Collège pour 700 élèves à Champier dans l'Isère

Rédigé par les architectes
Publié le 22/03/2021

Construction d’un collège neuf pour 700 élèves, de logements de fonction, d’un gymnase et d’un plateau sportif à Champier dans l’Isère.

Au regard des prévisions d’effectifs dans les collèges et de l’évolution démographique du centre Isère, les élus départementaux ont pris fin 2015 la décision de construire un nouveau collège public, sur des terrains mis à disposition par la commune.L’implantation du collège de Champier, s’est faite sur un champ, à proximité du centre village et d’une maison bourgeoise «Le Châtelard ». Le collège est construit dans le centre-ville. Le projet s’organise autour d’une nouvelle voie douce, arborée, qui permettra aux piétons et cyclistes de relier le Nord du village et le centre. Celle-ci traverse la parcelle du collège, séparée en deux entités : d’une part les bâtiments d’enseignement et dépose-bus, d’autre part le plateau sportif, qui peut ainsi être utilisé en dehors des heures d’ouverture du collège.


La structure du bâtiment d’enseignement est en béton, matériau très pérenne que l’on retrouve au sol et sur les murs des circulations. La façade est isolée par l’extérieur par des murs manteaux bois préfabriqués. Les revêtements bois dans le hall, les plafonds en fibre de bois dans les salles de classes ainsi que les menuiserie bois/alu, offrent des ambiances intérieures chaleureuses. Une charpente en bois massif couvre la salle de restaurant. Une toiture en bac acier, dont la volumétrie s’adapte aux locaux qu’elle protège, couvre la demi-pension et le préau. Le gymnase, orienté Nord/Sud, dispose d’un rez-de-chaussée entièrement vitré qui donne sur le plateau sportif, la colline et le village. La structure du gymnase, en bois, est bardée de polycarbonate avec protections solaires intégrées. La toiture en bac acier est perforée en sous face, pour l’acoustique, et végétalisée pour un confort d’été optimal.


L’architecture du collège est marquée par les lames brise soleil orientables, colorées, qui forment un camaïeu rappelant la nature environnante. La façade coloré donnent l’impression d’une œuvre d’art cinétique prenant place devant la colline arborée. L’équipe a fait appel à Frédérique F.Thomas, plasticienne coloriste pour la réalisation de cette façade.


Le collège est pensé comme une pièce urbaine, articulant un nouveau pan du village de Champier en assurant des co-visibilités de l’équipement avec l’espace public. Son socle est composé de verre translucide ou opalescent, donnant à voir une salle modulable, la salle d’art plastique et le hall d’entrée. La cour est ouverte sur l’esplanade tandis que la demi-pension fait l’interface avec la grande rue. Le gymnase, mutualisé avec la commune, participe également à la dynamique qu’un tel équipement impulse au village. Il dispose d’un rez-de-chaussée vitré qui communique avec la rue intérieure.

Le projet respecte les niveaux de performance exigés par la RT 2012 mais il vise le label Effinergie+, preuve d’une volonté réelle de minimiser son impact énergétique. Pour atteindre l’objectif, la conception du bâtiment intègre les notions de sobriété de l’enveloppe, d’efficience des équipements et des systèmes. La compacité du bâtiment a été recherchée afin de limiter les déperditions thermiques par les parois. Une isolation par l’extérieur par mur en ossature bois, sur le collège, assure une limitation des ponts thermiques tout en contribuant au confort hygrothermique des locaux. L’implantation du projet a été établi dans une démarche de conception bioclimatique, en relation avec le territoire d’implantation dénommé “ les terres froides”. L’orientation et la forme des bâtiments protègent la cour des vents dominants d’Est, très inconfortables en hiver. Cette configuration limite les ombres portées. Elle offre aussi un ensoleillement presque permanent sur la journée, sur cet espace de détente. Les façades du collège Est, Sud et Ouest bénéficient des apports solaires gratuits et successifs, toute la journée. La mobilité des ventelles, des façades Est et Ouest du collège, permet d’adapter leur orientation à l’angle de pénétration des rayons du soleil à toute heure et toute saison, et de trouver facilement l’équilibre entre protection solaire et éclairage naturel. La demi-pension, largement vitrée sur l’extérieur, dispose de grandes avancées de toiture qui protège du soleil tout en offrant des vues sur le village.


