Cinéma Le Méliès - Montreuil - ROPA & Associés

Architecte : ROPA & Associés architectes
Rédigé par les architectes
Publié le 08/12/2015

À quelques centaines de mètres du site, Georges Méliès avait fait construire le premier studio de cinéma au monde. Malheureusement démoli en 1947, ce studio, fait de structures légères et de verre, permettait le tournage des films en lumière naturelle. Accompagné d’ateliers de fabrication de décors et d’accessoires, les studios Méliès inventaient le modèle des « usines à rêves » telles que nous les connaissons encore aujourd’hui. Ce génie des lieux perdure dans les mémoires, notamment grâce à quelques films ou clichés au charme nostalgique. Le projet de l’agence Feichtinger architectes, simple «boîte à lumière» avec une structure minimale et une peau translucide, constitue une sorte de nouveau studio Meliès, prêt à contenir tous les rêves.

Concept

Le projet s’imprègne de l’histoire du lieu. Une structure de bois, puissante et constructivement lisible, s’installe sous le parapluie d’accueil selon ses potentiels et ses contraintes. Une ambiance générale cherche à évoquer « l’envers du décor ». À l’opposé de l’architecture de la majorité des multiplexes, l’agence propose un autre voyage au public du cinéma le Méliès. Elle l’invite dans une atmosphère chaleureuse et confortable, avec un « parfum d’atelier » qui fait encore largement la richesse et la diversité des lieux et des métiers montreuillois. Cette singularité inscrit cet équipement dans une qualité culturelle et d’éducation totalement indispensable à l’industrie du 7ème art.

L'enveloppe

Les cinémas ont été construits dans une « coque froide » achetée en véfa (vente en état futur d’achèvement) par la ville de Montreuil. Ce volume s’insère entre des locaux commerciaux, une terrasse technique et deux niveaux de parcs de stationnement, au coeur d’une vaste opération réalisée par l’agence Feichtinger. L’enveloppe est constituée d’un bardage de polycarbonate relativement fin sans aucune caractéritique spécifique d’isolement thermique ou acoustique. Le principe constructif reprend la trame existante. Chaque poteau métallique en H (section 30x30 cm) est moisé « sans contact » par deux poteaux bois.

Le Hall

Dès l’entrée, un hall cubique de 14 mètres de côté, constituant la structure porteuse en bois, s’installe au-dessus de l’escalier. En suspension, un écran sphérique, comme un immense lustre diffuse une lumière astrale. Accessoire peut-être oublié d’un ancien tournage, il impose son mystère au-dessus de la billetterie. Cette lune géante gonflable et lumineuse, référence au Voyage dans la lune de Méliès, a été réalisée par l’artiste Hans Walter Müller. La monumentalité du volume est ainsi quelque peu atténuée tout en créant un appel vers les niveaux supérieurs.

Le premier étage

Au niveau 1, l’espace est ample et fluide. Cet étage offre au public la possibilité d’aller vers le café-ciné et les espaces de convivialité dans la nef centrale ou vers les salles après le contrôle des billets. La nef centrale baigne dans une lumière théâtrale. Des projecteurs scéniques sont disposés selon les évènements et l’ambiance désirée, ils permettent de modifier l’atmosphère du lieu. Le café-ciné est localisé sous les deux plus petites salles, directement accessible depuis la nef centrale et s’ouvre largement sur la terrasse. La présence forte de la structure et des habillages en bois ainsi que les hauteurs variables de plafond contribuent à créer une atmosphère chaleureuse et conviviale où chacun pourra trouver place à son goût : exposé côté nef, ou plus intime, près des parois.

La grande salle

La grande salle s’inscrit naturellement dans la volumétrie la plus ample offerte par la structure de la coque d’accueil. D’une configuration légèrement convergente, les gradins sont courbés en plan afin d’optimiser la focalisation visuelle et sonore de chaque place. Ce type de disposition favorise également le sentiment de convivialité, propice aux échanges scène/ salle. Cette salle de 320 places est le vaisseau amiral du Méliès dédiée aux évènements : avant-premières, projections-débats, cérémonies festivalières, etc. À ce titre, elle reçoit un traitement « décoratif » spécifique dont l’idée initiale repose sur un effet de mise en abyme salle/écran par une succession de cadres lumineux (led) prolongés à l’écran par la projection numérique.

La structure

Les poutres en bois moisées, assemblées par boulonnage sur les poteaux métalliques, reprennent les planchers des salles de cinéma et des circulations. Les gradinages des salles sont réalisés en panneaux de particules posés sur des fermettes en bois. La dalle de béton des planchers d’accueil est revêtue d’un tapis rouge ou d’une résine acoustique coulée (dans le café-ciné). Les parois verticales (nef, coursive, café-ciné) et les plafonds (coursive, café ciné) sont habillés de panneaux de peuplier déroulé et ignifugé. Certaines zones sont perforées sur absorbant acoustique. Dans le hall, une paroi de miroirs dédouble l’escalier. Le plafond de la nef déroule comme un film des panneaux miroitants (membrane tendue).



