Chercher la femme ? (2)

Rédigé par Coralie DELHORME
Publié le 16/01/2020

Les académiciens de la section architecture dans leurs costumes

L’Académie des Beaux-Arts vient d’annoncer l’élection d’Alain-Charles Perrot, membre de la section d’architecture, au poste de vice-président pour l’année 2020. En décembre dernier, l’architecte Pierre-Antoine Gatier avait été élu à la section architecture de l’Institut de France, suite au décès de Paul Andreu. L’institution créée en 1795 promeut la création artistique française et veille à la défense de notre patrimoine culturel.

La section architecture – qui est l’une des neuf sections de l’Académie des Beaux-Arts – n’a jamais, depuis sa création, élu une seule architecte. Les différentes sections se démarquent péniblement de cette homogénéisation masculine, puisqu’au total, seuls 12 % des académicien.ne.s sont des femmes. Et même si l’Académie a tout de même nommé pour la première fois une femme au titre de Secrétaire perpétuelle, la section des architectes ne semble pas embarrassée à l’idée de perpétuer l’invisibilisation des femmes.

 

Les bancs des écoles d’architecture sont désormais majoritairement fréquentés par des étudiantes. Depuis peu, les diplômées sont elles aussi majoritaires mais leurs aînées ne disposent que d’une faible visibilité. Alors quel modèle l’Académie des Beaux-Arts propose-t-elle aux futures architectes ? Ne reproduirait-elle pas le schéma d’un système de domination intériorisé ? Sept fauteuils que seuls les hommes de plus de soixante ans paraissent dignes d’occuper.

Dans les publications comme dans l’enseignement, le récit de l’histoire de l’architecture est majoritairement androcentré. On y parle de ceux qui l’ont façonné, de ceux qui sont désormais des références et de ceux qui deviendront des sources d’inspiration. Mais les femmes y sont quasi inexistantes.

 

En ne nommant aucune femme, la section architecture ne les empêchera pas d’exceller dans leur profession mais elle se prive de celles qui aujourd’hui façonnent notre héritage architectural. Et alors même que notre ministère exprime la volonté de promouvoir l’égalité femme/homme, qu’en est-il de l’Académie ? Après avoir œuvré pendant plusieurs siècles à la valorisation de notre patrimoine, quand mettra-t-elle enfin autant d’énergie à porter sur le devant de la scène notre matrimoine ?

Les articles récents dans Actus brèves

Prix d’architectures : les lauréats 2021 Publié le 16/09/2021

Les Prix d’architectures 10+1 ont été remis hier soir, jeudi 16 septembre, au Centre Pompidou.… [...]

Glenn Murcutt lauréat du Praemium Imperiale Publié le 14/09/2021

Initialement prévue en 2020, cette édition du « Nobel des Arts », créé en 1988 par… [...]

En Wallonie, construire le futur du logement social Publié le 07/09/2021

En septembre, l’Institut Culturel d’Architecture Wallonie-Bruxelles s’interroge sur… [...]

« Le noir en façade » : une conférence animée par D’A au Carreau du Temple Publié le 06/09/2021

Pour sa 7e édition, Materials & Light se tiendra les 13 et 14 septembre au Carreau du Temple à… [...]

Le Havre re-reconstruit au MuMa Publié le 03/09/2021

À l’invitation du MuMa - Musée d'art moderne André Malraux, le photographe et modéliste… [...]

Palacio Capanema : un chef-d’œuvre vendu à l’encan Publié le 01/09/2021

L’un des bâtiments les plus emblématiques de l’architecture du 20ème siècle est… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Septembre 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
35  01 02 03 04 05
3606 07 08 09 10 11 12
3713 14 15 16 17 18 19
3820 21 22 23 24 25 26
3927 28 29 30    

> Questions pro

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°2

Certains représentants de la FFB ne cachent pas leur volonté de se débarrasser des architectes. Avec les marchés, globaux, les entreprises sont en…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°1

Passés en un lot unique en dérogeant au principe d’allotissement, les marchés globaux mettent l’entreprise mandataire au premier plan. S’ils…