Branding Montpellier : Concours pour la Cité du corps humain

Rédigé par Richard SCOFFIER
Publié le 27/02/2014

Article paru dans le d'A n°224

À l'instar des entreprises, les villes semblent maintenant se lancer dans une course effrénée à l'image de marque, en érigeant des édifices iconiques capables de les représenter sur la scène nationale et internationale. Après Marseille et son musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée, Bordeaux et sa future Cité des civilisations du vin, Montpellier a récemment lancé un concours pour la Cité du corps humain chargé d'incarner sa fameuse faculté de médecine, la plus ancienne au monde.

La ville de Montpellier s'est étendue vers l'est à la fin du siècle dernier pour urbaniser les berges du Lez, en imaginant les transformer ultérieurement en port, et bénéficier d'une façade maritime, comme à Bordeaux ou Lisbonne. Une succession de places néoclassiques a ainsi été réalisée dès la fin des années 1970 par Ricardo Bofill, pour permettre à la ville ancienne de se rattacher à son fleuve.


Abstraction : BIG & A+ Architecture (lauréats)

Simple comme un logo, la proposition de Bjarke Ingels – une ligne sinueuse dessinant des gouttes à la manière d'un dessin hallucinatoire de MC Escher – répond point par point à toutes les problématiques soulevées par la consultation. Ainsi, le corps n'est pas appréhendé emphatiquement comme un volume ou une intériorité, mais plus abstraitement comme une interface sensible, une membrane sensitive.


Méditation : Steven Holl & Muz (Augustin Cornet et Chloé Duflos) (finalistes)

La réponse de Steven Holl et de l'agence Muz est sans conteste plus subtile, mais reste cependant moins convaincante que celle de l'équipe lauréate. Plus qu'un simple logo, leur proposition peut se lire comme une double méditation. L'architecture est pensée comme un second corps, un corps vivant solide et protecteur, avide de lumière et recueillant en abondance une eau aussi rafraîchissante que bruissante.


Objection : Manuelle Gautrand (finalistes)

Manuelle Gautrand propose un objet qui s'affirme – qui objecte – face au parc et qui répond à l'hôtel de ville de Jean Nouvel. C'est un monolithe en lévitation relié au sol par des circulations ombilicales pouvant rappeler le projet de Rudy Ricciotti pour le musée des Arts premiers en 1999.


Organisation : Kengo Kuma & Associates Europe (finalistes)

Le projet de Kengo Kuma s'appuie sur les lignes de force qui sculptent le relief du parc. La masse se plisse, les étages se déboîtent en éventail dans d'étonnants porte-à-faux et l'ensemble se recouvre d'une enveloppe triangulée comme un origami. Si ce geste dynamique peut paraître juste dans son contexte immédiat, il l'est beaucoup moins dans celui de la métropole de l'Hérault, déjà encombrée de nombreuses signatures.


Fiction : Emmanuel Nebout & Brochet Lajus Pueyo Architectes (finalistes)

L'équipe réunie autour d'Emmanuel Nebout a su prendre un parti radical sur le site et le programme. L'édifice est divisé en deux parties : un soubassement planté qui s'inscrit dans la continuité du parc et une émergence cubique qui esquisse une tour de Babel montant jusqu'à la hauteur maximale autorisée par les règlements d'urbanisme. L'accueil, l'auditorium, les salles de réception et le restaurant viennent occuper le socle, tandis que les espaces d'exposition se distribuent à l'intérieur du cube autour d'un vide sculpté qui rappelle les atriums des centres commerciaux.


Composition du jury

Collège des élus : Mme le maire, Hélène Mandroux, présidente du jury, ou son représentant Serge Fleurence - Jacques Touchon, ou son représentant, Michaël Delafosse - Michel Passet, ou sa représentante, Martine Prunier - Frédéric Tsitsonis, ou son représentant, Marc Dufour – Perla Danan, ou sa représentante, Agnès Boyer - Jacques Domergue, ou sa représentante, Nancy Canaud.


Collège des personnalités qualifiées : Didier Sicard, ou son représentant, Gilles Boetch – Claudie Haignere, ou son représentant, Marc Girard - Henri Pujol, ou son représentant, Francis Navarro - Jacques Bringer, ou son représentant, André Giordan - Alain Daguerre de Hureaux, ou sa représentante, Sandrine Demoulin.


Collège des maîtres d'oeuvre : Paul Chemetov, ou son représentant, Jean Choukour - Bernardo Secchi, ou sa représentante, Paola Vigano - Suzel Brout, ou sa représentante, Marion Cazal - Gabriel Jonqueres d'Oriola ou sa représentante Isabelle Hirschy - Daniel Andersch, ou sa représentante, Hélène Reder - Jean-Louis Destison, ou sa représentante, Christine Bridon.


Lisez la suite de cet article dans : N° 224 - Mars 2014

Les articles récents dans Concours

Où est l’architecture ? Concours pour le centre aquatique olympique, Saint-Denis Publié le 01/07/2020

Paris 2024, la stratégie se veut vertueuse : réutilisation des équipements existants et… [...]

Le constructeur, le récupérateur et le curateur : Appel à projets pour la façade Denfert de l’ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul Publié le 03/05/2020

Le constructeur, le recycleur et le curateur : comme dans un film de Sergio Leone, ces trois… [...]

Appels à projets pour le réaménagement des bureaux de la poste et du tri postal de Cergy-Pontoise Publié le 31/03/2020

En totale mutation, La Poste voit le courrier qui était sa raison d’être descendre à … [...]

La gare de la discorde - Concours pour le réaménagement de la gare du Nord Publié le 02/03/2020

Une tribune dans Le Monde, la nomination d’une commission d’experts : la… [...]

Dans la peur de l’été - Concours pour l’aménagement des secteurs Farini et San Cristoforo à Milan Publié le 13/12/2019

À Milan, une ville toujours plongée dans une activité économique intense, viennent d’être … [...]

L’hôpital aux urgences, Concours pour le nouvel Hôtel-Dieu - espace parvis Publié le 15/11/2019

Comment intervenir sur un bâtiment du XIXe siècle qui s’affirme comme un exemple majeur du… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juillet 2020
 LunMarMerJeuVenSamDim
27  01 02 03 04 05
2806 07 08 09 10 11 12
2913 14 15 16 17 18 19
3020 21 22 23 24 25 26
3127 28 29 30 31   

> Questions pro

Déconfiner sans déconfiture

Petites et grandes, les agences ont travaillé à distance pendant le confinement. Comment gèrent-elles la fin du télétravail ? La crise…

L’architecte face au confinement

Agences vides, gestion d’affaires par visioconférence, chômage partiel, télétravail… Les problèmes sanitaires posés par l’épidémie de…

Retraite, les questions en jeu

Face à l’opposition suscitée par la réforme des retraites, que ce soit dans la rue ou à l’Assemblée nationale où le projet de loi a…