Un jardin sur le toit pour la tour Montparnasse

Rédigé par Roxane LABORDE
Publié le 19/09/2017

Sans surprise, les architectes Franklin Azzi, Chartier-Dalix et Hardel-Le Bihan du groupement la nouvelle AOM remportent le concours pour la rénovation de la tour Montparnasse. 

Face au Studio Gang contre lequel il était finaliste, le projet lauréat propose de s’inscrire dans l’histoire et le patrimoine de la tour Montparnasse, en conservant son plan si caractéristique, tout en l’ouvrant sur l’extérieur. La tour prévoit d’accueillir des programmes et des usages nouveaux, accessibles aux parisiens, dont une inévitable serre bioclimatique de 18 mètres de haut en son sommet. Les objectifs sont affichés : pouvoir doubler l’effectif d’accueil et passer à 12000 visiteurs par jour.


Les treize premiers étages de la tour sont épaissis avec des jardins d’hiver permettant de prolonger les espaces de travail et d’améliorer les qualités thermiques et de ventilation. Au 14e étage un jardin suspendu vient marquer une rupture.


Le traitement de la peau des étages supérieurs – élément déterminant pour remporter le concours – se traduit par une façade ventilée qui s’accommode des vents (contrer l’effet « downwash » de l’air), des phénomènes de pression et de dépression.


Le choix du jury, composé de l’assemblée de quarante copropriétaires, a été « unanime et collectif », répondant aux enjeux, car il apporte une « sensibilité » au bâtiment controversé de 1973. La métamorphose de la tour a pour objectif de l’inscrire dans l’espace urbain de Paris, tout en intégrant des innovations environnementales, et « tourner la page de l’amiante ». Le coût du projet qui s’élève à 300 millions d’euros sera financé dans son intégralité par les copropriétaires de la tour. Les travaux devraient durer 40 mois, pour une livraison en 2024 à l’occasion des Jeux Olympiques.


L’annonce du projet lauréat s’est tenue au Pavillon de l’Arsenal qui inaugure aujourd’hui une exposition consacrée aux projets proposés par les sept équipes qui ont participé au concours, parmis lesquelles : l’agence Architecture Studio, Dominique Perrault Architecture, MAD Architects en collaboration avec DGLa, OMA, PLP Architecture, et Studio Gang.


http://www.pavillon-arsenal.com/fr/expositions/10776-metamorphose-de-la-tour-montparnasse.html 

Les articles récents dans Actus brèves

AGORA : Bordeaux, capitale du paysage Publié le 20/09/2017

À Bordeaux… [...]

Réinvention perpétuelle ? Publié le 20/07/2017

Après l’annonce des 164 finalistes… [...]

Form Follows Aktion : Bellastock part à Berlin Publié le 07/07/2017

L’association… [...]

Ornements et béton : Ando dévoile son projet pour la collection Pinault Publié le 27/06/2017

La Bourse du Commerce de Paris, emblématique … [...]

Du Street Art à la Cité U Publié le 27/06/2017

À la Cité Universitaire (Paris 14e), une centaine de street artists… [...]

Hommage : Pascal RIFFAUD, architecte-associé de l'agence BLOCK Publié le 26/06/2017

Pascal Riffaud, né en 1969, vient de s'éteindre subitement des suites… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Octobre 2017
 LunMarMerJeuVenSamDim
39      01
4002 03 04 05 06 07 08
4109 10 11 12 13 14 15
4216 17 18 19 20 21 22
4323 24 25 26 27 28 29
4430 31      

> Questions pro

Comment « assurer » sur le chantier ?

Dans un milieu professionnel qui a connu une crise sévère, des évolutions normatives et technologiques et l’avènement du BIM, peut-on faire…

Guide : L'ingénierie française : Enjeux et tendances + les 200 premiers BET classés par chiffres…

Pour la troisième année, d’a présente un dossier consacré à l’ingénierie, accompagné par le panorama des 200 premiers BET classés…

Le PLU, des enjeux à la mise en œuvre (volet 1)

Fruit de la loi SRU, le PLU est un outil d’urbanisme qui, malgré ses ambitions louables, suscite des interrogations et des difficultés de mise…