Crématorium Uitzicht, Courtrai, Belgique

Rédigé par Marie-Anne DUCROCQ
Publié le 02/10/2019

Dossier réalisé par Marie-Anne DUCROCQ
Dossier publié dans le d'A n°275

Architecte : Eduardo Souto de Moura
Entre deux zones pavillonnaires, le crématorium Uitzicht borde la ville de Courtrai, située à la frontière franco-belge. Inauguré en 2011, il est le premier équipement géré par l’association intercommunale Psilon, programme public qui supervise les crématoriums de 22 communes du sud-ouest de la Flandre. L’architecte portugais Eduardo Souto de Moura, qui remporte l’appel d’offres en 2005, arrime une masse de béton horizontale et élancée aux pentes herbeuses surplombant le cimetière de la ville. Oscillant entre rudesse et quiétude, le bâtiment plonge le visiteur dans une troublante dualité.

Quelques indices signalent la présence du crématorium, largement enterré dans le sol, quand on arrive par le nord : quelques panneaux indiquant « Uitzicht Crematorium » balisent le parking précédant le bâtiment, une large cheminée se dresse au sud, le toit se relève légèrement vers le cimetière de Courtrai et le paysage vallonné qui lui fait face, enfin, deux rampes descendent dans les profondeurs du sol, au nord pour les vivants qui l’empruntent à pied (...)

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Décembre 2019
 LunMarMerJeuVenSamDim
48      01
4902 03 04 05 06 07 08
5009 10 11 12 13 14 15
5116 17 18 19 20 21 22
5223 24 25 26 27 28 29
0130 31      

> Questions pro

Assistance à maîtrise d’ouvrage : l’hypertrophie des équipes est-elle nécessaire ?

Assistant à maîtrise d’ouvrage (AMO), maître d’ouvrage délégué (MOD), bataillon de conseillers…, la maîtrise d’ouvrage s’évertue …

Îlot Say, le droit d’auteur l’emporte

Le droit d’auteur des architectes et des artistes étant souvent bafoué*, l’ordonnance de référé rendue le 10 mai 2019 par le tribunal de…

PPP annulé pour les écoles marseillaises

Entre novembre 2018 et février 2019, la justice a donné raison par deux fois à des instances régionales et nationales de l’Ordre des…