N° 159 - Novembre 2006

Alors que le projet parisien de Frank Gehry pour la Fondation Louis-Vuitton fait la une des journaux gratuits, on peut se demander quelle idée des architectes se fait le grand public, lui qui n’entend parler d’eux que comme créateurs extravagants ou comme irresponsables dont les bâtiments s’effondrent ou coûtent trop d’argent public. En écho à ce glamoureux événement, le pavillon français de la Biennale de Venise, conçu par Patrick Bouchain et ses amis, semble répondre avec ironie : quelques échafaudages permettent de transformer le vieux bâtiment néoclassique en auberge de jeunesse. Comme si l’architecture ne pouvait aujourd’hui proposer rien d’autre que le cadre de nos activités physiologiques de base (se nourrir, dormir, procéder à ses ablutions) et de nos échanges sociaux (les plaisirs de la table, du lit, du sauna). Ce nihilisme bon enfant est salutaire si l’on n’y voit qu’un rappel à l’ ordre éthique en réaction au grand barnum de l’architecture spectacle, mais il deviendra vite désespérant s’il s’érige en mot d’ordre. La coexistence de ces deux univers a au moins le mérite de nous obliger à nous interroger sur le sens de l’architecture : que reste-t-il des enjeux esthétiques lorsque l’acte de construire se réduit à pourvoir, avec le minimum de moyens, aux fonctionnalités nécessaires à la survie? Quelle légitimité architecture s’arroge-t-elle lorsqu’elle revendique la beauté comme chemin d’accès essentiel vers le bonheur? Ces questions se posent certainement avec acuité aux architectes, ingénieurs et techniciens qui parcourent le monde pour aider ceux qui, victimes de catastrophes naturelles ou plus simplement de la pauvreté, n’ ont pas de toit sous lequel se protéger. C’est à ces maîtres d’ œuvre, qui, loin des fastes institutionnels et des médias, ont rassemblé leurs compétences et leur volonté d’agir au sein d’associations capables d’ intervenir auprès des plus démunis, que nous rendons hommage dans cette édition.

Abonnez-vous à D'architectures

Sommaire 

Magazine

Photographes

» Xavier Zimmermann, le regard en fuite

Archives PDF

Le téléchargement des archives au format PDF est réservé aux membres inscrits possédant un abonnement au magazine papier.
Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
» Christian Kieckens : Chercher-Penser-Construire par Raymond Balau
» Xavier Zimmermann, le regard en fuite par Jean-Paul Robert
» Grands Moulins et Halle aux farines, Deux transformations à Paris, Architectes : Rudy Ricciotti, Nicolas Michelin, texte par Ri
» Institut de formation en soins infirmiers, Abbeville, Somme, Pascale Guédot, texte par Françoise Fromonot

> L'Agenda

Janvier 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
52     01 02
0103 04 05 06 07 08 09
0210 11 12 13 14 15 16
0317 18 19 20 21 22 23
0424 25 26 27 28 29 30
0531       

> Questions pro

Faire vivre le patrimoine. Entretien avec Benoît Melon, directeur de l’École de Chaillot.

L’entretien et les réhabilitations concernant 28,4 % des travaux d’architectes, la spécialisation en deux ans proposée …

Quels conseils donner aux jeunes diplômés ?

Boxeur professionnel à 17 ans, Tadao Ando voyageait pour combattre avant de se former en autodidacte à l’architecture, métier qu’il dit…

Les ABF, de la censure au dialogue constructif

Légitimes gardiens du temple, les architectes des bâtiments de France accompagnent souvent des architectes et des maîtres d’ouvrage éclairés…