03/2017

Programme : Construction de 70 logements collectifs en accession à la propriété ZAC des [...]

Logements sociaux, Rue Saint Maur - Avenier Cornejo architectes Publié le 17/03/2017

Localisation : 179 rue Saint-Maur, Paris, 10ème arrondissementProgramme : 14 logements sociaux et [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Avril 2017
 LunMarMerJeuVenSamDim
13     01 02
1403 04 05 06 07 08 09
1510 11 12 13 14 15 16
1617 18 19 20 21 22 23
1724 25 26 27 28 29 30

> Questions pro

Et si on parlait de

À quelques jours

Le droit d’auteur

Après notre enquête

Exploiter l’image

Que seraient Paris sans la tour Eiffel, Sydney