Charlotte Perriand : artiste capitale du XXIe siècle

Rédigé par Guillemette MOREL-JOURNEL
Publié le 13/12/2019

Reconstitution de l’exposition « Proposition d’une synthèse des arts »

Article paru dans le d'A n°277

La Fondation Louis-Vuitton se félicite de consacrer, pour la première fois depuis son ouverture, l’ensemble de ses espaces d’exposition à un seul créateur. Cet « événement » est doublement « exceptionnel » : d’une part il s’agit d’une créatrice ; d’autre part, cette femme s’est consacrée à un art réputé mineur, celui de l’aménagement intérieur et de la conception de mobilier. Voici donc Charlotte Perriand célébrée dans un haut lieu du chic culturel international. Pour le meilleur et pour le pire ?

Exposition

Disons-le d’emblée, l’exposition est magnifique, opulente, passionnante. Elle rassemble une quantité impressionnante d’œuvres – originales, copiées ou reconstituées (parfois spécialement pour l’exposition) – impeccablement mises en scène. À cet égard, le « clou » de l’exposition, ou plutôt les clous car il y en a plusieurs, ce sont les reconstitutions d’espaces, en particulier celles menées sous la houlette de l’architecte suisse Arthur Rüegg, qui en a déjà donné plusieurs exemples magnifiques par ailleurs. Pour la première fois, le visiteur contemporain peut ainsi déambuler – comme il y a tout juste quatre-vingt-dix ans – dans le célèbre stand du Salon d’automne de 1929 intitulé « Équipement intérieur d’une habitation » et co-signé, à l’instar du célèbre mobilier tubulaire qui y est présenté, « Le Corbusier, Pierre Jeanneret et Charlotte Perriand ». Certes, les dimensions sont identiques, les casiers et les matériaux mis en œuvre aussi fidèles que possible ; mais les bouquets de fleurs sont en plastique, les meubles, des rééditions : tout est neuf et étincelant, comme à l’époque (...)

Les articles récents dans Points de vue / Expos

Trois expositions autour de la synthèse des arts Publié le 18/11/2021

Alors que la collection d’architecture du Centre Pompidou fêtera ses… [...]

L'incontournable harmonie des lots techniques Publié le 17/11/2021

Ce panorama actuel des BET en France est l'occasion d'évoquer l'importance des lots techniques avec… [...]

Une discrète permanence. La collection d'architecture du Centre Pompidou Publié le 16/11/2021

Créée en 1992, la collection d’architecture du Centre Pompidou constitue le… [...]

L'architecture ou l'art de transformer le réel. (2/9) Spolium, Spolia Publié le 16/11/2021

« C’est un work in progress, Rome, un bric-à-brac somptueux… [...]

L’architecture, ou l’art de transformer le réel (1/9) : Tisser des liens Publié le 18/10/2021

« Rien n’est permanent, sauf le changement »Héraclite, VIe siècle av. J.-C… [...]

« Le changement est-il vraiment plus intéressant que la permanence ? » Entretien avec Jacques Lucan Publié le 18/10/2021

À l’occasion de la publication de son dernier ouvrage, échange sur la question de l’« habiter… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Décembre 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
48  01 02 03 04 05
4906 07 08 09 10 11 12
5013 14 15 16 17 18 19
5120 21 22 23 24 25 26
5227 28 29 30 31   

> Questions pro

Quels conseils donner aux jeunes diplômés ?

Boxeur professionnel à 17 ans, Tadao Ando voyageait pour combattre avant de se former en autodidacte à l’architecture, métier qu’il dit…

Les ABF, de la censure au dialogue constructif

Légitimes gardiens du temple, les architectes des bâtiments de France accompagnent souvent des architectes et des maîtres d’ouvrage éclairés…

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…