Studio Gang et le groupement nouvelle AOM finalistes pour la Tour Montparnasse

Rédigé par Coraline BLAISE
Publié le 07/06/2017

Sept équipes de conception avaient été retenues en octobre dernier pour la restructuration de la Tour Montparnasse à Paris. A l’issue d’une seconde étape de sélection, c’est l’agence américaine Studio Gang et le groupement français nouvelle AOM qui ont été désignés finalistes du concours. Originalité : nouvelle AOM (Agence pour l’Opération Maine-Montparnasse) rassemble pour l’occasion trois agences d’architecture parisiennes. Le lauréat sera connu au mois de Septembre.

Dans le cadre du projet « Demain Montparnasse », le concours international pour la rénovation de l’iconique tour parisienne est lancé en Juin 2016 et rassemble plus de 700 candidatures.


L’enjeu est de taille et le projet attractif pour les architectes. Inaugurée en 1973, la Tour Montparnasse conçue par Eugène Beaudouin, Urbain Cassan, Louis de Hoÿm de Marien et Jean Saubot est encore le haut édifice de Paris intra-muros. Il s’agit donc de redonner à l’un des repères urbains les plus importants de la capitale une nouvelle identité, tout en assurant sa mise au norme (notamment liée à l’amiante), sa performance énergétique et le confort de ses usagers.


Sept finalistes étaient en compétition pour cette seconde phase de concours parmi lesquels l’agence française Architecture Studio, Dominique Perrault Architecture, le bureau chinois MAD Architects en collaboration avec DGLa, les britanniques de PLP Architecture avec Explorations Architecture et l’OMA.


Les deux finalistes sont aujourd’hui connus et surprennent par leurs profils diamétralement opposés. L’agence américaine Studio Gang a jusqu’ici principalement construit aux Etats-Unis ou en Asie et concourt, avec Chabanne Architecte, pour son premier grand projet européen. Face à elle, un groupement original et constitué pour l’occasion a su tirer son épingle du jeu. La nouvelle Agence pour l’Opération Maine-Montparnasse regroupe exceptionnellement les architectes Franklin Azzi, Chartier-Dalix et Hardel-Le Bihan. Une remarquable mise en lumière pour trois agences qui façonnent depuis déjà plusieurs années les paysages contemporains français et qui ont ravi la place à quelques « starchitectes » plus attendus sur ce projet.


Vous pouvez découvrir ou redécouvrir les parcours de Chartier-Dalix et Hardel-Le Bihan publiés dans d’a.


Le coût du projet pourrait s’élever à plus de 300 millions d’euros mais sera financé en totalité par les copropriétaires de la Tour Montparnasse. Les travaux devraient être engagés en 2019 pour une livraison à l’horizon 2023.

Les articles récents dans Actus brèves

Menace sur la Maison du Peuple de Clichy Publié le 18/06/2018

La mairie de Clichy La Garenne a annoncé il y a quelques mois le lauréat du projet de… [...]

Serpentine 2018 - from London to Beijing Publié le 12/06/2018

Le Pavillon Serpentine 2018 ouvrira ses portes vendredi prochain sur son traditionnel site… [...]

Olafur Eliasson – première architecturale Publié le 05/06/2018

L’artiste Olafur Eliasson dévoilera samedi prochain sa première réalisation… [...]

Design et décroissance ? Publié le 30/05/2018

[...]

Sortir de l'ego Publié le 30/05/2018

[...]

Design empathique Publié le 30/05/2018

[...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juin 2018
 LunMarMerJeuVenSamDim
22    01 02 03
2304 05 06 07 08 09 10
2411 12 13 14 15 16 17
2518 19 20 21 22 23 24
2625 26 27 28 29 30  

> Questions pro

Une nouvelle boîte à outils pour reconquérir le chantier

Proie d’un arsenal administratif pléthorique, le chantier deviendrait-il pour l’architecte le lieu de tous les dangers ? En mettant en…

Le Lab CDC Architecture de la transformation

À quels besoins d’innovation et d’évolutions réglementaires répond l’appel à projets du Lab CDC « Architecture de la…

Qu'est devenu le « permis de faire »?

À la loi LCAP du 27 janvier 2017 ne manque que la promulgation d’un ultime décret qui doit entériner …