Conservatoire à rayonnement départemental, Orsay

Architecte : Atelier Novembre
Rédigé par les architectes
Publié le 09/10/2018

La communauté Paris-Saclay a souhaité étendre son offre d’enseignement musical en installant un conservatoire à rayonnement départemental (CRD), sur la commune d’Orsay, à la frontière du campus de l’université de Paris Sud.


Longé par l’Yvette et bordé par le Parc Botanique de Launay, le conservatoire compose avec un site naturel préservé, les îlots d’habitats pavillonnaires de la ville d’Orsay et les bâtiments de recherche du campus. Le projet constitue ainsi, au-delà de ses fonctions, un carrefour entre ces différents univers.


Cet enjeu d’inscription du bâtiment dans ce site d’exception conduit l’atelier Novembre à des prises de positions: concevoir un équipement ouvert sur ces différents espaces, qui s’insère de manière féconde dans le cadre végétal et qui affiche l’image contemporaine et dynamique d’un équipement public à caractère culturel.


La fragmentation des constructions est une première réponse à ces parti pris. La division en quatre volumes blancs, correspondant chacun à un élément de programme, permet d’établir des séquences visuelles et des porosités d’ouverture. Articulés par des espaces de distribution transparents, ces volumes génèrent de nouvelles perspectives pour les utilisateurs comme pour les passants. Dans un dialogue soutenu entre nature et construction, les coursives ou parcours sont multipliés sur la parcelle – le sentier piétons qui longe l’Yvette allant jusqu’à se glisser sous l’un des bâtiments.

 

Ouvert sur la ville au sud du site, le bâtiment principal signifie la fonction d’accueil par une frontalité largement vitrée, ses niveaux supérieurs recevant l’administration puis les espaces de cours individuels de l’enseignement musical. Le volume souple de l’auditorium adjacent, connecté à la rue pour ses besoins de desserte, permet d’identifier la vocation culturelle de l’équipement depuis l’espace public. Les grandes salles de pratiques collectives sont ouvertes sur le parc et le campus au nord, la composition étant prolongée par un jardin intérieur que valorise un réseau de coursives. À l’ouest, une extension accueillera des salles d’enseignements chorégraphiques et d’art dramatique.

 

Lieu de rencontres et de croisements des genres, l’importance du conservatoire dans la vie locale a induit une architecture emblématique, qualitative et valorisante.



Maîtres d'ouvrages : Communauté Paris-Saclay

Maître d'oeuvre : Atelier Novembre (architecte mandataire)/ Bureau d'études TCE: Oteis Séchaud Bossuyt/ Scénographie: Scénarchie/ Acoustique: J.P Lamoureux/  Couleurs & signalétique: Studio b-headroom

Surface SHON : 2 700 m²

Coût : 10,6 M€ HT

Date de livraison : Janvier 2018

Programme : Construction comprenant des espaces d'accueil, un auditorium de 300 places, des salles de cours théoriques et pratiques (musique, danse, théâtre), des locaux annexes et logistiques ; bâtiment et aménagement des abords inscrits dans une démarche environnementale.

Vue extérieure du conservatoire depuis la rue<br/> Crédit photo : SHIMMURA Takuji Vue extérieure du conservatoire depuis un jardin<br/> Crédit photo : SHIMMURA Takuji Vue extérieure du conservatoire depuis la rive opposée<br/> Crédit photo : SHIMMURA Takuji Vue extérieure du conservatoire depuis le jardin intérieur<br/> Crédit photo : SHIMMURA Takuji Vue extérieure du conservatoire de la façade nord depuis un jardin<br/> Crédit photo : Amoretti Aldo Vue extérieure de la façade sud du conservatoire<br/> Crédit photo : SHIMMURA Takuji Vue intérieure des circulations/coursives du conservatoire<br/> Crédit photo : SHIMMURA Takuji Vue intérieure de l'auditorium du conservatoire<br/> Crédit photo : SHIMMURA Takuji Vue intérieure d'une salle de danse du conservatoire<br/> Crédit photo : SHIMMURA Takuji Plan de masse<br/> Crédit photo : Atelier Novembre Rez-de-chaussé<br/> Crédit photo : Atelier Novembre R+1 et R+2<br/> Crédit photo : Atelier Novembre Coupe longitudinale<br/> Crédit photo : Atelier Novembre

VOIR ÉGALEMENT

>> Publiés par d'a
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Choix de d'a

20 logements participatifs en volume capable sur un parking silo, Bordeaux Publié le 26/04/2022

Maîtres d'ouvrages : Le COL (Comité Ouvrier du Logement)Maîtres d'oeuvres :  Lemé… [...]

Réhabilitation et extension d'une ancienne ferme en haras d'élevage, Samer Publié le 25/04/2022

Maîtres d'ouvrages :  C.C. Desvres SamerMaîtres d'oeuvres :  Charlotte Siwiore… [...]

74 logements sociaux Jaurès Petit, Paris 19 Publié le 25/04/2022

Maîtres d'ouvrages :  Paris Habitat OPHMaîtres d'oeuvres :  archi5 (logements … [...]

Groupe scolaire Simone Veil, Villejuif Publié le 25/04/2022

Maîtres d'ouvrages :  Ville de VillejuifMaîtres d'oeuvres :  Dominique Coulon … [...]

Groupe scolaire du Moulon, Gif sur Yvette - plateau Saclay Publié le 25/04/2022

Maîtres d'ouvrages :  Établissement Public Paris Saclay (EPAPS)Maîtres d'oeuvres : … [...]

Sciences Po, Hôtel de l'Artillerie, Paris Publié le 24/04/2022

Maîtres d'ouvrages : La Fondation Nationale des Sciences Politiques (FNSP)Maîtres d'oeuvres :… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Novembre 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
44 01 02 03 04 05 06
4507 08 09 10 11 12 13
4614 15 16 17 18 19 20
4721 22 23 24 25 26 27
4828 29 30     

> Questions pro

Et si on arrêtait de bosser ?

Apparu aux États-Unis après le covid, le phénomène de « la grande démission » marque une évolution du rapport au travail et la Fra…

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…