Coopératives d’habitants : une autre façon d’habiter à l’heure du confinement

Rédigé par Maider PAPANDINAS
Publié le 24/04/2020

Alors que le dossier du d’a 279 de ce mois-ci s’interroge sur la production du logement pour tous, les coopératives d’habitants défendent une autre idée de l’habitat que la pandémie du Covid-19 pourrait enfin favoriser. France Culture leur a consacré une émission.

La coopérative d’habitants est un accélérateur et facilitateur de solidarité et de convivialité. Parce qu’ils refusaient la solitude de leur logement et cherchaient une alternative à l’Ehpad, certains décident de se lancer dans l’aventure de l’habitat participatif. En auto-promotion, sans bailleur social pour garder la maîtrise d’ouvrage, ils construisent un ensemble de logements à leur goût.

De nouvelles réponses collaboratives à de nombreux enjeux de société naissent grâce aux habitants associés aux projets d’habitat participatif. En plus d’être un logement abordable, le lien social, les pratiques écoresponsables et la préservation de l’environnement sont des préoccupations centrales.

 

La vie en coopérative permet de mettre en commun ses ressources pour construire un ensemble de logements défini ensemble. La mutualisation d’espaces : terrasses, buanderie, salle commune, chambres d’amis, jardin doit permettre de vivre mieux à moindre coût. Avec la pandémie du Covid-19, les chambres d’amis étant des pièces en dehors des foyers ont servi à accueillir des personnes isolées ou sans domicile mais elles ont également servi de bureau pour que les parents en télétravail puissent être au calme.

 

« Bien sûr, la vie quotidienne est perturbée dans les coopératives d’habitants comme partout ailleurs, mais dans ces nouveaux lieux de vie, tous les outils sont déjà là pour nous aider à traverser cette période difficile, se réjouit Thomas Berthet membre et habitant de Abricoop à Toulouse. Et en toute autonomie ! Parce qu'il n'y a pas plus empêcheur de vivre qu'un syndic de copropriété ou un bailleur social ».   

 

L’avantage du modèle coopératif vise à faire sortir le logement du marché spéculatif de l’immobilier et du dilemme locataire propriétaire. Attachée à des valeurs de gouvernance démocratique dans une coopérative d’habitat, vous devenez propriétaire d’une part d’une société dans laquelle vous êtes locataire. Si vous quittez votre logement, vous vendez non pas un appartement mais les parts de la société que vous avez acquises au prix auquel vous les avez acquises.

 

Si de nombreuses coopératives cherchent à faire évoluer la loi pour permettre à d’autres d’accéder plus facilement au foncier de zones tendues, le chemin s’annonce encore long. Une première étape avait été franchie avec la loi Alur de 2014, renforcée par la loi Elan de 2018 en créant le bail Réel Solidaire. Il ouvre en effet la possibilité de dissocier le bâti du foncier. En faisant l’économie du prix du terrain, les constructeurs ont ainsi la possibilité de proposer des logements beaucoup moins chers à la vente. En contrepartie, les acheteurs n’ont qu’à reverser un loyer minime aux organismes, mettant le foncier à disposition pour en obtenir la jouissance. Ce montage est passé par la création d’Organismes Fonciers Solidaires, dont la ville de Paris s’est dotée en tout début d’année 2020. Une brèche dans laquelle tente de se glisser les coopératives d’habitants.

Si la pandémie a perturbé le processus législatif, elle n’a pas douché pour autant les espoirs du monde de l’habitat participatif. Bien au contraire,  « Le Covid-19 ne fait qu’accentuer l’urgence de faire apparaître d’autres formes d’habitat. Un habitat plus résilient, plus inclusif et plus écologique » réagissent les membres de Habicoop.

 

Lien France Culture : https://www.franceculture.fr/societe/covid-19-les-cooperatives-dhabitants-plus-fortes-pendant-le-confinement


Les articles récents dans Actus brèves

La restructuration de l’École du Louvre confiée à Hart Berteloot Publié le 03/07/2020

À l’aune des grandes réflexions autour de l’enseignement supérieur et des mutations… [...]

« Pour la recherche en architecture et paysage » : les 12 lauréats Publié le 29/06/2020

Le mécénat de la Caisse des Dépôts divulgue le nom des 12 lauréats de l’appel à… [...]

L'extension de la mairie de Biot sauvée de la destruction Publié le 24/06/2020

Alors que le chantier de l’extension de la mairie de Biot touche à sa fin, le nouveau maire… [...]

Le monde d’après selon les architectes Publié le 24/06/2020

La Cité de l’architecture et du patrimoine lance une série de débats consacrés aux défis… [...]

Exposition du mobilier iconique de la Villa Malaparte à Londres Publié le 17/06/2020

L’exposition Casa Malaparte Furniture, qui se tiendra à Londres du 15 juin au 19 septembre 2020… [...]

Photographies de Stefan Tuchila : "Paris vide" Publié le 09/06/2020

La série des photos “Paris vide” a commencé par une envie d’exploration et de… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juillet 2020
 LunMarMerJeuVenSamDim
27  01 02 03 04 05
2806 07 08 09 10 11 12
2913 14 15 16 17 18 19
3020 21 22 23 24 25 26
3127 28 29 30 31   

> Questions pro

Déconfiner sans déconfiture

Petites et grandes, les agences ont travaillé à distance pendant le confinement. Comment gèrent-elles la fin du télétravail ? La crise…

L’architecte face au confinement

Agences vides, gestion d’affaires par visioconférence, chômage partiel, télétravail… Les problèmes sanitaires posés par l’épidémie de…

Retraite, les questions en jeu

Face à l’opposition suscitée par la réforme des retraites, que ce soit dans la rue ou à l’Assemblée nationale où le projet de loi a…