Le projet d’aménagement des espaces extérieurs propose de s’inspirer des grandes structures paysagères composant le paysage de la parcelle du collège et de ses environs. La montée du coteau, affirmée par une rupture de pente à l’ouest de la parcelle, offre un très beau fond de scène à l’installation du collège et le projet cherche à garder l’ouverture et la distance nécessaire à la perception de cette ligne de coteau et de forêt caractéristique du paysage du village. Les contraintes liées à l’inondabilité du site et la nécessité de gérer les eaux pluviales à la parcelle nous ont conduits à utiliser les bassins de rétention comme un élément paysager qualitatif accompagnant l’ensemble des aménagements. Cet ensemble de bassins amènera ainsi une grande biodiversité au sein du collège, offrant une richesse de milieux humides. La cour est conçue comme un grand espace ouvert dans lequel sont définis deux sous espaces proposant des ambiances complémentaires: - un espace «actif», autour d’un terrain de basket et de deux tables de ping pong -un espace calme au sein d’une zone paysagère en creux dans laquelle sont nichées deux îles minérales sur lesquelles s’installer pour discuter. Quelques grands arbres offrent de l’ombre au sein de la cour. Les essences sont choisies pour leur aspect forestier, faisant échos aux essences de la forêt proche comme des hêtres et chênes sessiles.



Maîtres d'ouvrages : Département de l'Isère
Maîtres d'oeuvres : Coco architecture et Jean De Giacinto Architecture Composite
Entreprises : Paysagiste : Atelier Roberta ; Bureau d'étude : BETREC ; HQE :Terre Eco; Acousticien : Sigma ; Cuisiniste : GBA Cuisine ; BIM Manager : Atelier Nomades architecture ; OPC : CCG ; Coloriste : Frédérique F.Thomas ; Signalétique : Anne-Flore Labrunie
Surface SHON : 7445 m2
Cout : 15M euros HT
Date de livraison : Septembre 2020

Vue sur la façade cinétique qui anime la cour avec ses brises soleil verticaux<br/> Crédit photo : DECAM Édouard Plan masse<br/> Crédit photo : . . Plan RDC<br/> Crédit photo : . . Coupe sur le collège, elevation du restaurant <br/> Crédit photo : . . Détail coupe façade du collège<br/> Crédit photo : . . Vue d'ensemble, la cantine referme la cour pour la protéger des vents dominants froids<br/> Crédit photo : DECAM Édouard Vue du hall reliant le parvis, la cours, le préau, les espaces communs et le CDI<br/> Crédit photo : DECAM Édouard

VOIR ÉGALEMENT

>> Publiés par d'a
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Choix de d'a

Le Hangar habité : Transformation d’un hangar industriel en deux maisons, Chantepie Publié le 01/07/2021

Maîtres d'ouvrages : SCIMaîtres d'oeuvres :  Haddock ArchitectureEntreprises… [...]

Startup Lions Campus - Turkana, Kenya Publié le 30/06/2021

Maîtres d'ouvrages : Learning Lions gUG (haftungsbeschränkt), Geltendorf, GermanyMaîtres… [...]

De l'Ecole Nationale d'Arts Décoratifs à la Cité internationale de la Tapisserie, Aubusson Publié le 22/05/2021

Maîtres d'ouvrages : Syndicat mixte de la Cité internationale de la tapisserieMaîtres… [...]

Groupe scolaire dans le quartier de l’Épine Publié le 21/05/2021

Maîtres d'ouvrages : Ville de Lille - Hellemes Maîtres d'oeuvres : Sam architecture… [...]

Groupe Scolaire Antoine de Ruffi Publié le 30/04/2021

Maîtres d'ouvrages : Euroméditerranée Maîtres d'oeuvres : TAUTEM Architecture (mandataire),… [...]

Théâtre d'Évreux (27) Publié le 10/12/2020

Maîtres d'ouvrages : Ville d’EvreuxMaîtres d'œuvres :  OPUS 5 Architectes … [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Octobre 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
39    01 02 03
4004 05 06 07 08 09 10
4111 12 13 14 15 16 17
4218 19 20 21 22 23 24
4325 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

Quels conseils donner aux jeunes diplômés ?

Boxeur professionnel à 17 ans, Tadao Ando voyageait pour combattre avant de se former en autodidacte à l’architecture, métier qu’il dit…

Les ABF, de la censure au dialogue constructif

Légitimes gardiens du temple, les architectes des bâtiments de France accompagnent souvent des architectes et des maîtres d’ouvrage éclairés…

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…