Choix de la librairie Imbernon

Rédigé par Imbernon LIBRAIRIE
Publié le 09/12/2021

Charlotte Perriand, The Modern Life

Article paru dans d'A n°295

La ville machine : Se libérer de l’emprise technologique, Jacques Ferrier, Éditions de l’Herne, 14 x 19 cm, 144 p., 14 euros.

 

La maison Heiko – Un modèle constructif pour la transition, Reconsidérer l’acte de bâtir, Volker Ehrlich, Michelle Mosiniak, Éditions Imagine un colibri, 21 x 29,7 cm, 176 p., 25 euros.

 

Charlotte Perriand: The Modern Life, Charlotte Perriand Exhibition, Éditions Justin McGuirk, en anglais, 24 x 18 cm, 286 p., 30 euros.

 

Light Line: The Architectural Photographs of Helene Binet, Hélène Binet, Juhani Pallasmaa, Vicky Richardson, Éditions Royal Academy of Arts, en anglais, 24 x 17 cm, 96 p., 25 euros.

 

Nous avons le plaisir de vous présenter le dernier titre de la maison d’éditions Imbernon et de vous proposer une sélection au gré de nos rencontres et de nos coups de cœur.

 

En cette fin d’année, Jacques Ferrier, architecte et urbaniste en prise avec son époque, et dont les projets défendent une approche sensible de l’architecture et de la ville centrée sur le corps et le climat, est venu nous présenter son dernier livre La ville machine.

Si les innovations et les progrès techniques ont accompagné l’urbanisation planétaire, la ville moderne est ressentie par la plupart de ses habitants comme une infrastructure technologique impérieuse qui conditionne nos vies, ignore cultures et contextes locaux et est entrée en conflit avec le climat. Cet essai souligne l’urgence de concevoir la ville autrement, de créer une architecture de la résonance – résonance avec la planète, avec le contexte, avec l’habitant – et d’inventer une approche qui mobilise l’innovation, non pour elle-même mais pour le bien de tous en se libérant de l’emprise technologique.

 

Nous aurons le plaisir de recevoir prochainement Volker Ehrlich, architecte qui cherche avant tout à mettre en œuvre « une architecture du bon sens » avec comme idée directrice l’unité entre espace, matériau et structure. Il nous présentera le livre coécrit avec Michelle Mosiniak : La maison Heikõ – Un modèle constructif pour la transition, Reconsidérer l’acte de bâtir.

« Le livre de Volker Ehrlich et Michelle Mosiniak incite tout d’abord à réfléchir à ce que signifie réellement l’acte de bâtir, non seulement au sens de construction physique et matérielle, mais à son inscription dans un projet plus vaste, personnel, politique, économique et social », écrit Patrick Viveret dans la préface. « Heiko » signifie équilibre en japonais. Ce projet est né du désir d’un client voulant faire construire une maison individuelle performante et durable avec la volonté d’atteindre une consommation d’énergie et une empreinte environnementale minimales sans faire l’impasse sur une architecture contemporaine. Lorsque les valeurs et les envies de l’architecte et de son client se rencontrent, on peut être agréablement surpris, en effet l’élément clef de cette expérience repose sur un matériau inattendu : la botte de paille ! La construction en paille se démocratise et s’est professionnalisée.

La démarche de Volker Ehrlich, architecte engagé dans l’écologie et les circuits courts, démontre que la paille a atteint désormais son statut de matériau moderne capable de répondre aux enjeux du développement durable. De plus, l’intervention de professionnels locaux, en passant par le recours à des matériaux produits à proximité, permet de construire en s’appuyant sur le tissu socioéconomique qui fait vivre nos communes.

Volker Ehrlich, architecte diplômé en Allemagne, arrivé en France en 2002, il fonde avec Maud Forest l’agence Trait Vivant. Il cherche avant tout à mettre en œuvre une « architecture du bon sens » et est membre fondateur d’un groupe de recherche sur la paille structurelle. Celui-ci a été récompensé dans le cadre du projet « Pour la recherche en Architecture et Paysage ». Michelle Mosiniak participe quant à elle régulièrement à la rédaction d’ouvrages consacrés à l’architecture. Elle a publié entre autres Construire en Chine avec Yann Nussaume (éditions Le moniteur).

