Construction de 17 logements individuels - Ville de Périers - Atelier Maufra Coulon

Rédigé par les architectes
Publié le 18/01/2018

PREAMBULE

Le présent projet à pour objet la construction de 17 logements individuels sociaux réalisés par Manche Habitat pour la Ville de Périers dans la Manche sur une parcelle située en entrée de Ville au carrefour de la route de Saint-Lô (D900) et de la route de Carentan / rue du 8 Juin 1944 (D971).

 

LE SITE

La parcelle du projet sur lequel se trouvait l’ancienne gendarmerie en cours de démolition est caractérisée par les différents points suivants:

 

En façade Sud: La route de Saint-Lô constituant la rue principale d’entrée de la Ville de Périers offrant une perspective sur l’église St-Pierre / St-Paul,

 

En façade Ouest: Le vaste carrefour très fréquenté des routes reliant Saint-Lô à Lessay (D900) et Coutances à Carentan (D971) ponctué par un majestueux châtaigner centenaire protégé au PLU.

 

En façade Nord: Le chemin piéton desservant l’école Maternelle et l’école Primaire de Périers

 

En façade Est: La limite séparative de deux parcelles de maisons individuelles et l’accès au Collège, au Pôle Enfance et aux Equipements Sportifs

 

L’enjeu du site réside dans l’opportunité d’inscrire le projet de construction de logements envisagé dans un projet d’aménagement urbain, architectural et paysager de ce carrefour stratégique situé en entrée de Ville de Périers, comme le prévoit le Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) du PLU de Périers.

 

LE PROGRAMME

Le programme prévoit la construction de 17 logements individuels avec jardin et garage spécifiquement adaptés aux enjeux urbains particuliers de ce carrefour marquant l’entrée de ville de Périers.

 

LE PLAN LOCAL D’URBANISME

La parcelle concernée se situe en zone UM du plan de zonage du Plan Local d’Urbanisme de Périers, les règles de la zone UM doivent permettre la réalisation de constructions à usages mixtes, denses et variés.

Les règles principales de la zone UM sont les suivantes:

 

Les constructions doivent être implantées soit à l’alignement, soit en retrait d’au moins 5.00 m des voies.

Les constructions doivent être implantées soit en limite séparative, soit en retrait avec L=H/2 avec un minimum de 3.00 m.

L’emprise au sol maximum est fixée à 70% de la surface du terrain

La hauteur des constructions ne doit pas dépasser 10 m au faitage ou à l’acrotère, du sol avant travaux.

L’aspect extérieur des constructions ne doivent pas porter atteinte au caractère des lieux

Les toitures devront présenter une volumétrie et des matériaux en harmonie de teinte avec leur environnement urbain, les toits en terrasse aménagée ou végétalisée sont admis

Les façades et les pignons seront traités avec le même soin que les façades principales

Les clôtures contribuant à façonner la rue devront être en accord avec celles des constructions riveraines et intégrer les coffrets techniques

Un espace de stockage et de tri des déchets sera installé pour 10 logements

Le stationnement pour les logements sociaux sera d’au moins 1 place par logement, dans l’habitat collectif des espaces de stationnement vélos seront prévus à hauteur de 0.5 m² par logement.

Les espaces libres de constructions devront présenter au moins 30% de la taille de la parcelle.

Aucun Coefficient d’Occupation des Sols (COS) n’est imposé.

La parcelle se situe dans le périmètre des Monuments Historiques de 500 m de rayon autour des Monuments classés ou inscrits (Eglise de St-Pierre / St-Paul), à ce titre le projet sera instruit par l’Architecte des Bâtiments de France.

 

LE PROJET URBAIN ARCHITECTURAL ET PAYSAGER

 

L’implantation urbaine: Aménager le carrefour

Le projet ménage un retrait aux abords du carrefour très fréquenté dont le tracé prolonge les retraits du bâti des ilots opposés, afin d’augmenter la visibilité et de sécuriser le carrefour.

Le retrait urbain proposé à également pour objectif d’amorcer un projet d’aménagement urbain de l’ensemble du carrefour visant à constituer une véritable entrée de Ville pour Périers composée à partir du majestueux châtaignier existant.

 

Les circulations urbaines: Prolonger les circulations existantes

Le projet prévoit la création d’une voie nouvelle de desserte des logements dont les débouchés sur les rues principales seront éloignés le plus possible du carrefour.


Les cheminements piétons existants à proximité du site (passage des jardins, cheminements reliant les équipements publics) sont prolongés et reliés entre eux par des cheminements nouveaux crées dans le cadre du projet d’aménagement urbain proposé.

 

Les cheminements existants réservés exclusivement aux piétons sont utilisés pour les accès principaux aux logements, des accès secondaires par les jardins étant ménagés depuis la voie nouvelle.

 

L’implantation du bâti : Renforcer la continuité urbaine

Le bâti du projet est implanté en continuité et à l’alignement de l’espace public selon le mode d’implantation urbaine du bâti continu du centre ville de Périers.

