Architecture et climat : du défi technologique à la refondation disciplinaire

Rédigé par Antoine PICON
Publié le 13/12/2019

Carte d’origine des matériaux utilisés pour la construction de l’Empire State Building

Dossier réalisé par Antoine PICON
Dossier publié dans le d'A n°277

En moins d’une décennie, au fur et à mesure qu’achevait de se révéler une crise environnementale sans précédent, la question des rapports entre architecture et environnement, architecture et climat, longtemps reléguée à la périphérie de la discipline architecturale, s’est retrouvée propulsée au rang de préoccupation majeure. Matériaux biosourcés, empreinte carbone, bâtiments à énergie positive font désormais partie d’un paysage professionnel en évolution rapide. La multiplication des prises de position et surtout le nombre élevé de réalisations expérimentales les concernant s’accompagne toutefois d’ambiguïtés persistantes concernant l’orientation générale qu’il convient d’adopter afin de promouvoir une architecture satisfaisante d’un point environnemental.

La première ambiguïté concerne l’objectif visé lorsque l’on cherche à mieux prendre en compte les questions environnementales dans le champ de l’architecture. S’agit-il de promouvoir une meilleure qualité de vie dans le droit fil de cet « environnement bien tempéré » dont l’historien anglais Reyner Banham s’était fait autrefois le propagandiste, ou de contribuer à diminuer l’empreinte carbone des bâtiments qui, entre leur construction et leur exploitation, correspondent aujourd’hui à plus du tiers des émissions de gaz à effet de serre ? On pourrait croire ces deux visées identiques, mais un examen plus attentif révèle qu’il n’en est rien (...)

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Janvier 2023
 LunMarMerJeuVenSamDim
52      01
0102 03 04 05 06 07 08
0209 10 11 12 13 14 15
0316 17 18 19 20 21 22
0423 24 25 26 27 28 29
0530 31      

> Questions pro

Et si on arrêtait de bosser ?

Apparu aux États-Unis après le covid, le phénomène de « la grande démission » marque une évolution du rapport au travail et la Fra…

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…