Business Playground : la collaboration entre Pullman et Mathieu Lehanneur

Rédigé par Maryse QUINTON
Publié le 05/06/2014

Article paru dans le d'A n°227

La généralisation des nouvelles technologies comme la perméabilité grandissante entre vie privée et vie professionnelle impactent aujourd’hui considérablement l’hôtellerie internationale haut de gamme. Pullman, enseigne internationale de luxe du groupe Accor, souhaitait offrir une offre singulière pour se démarquer dans cet univers très concurrentiel. Réinterpréter les éléments statutaires de la réunion, c’est ce qui a été demandé à Mathieu Lehanneur sur le thème « Une salle pour le travail, un terrain de jeu pour les idées ». Baptisé Business Playground, le projet est installé aux Pullman Londres St Pancras et Eiffel, et sera progressivement déployé dans le réseau. Le designer français revient pour nous sur cette collaboration.

Entretien avec Mathieu Lehanneur

Comment est né ce projet de collaboration avec Pullman ?


Pullman souhaitait réinventer les espaces de réunion de tous leurs hôtels. Ce sont des lieux à fort enjeux stratégiques mais qui sont souvent très mal traités. J’avais déjà stimulé la créativité des petits en repensant l’Ateliers des enfants au Centre Pompidou, ainsi que celle des adolescents au Studio 13/16. Il y avait une certaine logique à ce que je me penche sur celle des adultes…



Entretien avec Xavier Louyot de Pullman

Xavier Louyot, directeur du marketing global Pullman, de quelle façon cette collaboration avec Mathieu Lehanneur s’inscrit-elle dans la stratégie de développement de vos hôtels ?


Notre connaissance des grands voyageurs internationaux nous a conduits, au fil des années, à observer différentes tendances. Notre proposition hôtelière a évolué en anticipation de ces changements afin de répondre aux attentes de cette nouvelle génération de grands voyageurs curieux, cosmopolites et hyper connectés qui se déplacent autant pour le business que pour le loisir. Les hôtels Pullman, des 4 et 5 étoiles non standardisés, se développent dans un contexte global. Présents dans 24 pays, nous accueillons majoritairement une clientèle executive pour qui tout s’accélère. Evidemment, le client est au coeur de nos préoccupations. Nous avons mené une étude avec Ipsos en 2013 qui a notamment mis en avant l’extrême porosité entre la vie privée et la vie professionnelle.


Lisez la suite de cet article dans : N° 227 - Juin 2014

Les articles récents dans Points de vue / Expos

La politique de l’architecture après la Covid-19 Publié le 12/10/2020

Nombreux sont ceux qui naturellement ont imaginé que l’architecture devait proposer ses… [...]

Si l’échec est un but, la transition écologique du BTP pourrait être un chef-d’œuvre Publié le 12/10/2020

Des conflits d’intérêts, Une « task force », Un rapport secret, Une… [...]

« Frémissements » : Susanna Fritscher au Centre Pompidou-Metz Publié le 25/08/2020

L’installation de Susanna Fritscher investit de ses fils blancs l’intérieur de l’un des … [...]

L’habitat collectif en zugzwang Publié le 25/08/2020

Le zugzwang est une situation du jeu d’échecs dans laquelle le joueur est contraint de jouer… [...]

Miroir grossissant Publié le 30/06/2020

Le confinement fut propice aux imaginaires du monde d’après. Avec le déconfinement, c’est… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Octobre 2020
 LunMarMerJeuVenSamDim
40   01 02 03 04
4105 06 07 08 09 10 11
4212 13 14 15 16 17 18
4319 20 21 22 23 24 25
4426 27 28 29 30 31  

> Questions pro

À quoi forment nos écoles d’architecture ?

En 2018, la réforme des études d’architecture transformait les Écoles nationales supérieures d’architecture en « établissements…

Le rôle déterminant et pourtant toujours menacé des Maisons de l’architecture

Par leur maillage territorial et leurs actions de sensibilisation et de diffusion, les Maisons de l’architecture contribuent activement à la…

Déconfiner sans déconfiture

Petites et grandes, les agences ont travaillé à distance pendant le confinement. Comment gèrent-elles la fin du télétravail ? La crise…