Carrières d’Arzo, Tessin

Rédigé par Cyrille VÉRAN
Publié le 01/03/2018

Après des années d’abandon, les carrières de marbre d’Arzo, en Suisse, ont repris leur activité et s’enrichissent d’une programmation culturelle dans une étroite cohabitation. Inspiré par l’architecte grec Dimitris Pikionis qui, au siècle dernier, aménagea les abords de l’Acropole, Enrico Sassi a su magnifier les blocs de pierre récupérés sur place au fil de ses découvertes pour réactiver le site et faire découvrir la longue histoire de l’exploitation et le paysage qu’elle façonne.

 

Aux confins des montagnes tessinoises, les carrières de marbre d’Arzo ont connu des heures prospères. Des générations de tailleurs de pierre s’y sont succédé dès le milieu du XIVe siècle pour exploiter cette roche, apparue au cours des ères trias et jurassique. Au tournant du XXIe siècle, cette économie florissante a fini par péricliter et a entraîné la fermeture du site en 2009. (...)



[ Maîtrise d’ouvrage : Patriziato di Arzo

Maîtrise d’œuvre : Enrico Sassi, architecte ; Roberta Blasi et Irene Lucca, collaboratrices ; Pietro Brenni, Brenni Engineering SA ; ingénieur ; Oikos 2000 Sagl, ingénieur environnement et consultant paysage

Superficie : 25 000 m2 (site) ; 268 m2 (bâtiments)

Coût : 1 250 000 francs suisses

Calendrier : études, 2012 ; chantier (novembre 2016-septembre 2017) ; ouverture, septembre 2017 ]

Vue aérienne sur les ateliers restructurés et la zone de coupe (à droite). Vue depuis la route du bâtiment principal.<br/> Crédit photo : Ferrario Luca La dépose d'un appentis a libéré la place pour une rampe d'accès, réalisée à partir de marbre récupérés. Au départ du sentier de découverte, l'édicule des toilettes publiques, un empilement de blocs de marbre témoignant de la richesse de cette pierre polychromique et des différentes techniques d'extraction.<br/> Crédit photo : Minelli Gian Paolo L'édicule des toilettes publiques, un empilement de blocs de marbre témoignant de la richesse de cette pierre polychromique et des différentes techniques d'extraction.<br/> Crédit photo : Simonetti Donatella L'amphithéatre aménagé dans la carrière Calderari.<br/> Crédit photo : SIMONETTI Filippo L'amphithéatre aménagé dans la carrière Calderari.<br/> Crédit photo : SIMONETTI Filippo

VOIR ÉGALEMENT

>> Choix de d'a
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Publiés par d'a

Entre les arbres. Médiathèque, Porto-Vecchio Publié le 30/12/2021

Maîtres d'ouvrages : Ville de Porto-Vecchio @font-face … [...]

De la barre à l’îlot. Logements sociaux et locaux d’activité, Paris 13e. Publié le 23/12/2021

Maîtres d'ouvrages : Élogie-Siemp @font-face … [...]

Faire école. Groupe scolaire Antoine-de-Ruffi, 22 classes et locaux communs, Euroméditerranée, Marseille Publié le 09/12/2021

Maîtres d'ouvrages : Euroméditerranée, propriétaire :… [...]

De la sérendipité. École normale supérieure, Saclay Publié le 09/12/2021

Maîtres d'ouvrages :  École normale supérieure de Cachan … [...]

La villa Rohan, Bordeaux Publié le 18/11/2021

Maîtrise d’œuvre : Atelier Cambium ; ID Bâtiment (structure) ; C3 … [...]

Les Cèdres, Issy-les-Moulineaux Publié le 18/11/2021

Maîtrise d’œuvre : La SodaMaîtrise d’ouvrage : ImmocadesProgramme :… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Janvier 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
52     01 02
0103 04 05 06 07 08 09
0210 11 12 13 14 15 16
0317 18 19 20 21 22 23
0424 25 26 27 28 29 30
0531       

> Questions pro

Faire vivre le patrimoine. Entretien avec Benoît Melon, directeur de l’École de Chaillot.

L’entretien et les réhabilitations concernant 28,4 % des travaux d’architectes, la spécialisation en deux ans proposée …

Quels conseils donner aux jeunes diplômés ?

Boxeur professionnel à 17 ans, Tadao Ando voyageait pour combattre avant de se former en autodidacte à l’architecture, métier qu’il dit…

Les ABF, de la censure au dialogue constructif

Légitimes gardiens du temple, les architectes des bâtiments de France accompagnent souvent des architectes et des maîtres d’ouvrage éclairés…