« CAPITAL AGRICOLE », pour une agriculture urbaine

Rédigé par Agathe VIGUIER
Publié le 10/10/2018

L’exposition « Capital agricole – chantier pour une ville cultivée », crée par le Pavillon de l’Arsenal, est ouverte jusqu’au 27 janvier 2019. Autour de cette manifestation, le centre d’urbanisme et d’architecture se propose de mener une réflexion sur la question de la condition agricole en Ile-de-France. 

Pendant quatre mois, le Pavillon de l’Arsenal offre une exposition sur la question agricole en Ile-de-France autour de laquelle graviteront conférences, ateliers et rencontres.


L’affichage traverse des périodes qui ont marqué l’histoire de l’urbanisme. Elle entame son voyage au 19ème siècle par une succession de photos révélant un monde agricole aux pratiques encore vernaculaire. Celui-ci a rapidement été ébranlé par la mondialisation de la métropole. Le deuxième volet de la recherche s’attarde sur la planification d’après-guerre qui continue d’altérer ce modèle. Les restructurations urbaines de la deuxième moitié du 20ème siècle, ont enclavé les zones agricoles et sanctuarisé les zones naturelles en redessinant profondément le visage de l’agriculture.


Face à ces questions, certains acteurs initient déjà des pratiques alternatives. Le Pavillon de l’Arsenal expose notamment plusieurs artistes qui cherchent à analyser différents scénarios. Ils se font les chantres d’une hybridation entre territoires urbains et agricoles, travaillant à leur imbrication pour restructurer le maillage de la ville durable. Fermes urbaines, culture des toits, jardins partagés... ces actions pourraient être bénéfiques au niveau environnemental et au niveau urbain. La métropole retrouverait sa dimension nourricière en renouant avec son sol et ses potentialités agricoles.


S’il est difficile d’échapper au greenwashing, « Capital agricole » tente de renverser la vapeur en montrant que de petites initiatives pourraient sensibiliser à la requalification de l’urbanisme contemporain. Porté par Augustin Rosenstiehl de l’agence SOA, cette démarche ambitieuse accompagne opportunément l’affichage de la maire de Paris.  L'exposition offre en tous cas l’occasion de se faire une opinion au-delà des a priori.

 

www.pavillon-arsenal.com

Les articles récents dans Actus brèves

Les fantasmes modernistes de Shanon Bool au CCC Publié le 18/03/2019

Le Centre culturel canadien à Paris présente la première exposition monographique consacrée à … [...]

La TINY [BAU]HAUS, en tournée pédagogique Publié le 18/03/2019

Première étape de l’exposition itinérante pour le centenaire du Bauhaus à Paris, du 19 mars au… [...]

ALA pour le Learning center de l’Université Lyon 2 Publié le 13/03/2019

Le groupement mené par les finlandais ALA, associés à l’architecte Nicolas Favet, les… [...]

Deux tours en une : 51 N4E et l’AUC pour le ZIN de Bruxelles Publié le 13/03/2019

Bruxelles aussi rafraîchit ses monolithes noirs. Les agences bruxelloises 51N4E et Jaspers-Eyers,… [...]

Bruneseau : Un Nouvel R déjà entendu Publié le 12/03/2019

Le Pavillon de l'Arsenal a présenté lundi soir, le groupe Nouvel R, lauréat de l’appel à… [...]

Stefano Boeri au CAUE Rhône métropole Publié le 11/03/2019

Depuis le 29 janvier et jusqu'au 13 avril 2019, l’exposition « Forêts verticales et métropoles… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mars 2019
 LunMarMerJeuVenSamDim
09    01 02 03
1004 05 06 07 08 09 10
1111 12 13 14 15 16 17
1218 19 20 21 22 23 24
1325 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

Transmettre ou ne pas transmettre son agence

En société ou libéral, quelles sont les questions qu’un architecte doit se poser en matière de transmission ? Daniel Seddiki, expert-comptable…

L'architecte et les jurys

Qui juge et que juge-t-on dans les jurys ? La loi Elan récuse les concours pour les logements sociaux. Le Grand Prix national d’architecture…

Spécial logement: La quête de la qualité architecturale de l'habitat social est-elle menacée?

La loi ELAN suscite de grandes inquiétudes au sein de la profession. Trois jeunes architectes, praticiens et enseignants, expriment leur crainte…