Mais à quel usage ce bâtiment est-il destiné ? - D'A n°253

Mais à quel usage ce bâtiment est-il destiné ?
  1. Quartier général des forces congolaises, Brazzaville.
  2. Face au nouveau péril impérialiste américain, Kim Jong-un a ordonné de camoufler toutes les habitations proches de la frontière sud-coréenne.
  3. Siège de la chaîne de magasin Nature & Découvertes à Toussus-le-Noble.
  4. Après le sac Da Vinci avec la Joconde de Jeff Koons pour Vuitton, Gucci Real Estate a commandé à l’artiste un bâtiment baptisé ZAC en python.

Réponse : Le Python, tour de 47 logements dans la ZAC « Cambridge », sur l’avenue de la Presqu’île de Grenoble.
Maison Édouard François + AKTIS architectes.

Édouard François est un grand joueur, seul architecte à se réjouir non seulement d’appartenir au club du Quèzaco, mais même probablement de concevoir certains projets dans le but d’appartenir à cette prestigieuse collection. Nous soupçonnons d’ailleurs que le communiqué de presse accompagnant la livraison du bâtiment soit destiné à devenir le texte même qui accompagne la publication du Quèzaco. Il nous apprend en tout cas que l’architecte trouve l’inspiration en faisant ses courses. À vous d’en juger :
« Le maître d’ouvrage est un promoteur privé exigeant qui connaît sa clientèle. Tout est codifié (…). Sous la litanie de ces invariants de la promotion, l’ensemble devient doucement un projet “attendu”, somme toute relativement banal. La sismicité de la zone achève de simplifier la volumétrie : Amen. Après plusieurs discussions avec l’architecte en chef, Christian de Portzamparc, sur les orientations de sa ZAC, il nous pousse à expérimenter (…). Mais comment peut-on être différents, à ce stade où tout semble écrit ? La messe n’est pas encore dite car il nous reste la matière de la peau. Elle nous servira de brouillage, de camouflage pour faire disparaître le tout. En regardant un sac chez Prada, je me suis dit qu’une peau de python bien “graphique” pourrait être de nature à tout brouiller. Le tout serait aussi résolument chic ; la ZAC en a besoin. Le sac est vite scanné, numérisé puis “mappé” sur la forme qui se brouille mystérieusement pour perdre toute lisibilité. Les trous noirs des fenêtres et les avancées des balcons disparaissent dans les motifs reptiliens. Au vu des premières perspectives, un pharmacien achète le RDC : il a tout compris (…). Ce bardage d’un autre type est précieux et sera appliqué aux seules façades concernées par ce besoin de brouillage. Les autres, par contraste, pourront ne rien avoir à dire, et rester inexpressives et silencieuses comme peuvent l’être certains pignons dans la ville. C’est un exercice difficile, le silence – à ne surtout pas confondre avec le minimalisme qui lui est très bavard : le silence se dessine. »* (Édouard François)

* Le texte en intégralité est accessible sur le site edouardfrancois.com

E. C.

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juin 2018
 LunMarMerJeuVenSamDim
22    01 02 03
2304 05 06 07 08 09 10
2411 12 13 14 15 16 17
2518 19 20 21 22 23 24
2625 26 27 28 29 30  

> Questions pro

Une nouvelle boîte à outils pour reconquérir le chantier

Proie d’un arsenal administratif pléthorique, le chantier deviendrait-il pour l’architecte le lieu de tous les dangers ? En mettant en…

Le Lab CDC Architecture de la transformation

À quels besoins d’innovation et d’évolutions réglementaires répond l’appel à projets du Lab CDC « Architecture de la…

Qu'est devenu le « permis de faire »?

À la loi LCAP du 27 janvier 2017 ne manque que la promulgation d’un ultime décret qui doit entériner …