Charlotte Perriand : artiste capitale du XXIe siècle

Rédigé par Guillemette MOREL-JOURNEL
Publié le 13/12/2019

Reconstitution de l’exposition « Proposition d’une synthèse des arts »

Article paru dans d'A n°277

La Fondation Louis-Vuitton se félicite de consacrer, pour la première fois depuis son ouverture, l’ensemble de ses espaces d’exposition à un seul créateur. Cet « événement » est doublement « exceptionnel » : d’une part il s’agit d’une créatrice ; d’autre part, cette femme s’est consacrée à un art réputé mineur, celui de l’aménagement intérieur et de la conception de mobilier. Voici donc Charlotte Perriand célébrée dans un haut lieu du chic culturel international. Pour le meilleur et pour le pire ?

Exposition

Disons-le d’emblée, l’exposition est magnifique, opulente, passionnante. Elle rassemble une quantité impressionnante d’œuvres – originales, copiées ou reconstituées (parfois spécialement pour l’exposition) – impeccablement mises en scène. À cet égard, le « clou » de l’exposition, ou plutôt les clous car il y en a plusieurs, ce sont les reconstitutions d’espaces, en particulier celles menées sous la houlette de l’architecte suisse Arthur Rüegg, qui en a déjà donné plusieurs exemples magnifiques par ailleurs. Pour la première fois, le visiteur contemporain peut ainsi déambuler – comme il y a tout juste quatre-vingt-dix ans – dans le célèbre stand du Salon d’automne de 1929 intitulé « Équipement intérieur d’une habitation » et co-signé, à l’instar du célèbre mobilier tubulaire qui y est présenté, « Le Corbusier, Pierre Jeanneret et Charlotte Perriand ». Certes, les dimensions sont identiques, les casiers et les matériaux mis en œuvre aussi fidèles que possible ; mais les bouquets de fleurs sont en plastique, les meubles, des rééditions : tout est neuf et étincelant, comme à l’époque (...)

Les articles récents dans Points de vue / Expos

Exposition : Le double pouvoir de l’architecte et l’habitant Publié le 05/09/2022

Dirigé depuis avril 2021 par Fabrizio Gallanti, le centre d’architecture arc en rêve laisse pe… [...]

L'architecture ou l'art de transformer le réel. (7/9) « Re » comme leitmotiv Publié le 05/09/2022

À la charnière des années 1970 et 1980, alors que fonctionnalisme et style international sont … [...]

Vingt ans pour un bouleversement Publié le 29/06/2022

Sélectionner vingt architectures parmi des milliers d’autres, c’est générer plus de frustr… [...]

Vingt architectures entre singularité et exemplarité Publié le 28/06/2022

Les palmarès sont toujours pris entre deux impératifs contradictoires : couronner l’exception … [...]

Une anamorphose éloquente Publié le 27/06/2022

De quelle situation la vingtaine de réalisations jugées les plus remarquables des vingt derniè… [...]

Étoiles et lucioles Publié le 26/06/2022

En miroir des édifices et architectes qu’il distingue, ce palmarès des « Vingt architectures … [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Septembre 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
35   01 02 03 04
3605 06 07 08 09 10 11
3712 13 14 15 16 17 18
3819 20 21 22 23 24 25
3926 27 28 29 30   

> Questions pro

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…

Renforcer le positionnement des architectes. Entretien avec Christine Leconte, présidente du CNOA

Comment les architectes peuvent-ils répondre aux enjeux de la transition écologique sans obérer la création architecturale et en se faisant re…