(9/9) « L’immobilier logistique contribue à donner ses formes à la métropole », entretien avec Laetitia Dablanc

Rédigé par Cyrille VÉRAN
Publié le 27/08/2022

Dossier réalisé par Cyrille VÉRAN
Dossier publié dans le d'A n°301

Urbaniste et directrice de recherche à l’université Gustave-Eiffel, Laetitia Dablanc dirige la Chaire Logistics City lancée en juin 2019 et dédiée à la recherche sur la logistique urbaine. Elle a coordonné avec le géographe Antoine Frémont l’ouvrage collectif la métropole logistique paru en 2015, qui met en avant le rôle majeur de la fonction logistique dans la fabrication de la ville et, paradoxalement, sa méconnaissance et sa faible prise en considération dans l’action publique.

D’A : La création récente d’une chaire dédiée à la logistique est-elle le reflet d’une plus grande attention des politiques publiques à cette activité multiple et complexe ? 

Effectivement, et c’est relativement nouveau, on constate un intérêt croissant des collectivités pour le sujet. Jusqu’à présent, le transport des marchandises et la logistique n’ont guère été perçus comme un secteur d’activité essentiel, même dans une très grande région comme l’Île ­de­ France. Nos travaux parus en 2015 dans l’ouvrage La Métropole logistique faisaient état de la faiblesse de l’action publique et des outils pour peser dans les stratégies de localisation d’entreprises nationales ou internationales alors que, dans le même temps, la logistique connaissait un fort développement. L’immobilier logistique est un marché récent et, cependant, il a contribué de façon croissante à donner ses formes à la métropole, notamment par la concentration d’entrepôts à proximité des carrefours routiers pour garantir une très forte accessibilité. On prend enfin conscience de ce que cette économie peut apporter au territoire, en bien ou en mal. Ce dont le livre parlait moins en 2015, c’est de l’explosion du e-­commerce et des messageries express. Ce phénomène a généré un nouveau marché extrêmement actif, celui de l’entrepôt urbain, que la pandémie a accéléré dans un contexte contraint de manque de foncier.


(...)

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Octobre 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
39     01 02
4003 04 05 06 07 08 09
4110 11 12 13 14 15 16
4217 18 19 20 21 22 23
4324 25 26 27 28 29 30
4431       

> Questions pro

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…

Renforcer le positionnement des architectes. Entretien avec Christine Leconte, présidente du CNOA

Comment les architectes peuvent-ils répondre aux enjeux de la transition écologique sans obérer la création architecturale et en se faisant re…