Peau de chaises

Rédigé par Karine DANA
Publié le 29/05/2017

Article paru dans le d'A n°254

Des centaines de chaises en plastique noir usagées couvrent aujourd’hui la façade de la boutique de meubles MY DVA Group, une ancienne salle d’exposition automobile des années 1990 implantée dans la ville tchèque de Brno.

Cette mise en oeuvre, signée par le studio d’architecture Chybik + Kristof, a pour objectif de créer une relation entre l’activité de l’entreprise et la façade banalisée de l’entrepôt (...)


Lisez la suite de cet article dans : N° 254 - Juin 2017

Les articles récents dans Points de vue / Expos

L’ADN de Ross Lovegrove Publié le 02/06/2017

Jusqu’au 3 juillet 2017, le Centre Pompidou présente «… [...]

Un nouveau temple du design pour Londres Publié le 01/06/2017

Contraint depuis 1989 dans un ancien entrepôt trop petit,… [...]

Le Corbusier, marque plébiscitée Publié le 31/05/2017

Non seulement le nom de Le Corbusier est une figure majeure… [...]

Paris 2017 ou la ville offensive Publié le 29/04/2017

Le mur de verre autour de la tour Eiffel incarnera … [...]

Une brève histoire de l'isolation 7/10 Publié le 29/04/2017

Episode 7/10 : Le napalm, c’est bon, c’est chaud.   Le … [...]

Vert démago, Entretien avec Federico Ferrari Publié le 24/03/2017

Pour une fois, le titre du dernier livre de Federico Ferrari… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juin 2017
 LunMarMerJeuVenSamDim
22   01 02 03 04
2305 06 07 08 09 10 11
2412 13 14 15 16 17 18
2519 20 21 22 23 24 25
2626 27 28 29 30   

> Questions pro

Les architectes menacés de phobie administrative

Comment les architectes s’organisent-ils face à la complexité croissante de la gestion des projets,…

Et si on parlait de Culture ?

À quelques jours d’une échéance présidentielle incertaine, François de Mazières, député-maire Les…

Le droit d’auteur des architectes (suite et fin)

Après notre enquête sur le coût du droit à l’image d’une œuvre architecturale (voir d’a n° 250), nous nous…