 

Charlotte Perriand : The Modern Life est le catalogue de l’exposition qui a été présentée au Design Museum de Londres du 19 juin au 5 septembre 2021, consacrée au travail de Charlotte Perriand.

Alors que son nom était toujours associé à ses collaborateurs tels que Le Corbusier ou Jean Prouvé, Charlotte Perriand est aujourd’hui considérée comme l’une des plus célèbres designers du XXe siècle. De l’esthétique de la machine à l’adoption des formes naturelles, des systèmes de mobilier modulaires aux grands projets architecturaux, cet ouvrage couvre la totalité de sa carrière et présente de nombreuses sources qui ont nourri son œuvre, tels que des intérieurs, des meubles originaux, des photographies et des cahiers personnels, nous permettant ainsi d’explorer le processus créatif de Perriand, et de situer son travail dans l’histoire du design.

 

Et enfin nous finissons notre sélection par l’envie de vous faire rêver avec Light Line : The Architectural Photographs of Helene Binet, un ouvrage consacré à l’exposition organisée par la Royal Academy of Arts de Londres, dédiée à Hélène Binet, l’une des plus grandes photographes d’architecture du monde. Composé d’une sélection de 90 clichés en noir et blanc et en couleur d’édifices parmi les plus emblématiques de l’histoire de l’architecture, tels que les églises baroques de Londres de Nicholas Hawksmoor et de l’Observatoire Jantar Mantar à Jaipur, ou encore des bâtiments contemporains de Peter Zumthor, Le Corbusier, Daniel Libeskind et Zaha Hadid, cet ouvrage se démarque des autres de son genre et nous permet de redécouvrir le pouvoir et les merveilles de cette discipline qu’est l’architecture. Alors que certains des clichés présents dans l’ouvrage ont été imprimés à la main par Hélène Binet elle-même dans son studio, à l’aide d’un appareil photo analogique et d’une pellicule, cet ouvrage ne révèle pas seulement la sensibilité et la subtilité de la photographe, il démontre aussi sa capacité à capturer les éléments essentiels qui définissent l’architecture, tels que les lumières, les espaces, et les formes.

 

 

Les articles récents dans Livres

Le Monde sans fin Publié le 30/12/2021

Cette bande dessinée est le fruit de la rencontre entre un ingénieur, grand vulgarisateur des… [...]

La Déconstruction de la ville européenne. Euralille 1988-1995 Publié le 27/12/2021

L’opération Euralille n’est pas encore achevée et pourtant ce moment fondateur d’une … [...]

Habiter autrement, quand l’architecture libère la maison Publié le 26/12/2021

Ce livre, qui a le mérite de s’adresser (et c’est rare) autant aux architectes qu’au grand… [...]

Durer. Éléments pour la transformation du système productif Publié le 25/12/2021

Pourquoi parler d’un livre de philosophie dans une revue d’architecture ? Pourquoi dire… [...]

Architecture du canton de Vaud, 1975-2000 Publié le 09/12/2021

Il ne s’agit pas là d’un guide mais d’un inventaire des plus complets, recensant … [...]

Ré:Habiter. Réutiliser, Transformer, Expérimenter. Publié le 09/12/2021

Pratique millénaire et pourtant négligée par la société… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Janvier 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
52     01 02
0103 04 05 06 07 08 09
0210 11 12 13 14 15 16
0317 18 19 20 21 22 23
0424 25 26 27 28 29 30
0531       

> Questions pro

Faire vivre le patrimoine. Entretien avec Benoît Melon, directeur de l’École de Chaillot.

L’entretien et les réhabilitations concernant 28,4 % des travaux d’architectes, la spécialisation en deux ans proposée …

Quels conseils donner aux jeunes diplômés ?

Boxeur professionnel à 17 ans, Tadao Ando voyageait pour combattre avant de se former en autodidacte à l’architecture, métier qu’il dit…

Les ABF, de la censure au dialogue constructif

Légitimes gardiens du temple, les architectes des bâtiments de France accompagnent souvent des architectes et des maîtres d’ouvrage éclairés…