N° 205 - Décembre 2011

Logomachie

C'est devenu un poncif des discussions de comptoir entre architectes: la demande de projets à fort impact visuel devient de plus en plus impérieuse. La potentialité iconologique des bâtiments semble désormais compter davantage que leurs qualités spatiales et d'usage. Chacun s'érige alors en garant d'une certaine éthique du métier, dans le rôle de celui qui refuse les compromissions de la séduction facile. La posture n'est pas dénuée de sincérité mais l'hypocrisie guette. Car le geste n'est pas toujours — loin s'en faut — en accord avec le discours moralisateur de l'imprécateur. Combien de déguisements végétalo-durables décorent ainsi les projets sous de fallacieux prétextes environnementaux pour permettre à Monsieur le maire de faire valoir son « bâtiment vert »?
Mais si le marché de l'architecture prospère dans cet avidité d'image spectaculaire, réduire ce phénomène à un problème de forme, de style ou même de logiciel de conception numérique serait une erreur. L'origine de cette appétence ne se trouve pas dans le champ de l'architecture. C'est davantage vers le développement des politiques d'attractivité des villes qu'il faut regarder. Derrière ce terme rébarbatif de physique newtonienne, se cache un des enjeux majeurs du marketing territorial actuel: pour attirer les investisseurs, les métropoles contemporaines se livrent en effet aujourd'hui entre elles à une sauvage compétition. Et dans cette course qui les entraîne dans une surenchère d'images, l'architecture se retrouve en première ligne. Comme avec ces panneaux touristique d'autoroute qui nous signalent que nous traversons « la terre des beffrois » ou — loup à l'appui — « le pays du loup de Gévaudan », tout semble réduit à l'état de logo: histoire, patrimoine culturel ou bâtiments remarquables. La vision qu'impose ces nécessités commerciales peut être légitime tant qu'elle reste une interprétation au service du développement d'un territoire. Mais quand est-il lorsque à l'inverse, c'est l'architecture que l'on somme de se conformer à une esthétique de slogan publicitaire?

Abonnez-vous à D'architectures

Sommaire 

Magazine

Actus brèves

» Apprendre le design, le graphisme ou la décoration à distance
» Le postmodernisme, entre rébellion et futilité
» Architectures volantes et robots aériens
» BIG Pari(s) gagné !
» Carnet: Pascal Häusermann (1936-2011)

Parcours

» Fabienne Bulle, de la matière à l’esprit

Photographes

» Trois regards sur Brasilia

Livres

» Entrez dans le cabinet de curiosités architecturales de l'éditeur furtif
» Paris détruit. Du vandalisme architectural aux grandes opérations d'urbanisme
» Paris au temps des gares. Grandes et petites histoires d'une capitale ferroviaire
» Paris déplacé, du XVIIIe siècle à nos jours (architecture, fontaines, statues, décors)
» Le Corbusier et l'immeuble-villas
» Le Livre et l'architecte
» Donnons-leur un toit aujourd'hui
» L'architecture de l'environnement bien tempéré
» Sustainable design II. Vers une nouvelle éthique pour l'architecte et la ville
» Les hôtels particuliers de Paris
» Le dépaysement. Voyages en France
» London Orbital
» Les Grands Ensembles. Une architecture du XXe siècle
» Architecture en uniforme. Projet et construire pour la Seconde guerre mondiale
» Architectures 80. Une chronique métropolitaine

Points de vue / Expos

» L'urbanisme mondialisé à la française
» Trois regards sur Brasilía
» Le postmodernisme, entre rébellion et futilité

Concours

» Quatre scénarios pour une ville en décroissance :Projets pour la ville de Saint-Dizier

Le dossier du mois

» Top 200 des chiffres d'affaires des agences d'architecture françaises
» L’attractivité des métropoles, nouveau sport !

Innovations

» Faux plafond à fixations invisibles

Questions pro

» Du bon sens à la tentation du mitage. Le cas de la maison de retraite de Castelnau-Montratier.

Réalisations

Publiés par d'a

» Extension du musée d’Art moderne de Tel-Aviv
» D’un palais du peuple à un musée du travail Renaissance du Familistère de Guise
» On the road - Le centre Pompidou mobile

Archives PDF

Le téléchargement des archives au format PDF est réservé aux membres inscrits possédant un abonnement au magazine papier.
Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
» Fabienne Bulle - Bâtir sans bavardage
» Trois regards sur Brasilia
» L'attractivité des métropoles, nouveau sport!
» D'un palais du peuple à un musée du travail - Renaissance

> L'Agenda

Mars 2019
 LunMarMerJeuVenSamDim
09    01 02 03
1004 05 06 07 08 09 10
1111 12 13 14 15 16 17
1218 19 20 21 22 23 24
1325 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

Transmettre ou ne pas transmettre son agence

En société ou libéral, quelles sont les questions qu’un architecte doit se poser en matière de transmission ? Daniel Seddiki, expert-comptable…

L'architecte et les jurys

Qui juge et que juge-t-on dans les jurys ? La loi Elan récuse les concours pour les logements sociaux. Le Grand Prix national d’architecture…

Spécial logement: La quête de la qualité architecturale de l'habitat social est-elle menacée?

La loi ELAN suscite de grandes inquiétudes au sein de la profession. Trois jeunes architectes, praticiens et enseignants, expriment leur crainte…