#BalanceTonCorb

Rédigé par Guillemette MOREL-JOURNEL
Publié le 03/12/2018

Article paru dans le d'A n°268

Trois ans après la polémique qui a voulu faire de Le Corbusier un néo-nazi, les principaux acteurs de la kabbale remettent le couvert, avec les mêmes méthodes discutables : décontextualisation, citations tronquées, approximations voire déformations historiques, lectures partiales des faits, surinterprétations des écrits, sur fond de rancœur tenace contre Le Corbusier, en particulier, et contre l’architecture moderne, en général. Bien sûr, toute personne tempérant leurs accusations sera immédiatement taxée d’idolâtrie ou d’être à la solde de quelque secte corbusophile.

On se souvient que 2015, qui s’annonçait comme une année de célébrations à la gloire du Grand Architecte à l’occasion du cinquantième anniversaire de sa mort, tourna en annus horribilis pour la mémoire de Le Corbusier : trois livres revenaient sur son parcours, en se concentrant sur les années 1930 et 1940, insistant sur ses propos antisémites et totalitaires, sa proximité avec des personnalités notoirement fascistes, et les dix-huit mois qu’il a passés à Vichy. La presse généraliste, alléchée par l’odeur de charogne, s’empara avec énergie de cette « découverte ». Le point Godwin explosa, au point qu’un ancien ministre de l’Éducation nationale alla jusqu’à fustiger, dans un magazine supposé sérieux, un « nazillon de la pure espèce ». La rumeur battait son plein. À la faveur d’un bon mot, de « fada », Corbu était devenu « facho».


Ladite découverte n’en était pourtant pas une, puisque personne n’avait attendu ces héros en quête de « vérité » honteuse pour savoir que, contrairement à la quasi-totalité des Français (n’est-ce pas ?), Le Corbusier ne fut pas un grand résistant. Ni un homme clairvoyant et cohérent du point de vue de son (non)engagement politique. Mais encore moins un collaborateur(...)

Les articles récents dans Points de vue / Expos

Combats singuliers, Entretien avec Paulo Mendes da Rocha Publié le 08/10/2019

J’ai rendez-vous à São Paulo avec une proche de Paulo Mendes da Rocha pour visiter… [...]

« J’ai toujours eu de La chance » Entretien avec Henry Ciriani Publié le 05/09/2019

J’ai rendez-vous dans un café de la rue Pascal avec Henri Ciriani, qui m’attend patiemment.… [...]

« Os Ossos da Arquitetura » : montrer ses os, pas ses muscles Publié le 05/09/2019

En invitant sept jeunes équipes d’architectes et d’ingénieurs à confronter leurs… [...]

Brice, le visionnaire Publié le 05/09/2019

Au détour d’une exposition, François Leclercq a retrouvé cette belle affiche qui ornait les… [...]

Notre-Dame de Paris De quelques évidences Publié le 05/09/2019

L’heure atroceLundi 15 avril 2019. Lendemain des Rameaux. L’après-midi se termine, morose… [...]

INSTINCT Entretien avec Rudy Ricciotti Publié le 08/07/2019

Il fait nuit, subrepticement le taxi quitte la route et s’engage sous la pinède dans le noir… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Novembre 2019
 LunMarMerJeuVenSamDim
44    01 02 03
4504 05 06 07 08 09 10
4611 12 13 14 15 16 17
4718 19 20 21 22 23 24
4825 26 27 28 29 30  

> Questions pro

Assistance à maîtrise d’ouvrage : l’hypertrophie des équipes est-elle nécessaire ?

Assistant à maîtrise d’ouvrage (AMO), maître d’ouvrage délégué (MOD), bataillon de conseillers…, la maîtrise d’ouvrage s’évertue …

Îlot Say, le droit d’auteur l’emporte

Le droit d’auteur des architectes et des artistes étant souvent bafoué*, l’ordonnance de référé rendue le 10 mai 2019 par le tribunal de…

PPP annulé pour les écoles marseillaises

Entre novembre 2018 et février 2019, la justice a donné raison par deux fois à des instances régionales et nationales de l’Ordre des…