Aménagement de la pointe de la presqu'île de Caen et Club de Kayak - Inessa HANSCH

Architecte : Inessa Hansch
Rédigé par les architectes
Publié le 07/02/2017

Inessa HANSCH a travaillé sur le projet d’aménagement des espaces publics et du mobilier urbain de la pointe de la presqu’île de Caen, où vient d’être inaugurée la bibliothèque Alexis-de-Tocqueville conçue par OMA. Dans ce cadre, elle a également livré un nouvel espace dédié aux activités nautiques.

Cernés par le bassin Saint-Pierre, le canal maritime et le chenal Victor-Hugo, le futur Palais de Justice et la bibliothèque Alexis-de-Tocqueville sont installés sur les 11 hectares d’une ancienne friche qui se trouve à l’extrémité de la presqu’île de Caen.

Réinterprétation des quais :


L'aménagement de cette portion de ville a été envisagée comme un tout afin de redonner l’expérience de la grande échelle et la conscience du parcours de l’eau. Trois natures d’espaces sont définies dans la profondeur de la presqu’île : un quai rattaché au système urbain existant et abordé comme un cadre dans le prolongement des rives connexes, un très large chemin programmatique - planté et multidirectionnel - contenant les bâtiments et, en cœur de site, une vaste pelouse telle une grande ouverture horizontale en lien avec la vieille ville. Ces trois séquences déterminent les trois lignes de force du projet ainsi que les conditions de son aménagement.


Ainsi, le quai bétonné est vu comme une structure linéaire et non comme une place. Débarrassé de ses scories, il fait le lien entre la presqu’île et le canal. Il accueille aujourd’hui un nouvel espace dédié aux activités nautiques.


Conception et construction d'un club de kayak :


Cette structure débordante et poreuse abrite un club de kayak envisagé dans la continuité de ce quai comme un bâtiment très ouvert et traversable, inséparable de l’espace public. Situé tout à l’est, il constitue une invitation dans la profondeur par sa transparence et suscite l’appropriation du lieu.


Obéissant à une trame orthogonale généreuse et rigoureuse (4 mètres) qui lui confère un grand potentiel d’activités, ce club de kayak répond à une double intention : satisfaire aux exigences d'un programme d'équipement et faire office d'espace public abrité. Sa structure, débordante, est ouverte et traversante. Aucune limite de sol ne démarque l'espace public. Les surfaces des espaces intérieurs du bâtiment sont traitées comme le quai, en béton clair. Une circulation périphérique et protégée sert aux promeneurs comme aux usagers du club de kayak.


Les façades sont dotées d'immenses portes en guise de grandes baies sur le paysage. À cette incongruité d'échelle répond la présence des bateaux multicolores faisant, eux aussi, partie de ce dispositif extraverti. Alignés en rayonnages verticaux, ils se font vitrine du club.

Éclairés en imposte le long de la façade, les vestiaires donnent également sur les espaces extérieurs et deviennent des petites pièces habitées ouvertes sur la ville. L'usage fait façade.

La facilité et la fluidité des déplacements comme des pratiques caractérisent ce projet.


Aménagement des abords :


À l’arrière de ce dispositif, un grand vide engazonné ouvre sur l’intérieur de la presqu’île. Il est aménagé de deux bancs circulaires positionnés dans l’axe du passage reliant le quai et la façade arrière de la bibliothèque. Ces banquettes font office de mobilier urbain dédié au public mais également aux usagers de la bibliothèque qui peuvent prolonger leur activité de lecture à l’extérieur du bâtiment. L'une des deux pièces est gigantesque (90 mètres linéaire) et se referme en boucle. Émergeant à peine de la pelouse, elle organise un intérieur tout en gardant l’espace et la vue dégagés. La seconde, plus concentrée et intimiste, est dotée de dossiers.
Par leur double orientation, ses assises basses et blanches en béton architectonique se donnent à vivre comme des salons d’extérieur. En écho avec le préau sur le quai, ce point d'intensité favorise la rencontre, la lecture et le jeu. Il constitue un second événement qui invite à traverser la presqu'île. 



Club de Kayak - Presqu'île de Caen (14)

Maître d'ouvrage : Ville de Caen
Maîtres d'oeuvres : Inessa Hansch architecte, Egis 
Surface SHON : 432 m2
Coût : 375 000 € HT
Date de livraison : 2016

Aménagement des espaces publics

Maître d'ouvrage : Ville de Caen
Maîtres d'oeuvres : Michel Desvigne paysagiste, Inessa Hansch architecte, Egis, Scène publique éclairage
Surface : 12 ha
Coût : 9 400 000 € HT
Date de livraison : 2016



Club de Kayak - Presqu'île de Caen - Inessa Hansch (2016)  <br/> Crédit photo : DELVAUX Maxime Club de Kayak - Presqu'île de Caen - Inessa Hansch (2016) <br/> Crédit photo : DELVAUX Maxime Club de Kayak - Presqu'île de Caen - Inessa Hansch (2016)<br/> Crédit photo : DELVAUX Maxime Club de Kayak - Presqu'île de Caen - Inessa Hansch (2016)  <br/> Crédit photo : DELVAUX Maxime Club de Kayak - Presqu'île de Caen - Inessa Hansch (2016)  <br/> Crédit photo : DELVAUX Maxime Aménagement de l'espace public - Inessa Hansch et Michel Desvigne (2016) <br/> Crédit photo : HANSCH Inessa

VOIR ÉGALEMENT

>> Publiés par d'a
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Choix de d'a

Extension et rénovation partielle d'une maison familiale à Mantes-la-Jolie Publié le 16/12/2022

Maîtres d'ouvrages : privéeMaîtres d'oeuvres : Bérénice Curt Architecture, co-traitants : … [...]

Le Majestic - Scène de Montereau Publié le 23/11/2022

Maîtres d'ouvrages : Ville de Montereau-Fault-YonneMaîtres d'oeuvres : Atelier Novembre … [...]

CasArts - Grand Théâtre de Casablanca Publié le 23/06/2022

Maîtres d'ouvrages : Casablanca Aménagement S.A. / Egis Bâtiments InternationalMaîtres d'oeuvres… [...]

20 logements participatifs en volume capable sur un parking silo, Bordeaux Publié le 26/04/2022

Maîtres d'ouvrages : Le COL (Comité Ouvrier du Logement)Maîtres d'oeuvres :  Lemé… [...]

Réhabilitation et extension d'une ancienne ferme en haras d'élevage, Samer Publié le 25/04/2022

Maîtres d'ouvrages :  C.C. Desvres SamerMaîtres d'oeuvres :  Charlotte Siwiore… [...]

74 logements sociaux Jaurès Petit, Paris 19 Publié le 25/04/2022

Maîtres d'ouvrages :  Paris Habitat OPHMaîtres d'oeuvres :  archi5 (logements … [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Février 2023
 LunMarMerJeuVenSamDim
05  01 02 03 04 05
0606 07 08 09 10 11 12
0713 14 15 16 17 18 19
0820 21 22 23 24 25 26
0927 28      

> Questions pro

Et si on arrêtait de bosser ?

Apparu aux États-Unis après le covid, le phénomène de « la grande démission » marque une évolution du rapport au travail et la Fra…

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…