Aurelio Galfetti (1936-2021)

Rédigé par Amélie POIREL
Publié le 14/12/2021

Aurélio Galfetti

L’architecte tessinois Aurélio Galfetti, né à Lugano en 1936 s’est éteint le 5 décembre 2021 à Bellinzone, au Tessin. Membre fondateur de l’Académie d’architecture de Mendrisio, avec Mario Botta et Luigi Snozzi, il sera le premier à la diriger de 1996 à 2001. Au sein de cette institution, il conduit en 2008 le cours très remarqué « AlpTransit » qui se penche sur les travaux liés à la construction d’une nouvelle ligne ferroviaire à travers les Alpes tessinoises et son influence sur le paysage.

En tant qu’architecte, Aurélio Galfetti s’est consacré à son canton et nous laisse des réalisations majeures comme les bains publics de Bellinzone et la restauration du château Castelgrande. Ces édifices dévoilent l’intérêt constant de l’architecte pour le territoire. Les bains publics sont une véritable mégastructure urbaine matérialisée par une passerelle en béton armé à six mètres au-dessus du niveau du sol qui relie la ville à la rivière. Au Castelgrande, l’opération relève plus de la transformation que d’une restauration, car selon Galfetti, pour être pertinent, un projet doit savoir s’adapter aux exigences des usages de son temps. Il dote alors le château de nouvelles infrastructures qui donnent une dimension urbaine au projet. Comme cette entrée, telle une fissure de béton qui s’insère dans la roche et se superpose au lieu existant.


En Suisse, il remporte également le concours pour le bâtiment Ulysse à Lausanne en 1987. Avec une géométrie issue d’une figure élémentaire, propre à l’École tessinoise, il compose un cylindre massif et évidé qui s’ouvre sur la place. La façade est revêtue de cubes de granit en saillie. Cette utilisation d’effets plastiques au sein d’une volumétrie forte constitue un signe architectural puissant pour la place Chauderon de Lausanne.


Ce concepteur, dont la relation avec le territoire prime dans chacune de ses esquisses, a également travaillé en dehors de ses frontières suisses. Dans des paysages tout aussi variés qu’exceptionnels, on retrouve parmi ses réalisations des projets en France comme la Médiathèque et la Cité des Arts de Chambéry, une villa sur l’île de Paros en Grèce, l’imposante tour du Net Center à Padoue, mais aussi une résidence à Maastricht aux Pays-Bas.

Les articles récents dans Actus brèves

BAP ! 2022 : 6 débats ce week-end ! Publié le 13/05/2022

Ce weekend à Versailles, c’est grand retour de la biennale d’Architecture et de Paysage !… [...]

Paris : 90 concours lancés ! Publié le 10/05/2022

« Paris s’équipe » est la présentation du programme municipal sur les enjeux… [...]

L'Académie d'Architecture renoue avec ses prises de positions publiques Publié le 28/04/2022

Le 8 mars dernier, l’Académie d’Architecture a rendu un rapport sur le Logement. Fruit du… [...]

Grafton Architects, lauréates du prix Mies 2022 Publié le 26/04/2022

L’agence allemande cofondée en 1978 par les Irlandaises Yvonne Farrell et Shelley McNamara a… [...]

Quartier Bercy-Charenton : la Mairie revoit ses ambitions Publié le 25/04/2022

Le 12e arrondissement de Paris a finalement abandonné ses tours de béton. Les 6 orientations… [...]

Soutenir, une exposition qui soigne Publié le 22/04/2022

L’histoire du soin dans la ville est hétéroclite. Se croisent les disciplines médicales,… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mai 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
17      01
1802 03 04 05 06 07 08
1909 10 11 12 13 14 15
2016 17 18 19 20 21 22
2123 24 25 26 27 28 29
2230 31      

> Questions pro

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands…

Renforcer le positionnement des architectes. Entretien avec Christine Leconte, présidente du CNOA

Comment les architectes peuvent-ils répondre aux enjeux de la transition écologique sans obérer la création architecturale et en se faisant…

Faire vivre le patrimoine. Entretien avec Benoît Melon, directeur de l’École de Chaillot.

L’entretien et les réhabilitations concernant 28,4 % des travaux d’architectes, la spécialisation en deux ans proposée …