(3/6) Grandeur et misère de l’enseignement de l’architecture, entre savoir-faire et savoirs

Rédigé par Guillemette MOREL-JOURNEL
Publié le 07/12/2021

Dossier réalisé par Guillemette MOREL-JOURNEL
Dossier publié dans le d'A n°295

D’architectures s’est déjà livré à l’exercice du dossier sur l’enseignement au moins cinq fois en vingt ans : en 1993, 1995, 2000, 2004 et 2007 ! Depuis ces quatorze ans (la formation des architectes aurait-elle cessé d’être un sujet ?), la situation a-t-elle réellement évolué ? En termes idéologiques et d’orientations pédagogiques, ce n’est pas certain. En termes statutaires, oui.

Des écoles d’architecture, on croit avoir déjà tout dit et entendu : les enseignements dispensés ne préparent pas les étudiants à la vie active ; parmi les enseignants, il n’y a pas assez – ou trop – de professionnels ; les études sont devenues trop courtes… Ou encore : la recherche ne sert à rien ; les enseignants de projet font trop souvent preuve d’un coupable laxisme ; les étudiants sont épuisés, victimes plus ou moins consentantes de la séculaire « charrette » ; le système LMD n’est pas compatible avec la formation d’un architecte praticien ; les écoles d’architecture sont les parents pauvres de l’enseignement supérieur, mais aussi de l’enseignement dépendant du ministère de la Culture ; ce dernier est inapte à porter un enseignement supérieur et une recherche dignes de ce nom ; les locaux de certaines écoles sont indignes. Etc., etc.

 

(...)

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Janvier 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
52     01 02
0103 04 05 06 07 08 09
0210 11 12 13 14 15 16
0317 18 19 20 21 22 23
0424 25 26 27 28 29 30
0531       

> Questions pro

Faire vivre le patrimoine. Entretien avec Benoît Melon, directeur de l’École de Chaillot.

L’entretien et les réhabilitations concernant 28,4 % des travaux d’architectes, la spécialisation en deux ans proposée …

Quels conseils donner aux jeunes diplômés ?

Boxeur professionnel à 17 ans, Tadao Ando voyageait pour combattre avant de se former en autodidacte à l’architecture, métier qu’il dit…

Les ABF, de la censure au dialogue constructif

Légitimes gardiens du temple, les architectes des bâtiments de France accompagnent souvent des architectes et des maîtres d’ouvrage éclairés…