68 logements sociaux, porte de Bagnolet, Paris

Architecte : Naud & Poux
Rédigé par Coraline BLAISE
Publié le 27/08/2017

Lorsqu’il s’agit de reloger les habitants d’une barre de logement détruite, comment donner le sentiment, si ce n’est l’assurance, que le nouveau bâtiment qui les accueille ne subira pas la même obsolescence quelques années plus tard ? Élizabeth Naud et Luc Poux tentent de répondre à ce double défi dans cet ensemble de logements du boulevard Davout. Explorant la diversité des scenarii de vie, ils voudraient donner à leur architecture la potentialité d’une résilience future. 

 

Dans l’est parisien, à deux pas de la porte de Bagnolet, l’agence Naud & Poux vient de livrer 68 logements sociaux pour la RIVP avec un objectif bien défini : répondre au besoin créé par la déconstruction imminente d’une barre des années 1960 voisine, le long du boulevard périphérique. Le bâtiment propose (...)



Maîtres d'ouvrages : RIVP
Maîtres d'oeuvres : Élizabeth Naud & Luc Poux, architectes associés ; Sabine Moscati (directrice de projet)
BET TCE : SAS Mizrahi
Consultant environnement : Franck Boutté Consultants
Gros oeuvre : Léon Grosse
Programme : construction d’un immeuble de 68 logements sociaux, d’un local associatif et d’une crèche
Surface SHON : 5 600 m2
Coût : 12 millions d’euros HT 
Calendrier : esquisse, 2011 ; livraison, 2017


Lisez la suite de cet article dans : N° 256 - Septembre 2017

L’unique penthouse bénéficie d'un impressionnant panorama.<br/> Crédit photo : SCHNEPP RENOU  Le gabarit de l’ensemble de logements du boulevard Davout est perturbé, dans ses hauteurs, par de petites maisons à toiture à deux pans.<br/> Crédit photo : SCHNEPP RENOU  Les logements, du studio au T4, sont pour la plupart traversants. Leurs salles d’eau et cuisines donnent sur une cour permettant de conduire une lumière diffuse au coeur du bâtiment.<br/> Crédit photo : SCHNEPP RENOU  Dans les logements, d’épaisses menuiseries en chêne et aluminium cadrent les vues frontales ou biaises données vers l’extérieur.<br/> Crédit photo : SCHNEPP RENOU

VOIR ÉGALEMENT

>> Choix de d'a
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Publiés par d'a

Bunker muséologie Publié le 21/10/2022

Maîtres d'ouvrages : Bayeux Intercom (maîtrise d’ouvrage déléguée pour Bayeux Intercom, … [...]

Unpacking my library Publié le 20/10/2022

Maîtres d'ouvrages : ministère de la Culture et de la Communication, ministère de l’Éduc… [...]

A la recherche de l'aménité ; mais pour qui ? Publié le 18/10/2022

Maîtres d'ouvrages : Kaufman & Broad (lots A et C) ; Pitch Promotion (lot B… [...]

Minimal et ambigu : Centre logistique de Fondeyre, Toulouse Publié le 06/09/2022

Maîtres d'ouvrages : Lumin’Toulouse / Toulouse Logistique UrbaineMaîtres d'oeuvres : E… [...]

Salle associative citoyenne, Tréméven, Côtes-d’Armor Publié le 05/09/2022

Maîtres d'ouvrages : Commune de Tréméven Maîtres d'oeuvres : BRA. – Cotraitants : … [...]

Résurrection : Réhabilitation de l’ancienne cité administrative du boulevard Morland, Paris 4e Publié le 04/09/2022

Maîtres d'ouvrages : SPNA (Société Parisienne du Nouvel Arsenal), représentée par Emer… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Novembre 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
44 01 02 03 04 05 06
4507 08 09 10 11 12 13
4614 15 16 17 18 19 20
4721 22 23 24 25 26 27
4828 29 30     

> Questions pro

Et si on arrêtait de bosser ?

Apparu aux États-Unis après le covid, le phénomène de « la grande démission » marque une évolution du rapport au travail et la Fra…

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…