Afin de souligner le caractère individuel des logements, les 2 corps de bâtiments sont fragmentés en autant de logement individuels par l’inversion de la pente du toit de chaque logement par rapport celle du logement voisin.

Les héberges crées par l’inversion des volumes s’inscrit dans la continuité des héberges décalées des maisons de ville de la rue principale de Périers et contribue à multiplier les orientations de chaque logement.

 

Les logements individuels :

Les logements individuels sont composés de 3 et 4 pièces en rez-de- chaussée + combles, avec jardin et garage, chaque parcelle individuelle est traversante et accessible coté rue et coté jardin.

Les 3 et 4 pièces comprennent au niveau rez-de-chaussée une entrée desservie directement depuis l’espace public, un espace traversant orienté

nord-sud comprenant la cuisine et le séjour, une chambre et une salle d’eau accessible aux personnes à mobilité réduite.

Les plafonds des espaces traversant séjour/cuisine des 3 pièces sont constitués d’une voute en plâtre offrant une double hauteur favorisant la pénétration de la lumière du sud jusqu’à la façade nord opposée par une porte fenêtre d’une hauteur de 3.00 m.

Le niveau comble comprend 1 chambre pour les 3 pièces et 2 chambres et une salle de bain pour les 4 pièces. Les chambres des combles possèdent toutes une double orientation grâce à des fenêtres disposées en angle, façon ‘’oriel’’.

Les escaliers intérieurs en bois offrent dans chaque logement une communication visuelle entre le rez-de-chaussée et l’étage.

Chaque logement possède un garage accessible aux personnes à mobilité réduite, indépendant de la maison et desservi par la voie nouvelle. Tous les garages sont éclairés naturellement afin d’accueillir toutes les activités. Les couvertures des garages sont inversées sur le même principe que les volumes des logements.

Des places de stationnement extérieur non affectées sont prévues devant les jardins entre les garages.

 

L’architecture:

Chaque maison individuelle accolée est construite entre deux refends en parpaing bâtis sur une trame régulière de 6,51 m entre axe et couvert par un toit en zinc à pente unique.

Afin de différencier les maisons individuelles accolées les pentes des toits sont inversées sur chaque logement. Les toits sont couverts en zinc à joint debout d’une teinte différente selon l’orientation de la pente (nord ou sud, néanmoins proche des reflets de l’ardoise des toitures alentours.

Le dispositif architectural propose une réinterprétation en milieu urbain ordonnancé de la fragmentation architecturale chère à l’architecte bas-Normand Eugène Leseney.

Les maisons individuelles partagent un soubassement unitaire recevant un parement en pierre locale (schiste) prolongeant les murs en pierre du bâti existant structurant l’espace du carrefour.

Le niveau rez de chaussée et le niveau combles sont séparés horizontalement par une bande vitrées continue située au dessus du regard des passants afin de faire pénétrer la lumière en préservant l’intimité des logements.

Le dessin des baies propose une réinterprétation contemporaine du précadre en béton caractéristique des baies de l’architecture de la reconstruction du centre ville de Périers.

Les fenêtres sont équipées de persiennes d’angle en aluminium laqué repliées en tableau, spécialement mises au point pour ce chantier, les menuiseries extérieures sont en pvc capoté d’aluminium laqué.

Les baies disposées en angle offrent l’avantage de la double orientation d’un oriel.

Les coffrets techniques plastiques sont masqués par des trappes de visite recevant un parement de même nature que les façades qui les reçoivent (enduit ou pierre de parement).

 

La construction :

La réalisation du gros oeuvre recourt à part égale aux deux techniques de constructions locales les plus courantes et les plus économiques : le parpaing et la charpente bois.

Les volumes principaux construits en parpaing intègrent une structure bois poteaux-poutres portant les planchers bois, les escaliers bois intérieurs et la charpente bois des couvertures.

 

Les mesures environnementales :

Les logements sont conformes à la Réglementation Thermique 2012 moins 20% avec la mention HRE - Effinergie+

Les fenêtres présentent une isolation acoustique renforcée limitant les nuisances acoustiques du centre Ville (catégorie 3)

Les espaces situés au centre de chaque maison (salle de bain, escalier) sont systématiquement éclairés soit par des fenêtres de toit soit par des conduits de lumière naturelle disposés en toiture afin de limiter l’usage de l’éclairage électrique.

Le chauffage et l’eau chaude de chaque logement sont produits par une pompe à chaleur individuelle dont les ventilateurs extérieurs marquent les entrées arrière des jardins.


Une cuve de récupération des eaux pluviales est installée dans chaque garage pour l’arrosage du jardin, afin de préserver l’eau potable.

 

Les jardins privatifs :

Les jardins privatifs situés en coeur d’ilot sont desservis par la voie nouvelle de desserte des garages.

Les jardins privatifs ménagent une vue dégagée sur le grand châtaignier centenaire du carrefour.

