Une architecture de synthèse

Rédigé par Olivier NAMIAS
Publié le 19/06/2012

Dossier réalisé par Olivier NAMIAS
Dossier publié dans le d'A n°210 En moins de dix ans, l'image de synthèse est devenue omniprésente. Trompeuse, elle entraînerait le débat architectural dans de mauvaises directions. Substituant la séduction à la raison, elle fausserait le jugement des jurys d'architecture. Fascinante, elle hypnotiserait les architectes par sa capacité à simuler la réalité. La question se pose alors : faut-il abolir l'image de synthèse ou changer les règles de concours, qui ont renforcé le pouvoir d'un médium déjà très puissant ?


Lisez la suite de cet article dans : N° 210 - Juillet 2012

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.
. D'ARCHITECTURES   -   le 03/07/2012

Pierre Lajus nous a adressé un commentaire que nous retranscrivons ici :
"La question de l'image d'architecture, et de l'architecture elle-même, à l'ère de la fabrication numérique, que vous venez de traiter magistralement dans le dernier d'A, est bien d'actualité.
Sollicité par le Conseil Régional de l'Ordre des Architectes d'Aquitaine pour être le "parrain" de la dernière promotion de jeunes inscrits à l'Ordre, j'en avais fait le sujet de mon intervention, le 16 mars. Je vous en communique le texte qui prolonge, il me semble, votre réflexion sur la virtualité de l'image d'architecture, vers celle de la matérialité de la construction."

Vous pouvez retrouver son discours dans la rubrique "Point de vue".