Culte et culture : Concours d’architecture pour la construction d’un ouvrage de protection du portail occidental de la cathédrale Saint-Maurice d’Angers

Rédigé par Richard SCOFFIER
Publié le 23/03/2021

Projet lauréat : Kengo Kuma

Article paru dans d'A n°288

Les édifices religieux sont-ils désormais plus des lieux de culture que de culte ? Voici un concours qui permet, entre autres, de réfléchir à la question.

Que se cache-t-il donc derrière ce concours ? Son intitulé très technique est conforté par son coût prévisionnel relativement modeste – 2 millions d’euros – mais immédiatement démenti par le choix des maîtres d’œuvre en compétition. Parmi eux, en effet, un architecte japonais bénéficiant d’une reconnaissance internationale, un spécialiste de l’architecture militaire du XVIIe siècle, un membre de l’Académie des beaux-arts et deux lauréats du Grand Prix national de l’Architecture – l’un très porté sur la structure, l’autre sur les rapports entre architecture et cinéma.

Mais revenons à Angers et à sa cathédrale. Une élégante construction à une seule nef des XIIe et XIIIe siècles, placée sur une éminence dominant la Maine. Sur des bases romanes s’élancent en effet des voûtes d’ogives dont les croisées s’élèvent à plus de 3 mètres au-dessus des arcs formerets et doubleaux, une caractéristique du rare gothique angevin. Sur un plan très pur, fondé sur des carrés composant une croix latine, viennent se greffer des adjonctions que l’on dirait aujourd’hui kahniennes, comme le trésor, la sacristie et la chapelle. Quant à la façade, d’une finesse inhabituelle, elle s’élance vers le ciel, emportée par les flèches de ses deux clochers. Elle semble a priori très unitaire mais sa compacité lui est donnée par une tour centrale octogonale plus tardive, élevée au XVIe siècle sur la galerie des personnages datant de la même époque. Le portail monumental est remarquable par les sculptures de son tympan. La polychromie de celles-ci, très dégradée après la suppression au début du XIXe siècle de la galerie médiévale qui la protégeait, a retrouvé une partie de son éclat en 2009 après une campagne de restauration au cours de laquelle ont été notamment retirés les badigeons blancs dont elle avait été enduite au cours du temps. Le peu de documents concernant la galerie du XIIIe siècle, comme la dispersion de ses matériaux, rendant impossible toute velléité de reconstruction, la question d’une intervention contemporaine a donc été décidée, entraînant l’organisation de ce concours.  (...)

Les articles récents dans Concours

La poste à la retraite. Concours pour le réaménagement de l’Hôtel des postes de Metz Publié le 09/12/2021

La Poste poursuit sa mutation : elle ferme et reconvertit ses bureaux occupant des positions … [...]

Quel hôpital pour demain ? : Concours pour l'hôpital universitaire Grand Paris Nord Publié le 16/11/2021

Comment penser l’hôpital dans la ville d’aujourd’hui qui à travers la… [...]

Le troisième Trianon : Concours pour le nouvel office de tourisme de Versailles Publié le 18/10/2021

Quand le branding et le merchandising tiennent lieu de réflexion urbaine, que proposer de mieux… [...]

Qu’en est-il de la bigness ? : Concours îlot 2b, quartier des Fabriques, Marseille Publié le 02/09/2021

Comment envisager la bigness à une époque où il est surtout question de mutabilité et de… [...]

Aller simple Bruxelles-Berlin : Concours pour le Magasin 4 à Bruxelles Publié le 05/07/2021

Comment concevoir un espace spécifique pour un lieu alternatif de la scène bruxelloise qui… [...]

Cinq manières de repenser la dalle de La Défense Publié le 24/02/2021

Sous la dalle de La Défense, les parkings, les zones techniques comme les tunnels du RER A et… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Janvier 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
52     01 02
0103 04 05 06 07 08 09
0210 11 12 13 14 15 16
0317 18 19 20 21 22 23
0424 25 26 27 28 29 30
0531       

> Questions pro

Faire vivre le patrimoine. Entretien avec Benoît Melon, directeur de l’École de Chaillot.

L’entretien et les réhabilitations concernant 28,4 % des travaux d’architectes, la spécialisation en deux ans proposée …

Quels conseils donner aux jeunes diplômés ?

Boxeur professionnel à 17 ans, Tadao Ando voyageait pour combattre avant de se former en autodidacte à l’architecture, métier qu’il dit…

Les ABF, de la censure au dialogue constructif

Légitimes gardiens du temple, les architectes des bâtiments de France accompagnent souvent des architectes et des maîtres d’ouvrage éclairés…