Les jardins privatifs sont plantés en alternance d’un pommier ou d’un cerisier et séparés par des haies plantées de Charmilles.

La voie nouvelle centrale est plantée de Poiriers (fleurs), arbre symbole de la Ville de Périers figurant sur l’écusson de la Ville.

 

L’aménagement du parvis : Amorcer la transformation du carrefour

L’aménagement du parvis des logements s’inscrit dans une proposition d’aménagement globale du carrefour visant à transformer le carrefour routier existant en véritable entrée de ville. 

Le parvis des logements prévoit l’aménagement d’un parking visiteurs et l’amorce d’un vaste espace minéral homogène visant à fédérer les différents espaces du carrefour: parvis, chaussées, rond point central, trottoirs, stationnements, stockages déchets, cheminements…etc.

Le projet propose le prolongement de la voie nouvelle de desserte des logements et la création d’un parking sur l’ilot opposé du grand châtaignier protégé afin d’offrir les places de stationnement nécessaires au fonctionnement des commerces et du centre d’information de la Ville.



FICHE TECHNIQUE

 

LIEU : Périers 50 190

MAITRISE D'OUVRAGE : Manche Habitat

MAITRISE D'OEUVRE :

Atelier Maufra Coulon architectes dplg - urbanistes

A Lenesley Bet fluides

JF Plazanet économiste

DbTherm Acoustique

PROGRAMME : 17 logements individuels + garages

MISSION : Mission complète

LABEL : RT 2012 -20% / HRE-Effinergie + / Promotelec Habitat neuf

CALENDRIER : Livraison Juillet 2017

SURFACE : 1 333 m² SDP logements + 332 m² garages

COUT : 1 585 000 € HT

ENTREPRISES :

Slc / Terrassement Gros-oeuvre

Espace Toiture / Charpente bois

Leduc / Couverture zinc

Piedagnel & Cornic / Menuiseries extérieures

Hubert / Menuiserie intérieure

Gautier / Plâtrerie sèche

Maisonneuve Plomberie sanitaire chauffage vmc

Jarnier / Electricité

Lebouvier / Peinture

JM Peinture / Revêtement de sols

Lc Sols / Carrelage faïence

-<br/> Crédit photo : Jouet Guillaume -<br/> Crédit photo : Jouet Guillaume -<br/> Crédit photo : Jouet Guillaume -<br/> Crédit photo : Jouet Guillaume -<br/> Crédit photo : Jouet Guillaume -<br/> Crédit photo : Jouet Guillaume -<br/> Crédit photo : Jouet Guillaume -<br/> Crédit photo : Jouet Guillaume -<br/> Crédit photo : Jouet Guillaume -<br/> Crédit photo : Jouet Guillaume -<br/> Crédit photo : Jouet Guillaume -<br/> Crédit photo : Jouet Guillaume -<br/> Crédit photo : Jouet Guillaume Plan de situation Plan masse Perspective Façade Coupes bâtiment A Coupes bâtiment B Plan RDC Plan R+1

VOIR ÉGALEMENT

>> Publiés par d'a
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Choix de darchitectures.com

Théâtre Jacques Carat Ville de Cachan Publié le 28/06/2018

Nom du projet : Restructuration et réhabilitation du théâtre Jacques Carat … [...]

Modernisation du stade Roland-Garros, Paris 16ème Publié le 11/06/2018

Maîtrise d’ouvrage Fédération Française de Tennis Nox, AMO IMProjet, OPC Maîtrise… [...]

Hôtel d'entreprise Binet Publié le 05/06/2018

Maîtres d'ouvrages : RIVP Maîtres d'oeuvres : Grégoire Zündel, Irina Cristea -… [...]

65 logements dans l'éco-quartier de Seyssins (38) Publié le 09/04/2018

Maître d'ouvrage :  Grenoble Habitat, Vinci Immobilier RésidentielMaître… [...]

Villa KGET Publié le 06/04/2018

Maître d'ouvrage : ParticuliersMaître d’œuvre :  Bonte & Migozzi… [...]

Pavillon d'accueil de la scierie, Corzé (49) Publié le 06/04/2018

Maître d'ouvrage : ParticuliersMaître d’œuvre : Atelier RAMDAMEntreprises : ACB… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Août 2018
 LunMarMerJeuVenSamDim
31  01 02 03 04 05
3206 07 08 09 10 11 12
3313 14 15 16 17 18 19
3420 21 22 23 24 25 26
3527 28 29 30 31   

> Questions pro

Architecte de copropriété, une piste à ne pas négliger

Les architectes se tournent parfois vers des activités considérées comme marginales, soit par goût, soit par défaut de commande traditionnelle.…

Une nouvelle boîte à outils pour reconquérir le chantier

Proie d’un arsenal administratif pléthorique, le chantier deviendrait-il pour l’architecte le lieu de tous les dangers ? En mettant en…

Le Lab CDC Architecture de la transformation

À quels besoins d’innovation et d’évolutions réglementaires répond l’appel à projets du Lab CDC « Architecture de la…