Programme : 6 salles de projection, 1 café-ciné, 1 salle pédagogique, 1 salle de réunion et 1 hall d’accueil
Maîtrise d’ouvrage : Communauté d’Agglomération Est-Ensemble
Maîtrise d’ouvrage déléguée : Ville de Montreuil Architecte d’intérieur et maître d’oeuvre d’exécution : Ropa & associés architectes
Chef de projet : Laurent Blondel (chantier), Nadia Lory Balazova (études)
BET : SAS Mizrahi [structure et tce] , Jean-Paul Lamoureux [acousticien], CAV (Changement à vue) [scénographe]
SHON : 4689 m² (surface de planchers aménagés ou construits) - surface utile : 3300 m²
Coût : 9,5 M€ HT (+ achat coque froide en VEFA : 4,57 M€ HT)

Calendrier : concours en septembre 2010 / démarrage du chantier en septembre 2013 / livraison en août 2015
Entreprises : Gros-oeuvre, panneaux de façade, charpente métallique, plafond/doublage/cloison, serrurerie,
ferronnerie, menuiserie intérieure, agencement, miroiterie/vitrerie, revêtements de sol durs, revêtements de sol souples, peinture, signalétique : Sylvametal Courants forts / faibles, sécurité : Eiffage énergie Chauffage, ventilation, climatisation, plomberie : ICE Ascensoriste : Alma Cuisiniste : Framaco Habillages muraux acoustiques : Isolac Siège des cinémas : Signature F Réalisation sphère lumineuse : Hans Walter Müller

Cette lune géante gonflable et lumineuse, référence au Voyage dans la lune de Méliès, a été réalisée par l’artiste Hans Walter Müller.<br/> Crédit photo : BOEGLY Luc Cinéma Le Méliès<br/> Crédit photo : BOEGLY Luc Les cinémas ont été construits dans une « coque froide » achetée en véfa (vente en état futur d’achèvement) par la ville de Montreuil. Le hall<br/> Crédit photo : BOEGLY Luc  <br/> Crédit photo : BOEGLY Luc La mission mobilier confiée à l’agence a permis de parachever les ambiances en cohérence avec l’architecture des lieux par la conception de mobiliers spécifiques et la recherche de meubles de créateurs.<br/> Crédit photo : BOEGLY Luc La mission mobilier confiée à l’agence a permis de parachever les ambiances en cohérence avec l’architecture des lieux par la conception de mobiliers spécifiques et la recherche de meubles de créateurs.<br/> Crédit photo : BOEGLY Luc  <br/> Crédit photo : BOEGLY Luc  <br/> Crédit photo : BOEGLY Luc  <br/> Crédit photo : BOEGLY Luc  <br/> Crédit photo : BOEGLY Luc  <br/> Crédit photo : BOEGLY Luc  <br/> Crédit photo : BOEGLY Luc Situation RDC R+1 R+2 R+3

VOIR ÉGALEMENT

>> Publiés par d'a
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Choix de d'a

Extension et rénovation partielle d'une maison familiale à Mantes-la-Jolie Publié le 16/12/2022

Maîtres d'ouvrages : privéeMaîtres d'oeuvres : Bérénice Curt Architecture, co-traitants : … [...]

Le Majestic - Scène de Montereau Publié le 23/11/2022

Maîtres d'ouvrages : Ville de Montereau-Fault-YonneMaîtres d'oeuvres : Atelier Novembre … [...]

CasArts - Grand Théâtre de Casablanca Publié le 23/06/2022

Maîtres d'ouvrages : Casablanca Aménagement S.A. / Egis Bâtiments InternationalMaîtres d'oeuvres… [...]

20 logements participatifs en volume capable sur un parking silo, Bordeaux Publié le 26/04/2022

Maîtres d'ouvrages : Le COL (Comité Ouvrier du Logement)Maîtres d'oeuvres :  Lemé… [...]

Réhabilitation et extension d'une ancienne ferme en haras d'élevage, Samer Publié le 25/04/2022

Maîtres d'ouvrages :  C.C. Desvres SamerMaîtres d'oeuvres :  Charlotte Siwiore… [...]

74 logements sociaux Jaurès Petit, Paris 19 Publié le 25/04/2022

Maîtres d'ouvrages :  Paris Habitat OPHMaîtres d'oeuvres :  archi5 (logements … [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mars 2023
 LunMarMerJeuVenSamDim
09  01 02 03 04 05
1006 07 08 09 10 11 12
1113 14 15 16 17 18 19
1220 21 22 23 24 25 26
1327 28 29 30 31   

> Questions pro

Les architectes français et l’Ukraine, un an de solidarité

Depuis le début de la guerre en Ukraine, des architectes français s’efforcent d’aider et de soutenir les architectes ukrainiens à travers les a…

Et si on arrêtait de bosser ?

Apparu aux États-Unis après le covid, le phénomène de « la grande démission » marque une évolution du rapport au travail et la Fra…

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…