Claire Tenu, la ville qu’elle fait voir

Rédigé par Jean-Paul ROBERT
Publié le 30/08/2013

Claire Tenu, "Gruchy", 2012

Article paru dans d'A n°220

Le Point du Jour, lieu sans équivalent dédié à la photographie, présente cet été à Cherbourg une exposition de Claire Tenu justement intitulée « La ville que nous voyons ». Elle y a rassemblé œuvres et images issues de son travail, des musées de la ville ou de ses trouvailles, les a croisées avec d'autres, pour proposer une expérience de la vision, plutôt que son regard sur la ville. Si riche et si précieuse que cette démarche généalogique devrait s'appliquer partout.

Cherbourg est une fiction, comme toutes les villes. Elle procède moins de son histoire qu'elle ne tient par les histoires qui l'ont faite, par les images qui l'ont formée, par les songes qu'elle a suscités et qui l'ont forgée. Cherbourg ? Une rade qui n'existait pas, à l'abri d'une digue en pleine mer. Formulée par Louis XIV pour se défendre d'Albion ; voulue par Louis XVI, lequel fit venir jusque de Prusse le bois nécessaire à la construction des gigantesques cônes immergés au large et emplis de pierres, ruineuse entreprise que ruina sans délai la fureur des flots ; reprise par Napoléon qui s'y rêva la grandeur de nouvelles pyramides ; poursuivie par Charles X, malgré l'entente cordiale ; enfin achevée, alors qu'elle était devenue inutile, par Napoléon le petit. Elle vit passer des rois et le tsar, Hugo, Balzac, les émigrants vers le Nouveau Monde, l'obélisque de Louxor, le corps de l'Empereur de retour de Sainte-Hélène, un épisode naval de la guerre de Sécession qu'immortalisa Édouard Manet, le Titanic à l'escale avant son naufrage. Plus tard, le maréchal Rommel, puis les GI's, avant d'abriter la construction du sous-marin nucléaire Le Redoutable dont elle est devenue le sépulcre… Une rade inventée, à l'abri d'une digue désormais à l'abandon…


Lisez la suite de cet article dans : N° 220 - Septembre 2013

Les articles récents dans Photographes

Julien Guinand. Two Moutains : Ashio, Kumano Publié le 20/06/2022

Au Japon, deux montagnes, deux régions éloignées l’une de l’autre, toutes deux victimes de… [...]

Carleton Watkins : Le regard du mammouth Publié le 05/05/2022

Le « mammouth » désignait l’énorme chambre photo­ graphique que Carleton Watkins emportait … [...]

Julien Gracq : L’œil géographique Publié le 29/03/2022

Le grand écrivain était géographe. Dans les années 1950, il entreprit plusieurs voyages en E… [...]

Thomas Henriot : Frontières invisibles Publié le 25/02/2022

Issu d’une grande maison de champagne, Thomas Henriot a entrepris d’explorer le fuseau septentri… [...]

Eric Tabuchi et Nelly Monnier / Atlas des régions naturelles, Vol. 1 Publié le 09/12/2021

Une exposition au Centre d’art GwinZegal de Guingamp, dans le Trégor, rend compt… [...]

Eugène Atget, Voir Paris Publié le 16/11/2021

La Fondation Henri Cartier-Bresson a consacré cet été une expos… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Août 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
3101 02 03 04 05 06 07
3208 09 10 11 12 13 14
3315 16 17 18 19 20 21
3422 23 24 25 26 27 28
3529 30 31     

> Questions pro

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…

Renforcer le positionnement des architectes. Entretien avec Christine Leconte, présidente du CNOA

Comment les architectes peuvent-ils répondre aux enjeux de la transition écologique sans obérer la création architecturale et en se faisant re…

Faire vivre le patrimoine. Entretien avec Benoît Melon, directeur de l’École de Chaillot.

L’entretien et les réhabilitations concernant 28,4 % des travaux d’architectes, la spécialisation en deux ans proposée par l’Éco…