N° 204 - Novembre 2011

Culmunication

Culture de la communication ou communication de la culture? La confusion est à son comble. Depuis longtemps, la communication ne se limite plus à son rôle de diffusion. Si « le medium est le message », selon la célèbre formule de McLuhan, la puissance d'émission du message tiens désormais lieu de réalité sans autre forme de légitimité que sa propre hégémonie.
On se plaignait il y a encore peu de la technocratie des énarques, mais ce sont maintenant les conseillers en communication qui deviennent Premier ministre. À l'omnipotence du sachant succède l'omnipotence du communicant. L'exemple venant d'en haut, le phénomène peut ensuite se décliner à toutes les strates administratives, qu'elles soient publiques ou privées. En période pré-électorale, l'arbitraire des nominations préventives s'intensifie. Au royaume du bunga-bunga, Silvio Berlusconi vient ainsi de nommer son ami Giulio Malgara à la tête de la Biennale de Venise. Ce publicitaire dont personne n'a entendu dire qu'il ait un jour porté un quelconque intérêt à la culture, n'a d'ailleurs jamais exercé d'activité qui soit liée aux domaines artistiques, à moins de considérer comme un art la technique de l'audimat. Giulio Malgara, le bienheureux impétrant, est en effet le « créateur » d'Auditel. Cette société a développé un système pour relever le taux d'audience des programmes audiovisuels italiens, taux dont on connait l'extrême volatilité corrélative à la taille des tours de poitrine. Nous avons souvent dénoncé dans ces pages certaines dérives de la Biennale d'architecture de Venise lorsque l'agitation promotionnelle cache la vacuité des contenus. Comment désormais ne pas s'interroger sur son avenir? Mais il est vrai qu'à force d'utiliser les Giardini et l'Arsenal comme tête de gondole pour leur propre communication, beaucoup d'architectes ne devraient pas être trop dépaysés.
Emmanuel Caille

Abonnez-vous à D'architectures

Sommaire 

Magazine

Parcours

» Les bonnes étoiles de Clément Vergély

Photographes

» Xavier Dumoulin, derrière les lumières de la ville

Points de vue / Expos

» Odes des ténèbres
» "OMA/Progress " au Barbican Centre à Londres

Concours

» Concours "Edf Bas Carbone" 2011 : le domaine de l'énergie élargi au quartier

Le dossier du mois

» Les nouvelles années lumières: 2 - La lumière naturelle

Innovations

» Ciel artificiel : lumière biodynamique au Musée national romain

Les produits de la rédaction

» Feuilles de carrelage en 3 mètres de long
» Montage à sec pour vides sanitaires

Questions pro

» Normer ou solutionner ?

Réalisations

Publiés par d'a

» La maison Stine à Bruxelles
» Tempête dans une dent creuse : Neuf logements et un commerce à Paris

Archives PDF

Le téléchargement des archives au format PDF est réservé aux membres inscrits possédant un abonnement au magazine papier.
Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
» Les bonnes étoiles de Clément Vergély
» Xavier Dumoulin, derrière les lumières de la ville
» "OMA/Progress " au Barbican Centre à Londres
» Concours "Edf Bas Carbone" 2011 : le domaine de l'énergie élargi au quartier
» LES NOUVELLES ANNÉES LUMIÈRES : 2 - La lumière naturelle
» La maison Stine à Bruxelles
» Tempête dans une dent creuse : Neuf logements et un commerce à Paris

> L'Agenda

Juin 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
22 01 02 03 04 05 06
2307 08 09 10 11 12 13
2414 15 16 17 18 19 20
2521 22 23 24 25 26 27
2628 29 30     

> Questions pro

Visées et effets pervers des marchés globaux n°2

Certains représentants de la FFB ne cachent pas leur volonté de se débarrasser des architectes. Avec les marchés, globaux, les entreprises sont en…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°1

Passés en un lot unique en dérogeant au principe d’allotissement, les marchés globaux mettent l’entreprise mandataire au premier plan. S’ils…

Une initiative exceptionnelle pour endiguer l’inexorable transformation du logement social en…

Le 15 janvier 2021 a été remis le rapport sur la qualité d’usage et la qualité architecturale du logement social. Pour la première fois ce…