Agencements Intérieurs : le décor en résistance

Rédigé par Benoit JOLY
Publié le 21/10/2022

Collection French Palette, dessinée par Piero Lissoni pour Alpi.

Article paru dans d'A n°302

Prescrire moins mais prescrire mieux : tel est l’appel réservé aux matériaux de second œuvre pour l’agencement intérieur. Si le destin commun nous dirige vers un effort de sobriété, de réemploi, voire de soustraction, les revêtements de sols et murs sont parfois incontournables pour adapter les lieux à leurs usages. Les fabricants multiplient les efforts pour décarboner leur production, la faire entrer dans un cycle vertueux. L’essor du biosourcé entre parfois en contradiction avec les exigences de robustesse (fasse au feu, à l’humidité, aux trafics intenses) que l’on exige d’un revêtement, surtout pour des programmes techniques. Des innovations formelles liées aux couleurs, aux traitements d’aspects, aux sous-couches comme aux vernis de protection voient le jour. Par exemple, pour répondre aux demandes des architectes, certains fabricants étendent leurs gammes vers des solutions capables d’assurer des continuités sols-murs, aidant à créer des effets monolithiques. Cela apparaît comme une évidence, mais sous-entend de former les poseurs et de continuellement adapter les produits à de strictes contraintes réglementaires.
BIOSOURCÉ RENFORCÉ 
Depuis sa création en 1900, le linoléum Marmoleum de Forbo a peu évolué dans sa formulation, faite d’huile de lin oxydée, durcie à l’aide de farine de pin, elle-même tirée de restes recyclés de l’industrie du papier. Aujourd’hui, tous les produits de cette gamme (Marmoleum marbled, solid, linear…) partagent une composition issue jusqu’à 97 % de matières premières d’origine naturelle. Par exemple, la gamme Marmoleum Cocoa est produite avec des extraits d’écorce de cacao. Cependant, s’inscrire dans un schéma d’économie circulaire représente pour les industriels un enjeu de taille, complexe voire paradoxal, car ils doivent être capables de garantir une certaine résistance et durabilité de leurs produits, avec une possibilité de recyclage à la clé. Marmoleum est plus fragile que son équivalent PVC. En conséquence, comment offrir des qualités bactériostatiques et esthétiques dans des programmes complexes comme les hôpitaux ? Pour y répondre, Forbo a fait évoluer ses solutions de traitement de surfaces. De la cire, aux origines, en passant par un premier Topshield en 2005 puis une seconde reformule en 2012, la marque lance aujourd’hui Topshield Pro. La couche primaire est doublée par voie thermique et UV, afin de réduire les risques d’encrassement et ainsi de conférer une résistance accrue aux rayures et à l’usure, sans avoir recours à un procédé de métallisation. (...) 

> Photos

> Autres produits dans la même catégorie

Éclairage extérieur : co…

Plan sobriété énergétique, révision de l’ar…

Sobriété et inventivité

L’éclairage public, comme les professionnels l…

Pau : Réhabilitation du p…

Après les halles et le pôle de transmission occi…

Port de Gallice à Antibes…

À l’entrée du cap d’Antibes et à deux pas d…

Hortus papyrifera, rue Viv…

Le jardin papyrifère de la BNF, de 1 900 m2, a é…

Efficacité et matière : …

Depuis le dernier guide sur l’absorption acousti…

Le réemploi par ceux qui …

Il y a deux ans, nous abordions le réemploi sous …

Apporter sa brique à l’…

L’agence BFV Architectes livre prochainement à …

VOIR ÉGALEMENT

>> Actus brèves
>> Parcours
>> Photographes
>> Livres
>> Point de vue / Expo / Hommage
>> Concours
>> Le dossier du mois
>> Le Grand Entretien
>> Innovations
>> Produits utiles
>> Questions pro
>> Razzle Dazzle by Mehdi Zannad
>> D’A Lab - Design

Les articles récents dans Techniques

Éclairage extérieur : comment réinventer l'éclairage urbain ? Publié le 15/12/2023

Plan sobriété énergétique, révision de l’arrêté 2018 sur les nuisances lumineuses, Manifest… [...]

Sobriété et inventivité Publié le 14/12/2023

L’éclairage public, comme les professionnels l’appellent pour faire court, est un sujet dont on… [...]

Pau : Réhabilitation du passage Carnot Publié le 14/12/2023

Après les halles et le pôle de transmission occitan, le Foirail, l’installation de la Cité judi… [...]

Port de Gallice à Antibes : La détection comme alliée de la biodiversité Publié le 14/12/2023

À l’entrée du cap d’Antibes et à deux pas de la Pinède Gould de Juan-les-Pins, le port Galli… [...]

Hortus papyrifera, rue Vivienne à Paris Publié le 14/12/2023

Le jardin papyrifère de la BNF, de 1 900 m2, a été conçu par Mirabelle Croizier, architecte du p… [...]

La sélection de produits 2023 Publié le 14/12/2023

[...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mars 2024
 LunMarMerJeuVenSamDim
09    01 02 03
1004 05 06 07 08 09 10
1111 12 13 14 15 16 17
1218 19 20 21 22 23 24
1325 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

Quelle importance accorder au programme ? [suite]

C’est avec deux architectes aux pratiques forts différentes, Laurent Beaudouin et Marie-José Barthélémy, que nous poursuivons notre enquête sur…

Quelle importance accorder au programme ?

Avant tout projet, la programmation architecturale décrit son contenu afin que maître d’ouvrage et maître d’œuvre en cernent le sens et les en…

L’architecture au prisme des contraintes environnementales : le regard singulier de Gilles Perraud…

Si les questions environnementales sont de plus en plus prégnantes, les labels et les normes propres à l’univers de la construction garantissent…