63 appartements en accession privée, Massy

Architecte : Vincen Cornu
Rédigé par Emmanuel CAILLE
Publié le 29/08/2017

En matière de logement, rigueur et raffinement constructif ne sont-ils qu’exercice de style flattant la vanité de l’architecte ou offrent-ils à ceux qui en bénéficient une réelle plus-value de confort et d’usage ? Vincen Cornu démontre avec cet immeuble de rapport que si chaque moment d’une pensée constructive s’inscrit dans une intention déterminée par des qualités urbaines et domestiques pertinentes, l’architecture qu’elle génère peut concrètement rendre sensible sa légitimité esthétique et sociale. 

 

L’immeuble s’inscrit dans une parcelle d’angle aux confins de la ZAC Atlantis de Massy, dans les 44 hectares du quartier Ampère dont Dominique Petermüller est l’architecte coordinatrice. Au regard de la densité qu’imposait la construction de 63 appartements, l’architecte Vincen Cornu a sculpté les volumes de telle sorte que le bâtiment (...) 



Maîtres d'ouvrages : First Avenue-SCI Massy IV
Maîtres d'oeuvres : Vincen Cornu architecte, Pierre Farret chef de projet
Paysagiste : Charles Dard
Céramiques : Maddy et Anne-Marie Cornu  
BET structure, fluide, MO d’exécution : PROGEREP
BET thermique/acoustique : AT3E
Gros oeuvre : Legendre
Programme : 63 appartements du 2 au 5 pièces + local commercial
Surface de plancher : 4 883 m2
Coût : 7,11 millions d’euros HT
Date de livraison : été 2017


Lisez la suite de cet article dans : N° 256 - Septembre 2017

Vue dans la cour en regardant vers l’avenue Jean-François-de-la Pérouse. Un système de rail permet, si les habitants le souhaitent, de vitrer loggias et balcons, comme on peut le distinguer au quatrième étage.<br/> Crédit photo : ARGYROGLO Martin Vue du projet depuis l’avenue Émile-Baudot.<br/> Crédit photo : ARGYROGLO Martin Le hall d'accueil donnant sur la rue l’avenue Jean-François-de- la-Pérouse sous le porche d’entrée. On distingue au mur les carreaux de céramiques réalisées par Maddy et Anne-Marie Cornu.<br/> Crédit photo : ARGYROGLO Martin Vue d’un séjour avec la cuisine ouverte et les grandes menuiseries bois-alu donnant accès à la terrasse.<br/> Crédit photo : ARGYROGLO Martin

VOIR ÉGALEMENT

>> Choix de d'a
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Publiés par d'a

Bunker muséologie Publié le 21/10/2022

Maîtres d'ouvrages : Bayeux Intercom (maîtrise d’ouvrage déléguée pour Bayeux Intercom, … [...]

Unpacking my library Publié le 20/10/2022

Maîtres d'ouvrages : ministère de la Culture et de la Communication, ministère de l’Éduc… [...]

A la recherche de l'aménité ; mais pour qui ? Publié le 18/10/2022

Maîtres d'ouvrages : Kaufman & Broad (lots A et C) ; Pitch Promotion (lot B… [...]

Minimal et ambigu : Centre logistique de Fondeyre, Toulouse Publié le 06/09/2022

Maîtres d'ouvrages : Lumin’Toulouse / Toulouse Logistique UrbaineMaîtres d'oeuvres : E… [...]

Salle associative citoyenne, Tréméven, Côtes-d’Armor Publié le 05/09/2022

Maîtres d'ouvrages : Commune de Tréméven Maîtres d'oeuvres : BRA. – Cotraitants : … [...]

Résurrection : Réhabilitation de l’ancienne cité administrative du boulevard Morland, Paris 4e Publié le 04/09/2022

Maîtres d'ouvrages : SPNA (Société Parisienne du Nouvel Arsenal), représentée par Emer… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Novembre 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
44 01 02 03 04 05 06
4507 08 09 10 11 12 13
4614 15 16 17 18 19 20
4721 22 23 24 25 26 27
4828 29 30     

> Questions pro

Et si on arrêtait de bosser ?

Apparu aux États-Unis après le covid, le phénomène de « la grande démission » marque une évolution du rapport au travail et la Fra…

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…