Concours pour la modernisation du site du Quai d'Orsay

Rédigé par Richard SCOFFIER
Publié le 01/10/2018

Article paru dans le d'A n°266

Quatre équipes prestigieuses étaient en lice pour répondre à l’épineux problème de la réorganisation et de l’extension de la partie administrative du ministère des Affaires étrangères, ou plutôt de sa densification. Comment rassembler sur ce site d’autres services éparpillés dans la capitale sans que cela n’affecte ses rituels ostentatoires ?

Le Quai d’Orsay forme avec le Palais Bourbon, siège de l’Assemblée nationale, et l’Hôtel de Lassay, résidence de son Président, une île placée entre la rue de l’Université et la Seine. Construit ex nihilo  au XIXe siècle, le ministère des Affaires étrangères se distingue cependant de ses voisins qui occupent des édifices réalisés pour la noblesse de l’Ancien Régime. Autre particularité : son jardin s’oriente au sud et la cour d’entrée desservant le corps principal du bâtiment est placée côté Seine, ce qui le distingue des hôtels particuliers du faubourg Saint-Germain conçus au XVIIIe siècle en bordure du fleuve, qui s’organisent en sens inverse. L’ensemble des bâtiments – si l’on excepte quelques adjonctions du XXe siècle – a été construit entre 1844 et 1856 par Jacques Lacornée (1779-1856), un architecte qui a consacré une grande partie de son existence à ce projet complexe. Les jardins sont protégés de la ville par les communs qui accueillent bureaux et archives et suivent l’esplanade des Invalides et la rue de l’Université en formant une équerre. Le corps principal du bâtiment – qui n’héberge plus ni ministre, ni hôte de marque – possède deux accès placés aux extrémités. Chacune de ces entrées est complétée par un escalier permettant d’accéder à l’étage. Entre eux se disposent librement sur deux niveaux les enfilades de salles d’attente, de bureaux du ministre et de ses proches collaborateurs, des salons de réception… Des pièces d’apparat qui s’orientent indifféremment au sud vers le parc ou au nord vers la Seine.(...)

Les articles récents dans Concours

Comment aimer Paris ? Réinventer Paris 2, « Les dessous de Paris » Publié le 01/03/2019

Le 15 janvier dernier, le Pavillon de l’Arsenal a divulgué les noms des équipes lauréates de la… [...]

Du sacré au profane, concours Ville-Port de La Grande-Motte Publié le 10/12/2018

La Grande Motte, ses pyramides aztèques revisitées par Vasarely et l’op art : le rêve d’une… [...]

Concours pour le Musée maritime d’Anvers Publié le 02/11/2018

Pas de grands gestes, pas de grands récits mais de petites histoires pour ce musée de plein air… [...]

Jeux de volumes, concours pour le musée d'Histoire maritime de Saint-Malo Publié le 28/08/2018

Les  quatre  équipes  en  lice  ont  su  développer  … [...]

Le moteur & le village Concours pour le tribunal de grande instance de Lille Publié le 22/06/2018

À Lille, OMA vient de remporter le concours pour le nouveau palais de Justice. Une proposition… [...]

Unité et diversité - Concours pour le marcolot Nice Méridia Publié le 02/05/2018

Dans la plaine du Var – une vaste zone agricole en déshérence, où ont été exilés les… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mars 2019
 LunMarMerJeuVenSamDim
09    01 02 03
1004 05 06 07 08 09 10
1111 12 13 14 15 16 17
1218 19 20 21 22 23 24
1325 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

Transmettre ou ne pas transmettre son agence

En société ou libéral, quelles sont les questions qu’un architecte doit se poser en matière de transmission ? Daniel Seddiki, expert-comptable…

L'architecte et les jurys

Qui juge et que juge-t-on dans les jurys ? La loi Elan récuse les concours pour les logements sociaux. Le Grand Prix national d’architecture…

Spécial logement: La quête de la qualité architecturale de l'habitat social est-elle menacée?

La loi ELAN suscite de grandes inquiétudes au sein de la profession. Trois jeunes architectes, praticiens et enseignants, expriment leur crainte…