N° 240 - Novembre 2015

Mantra

Dans une société déprimée courant après la croissance, l’innovation apparaît comme le mantra sans lequel nous serions irrémédiablement condamnés à disparaître. Mais
que recouvre cette incantation au progrès perpétuel et qu’a à y gagner l’architecture ? La quête de la performance technique – comme pour la construction de la Fondation Louis-Vuitton – est un jeu passionnant mais qui a peu d’impact sur la production courante. Les expérimentations les plus intéressantes sont généralement peu spectaculaires. Elles s’attachent davantage aux processus de mise en oeuvre : comment construire mieux, plus rapidement, dans un souci environnemental toujours plus poussé mais sans augmenter le prix d’exécution ? Que ce soit dans l’invention spatiale ou l’innovation technologique, les architectes se heurtent cependant plus que jamais au mur de la réglementation. Ces contraintes envahissantes ont pourtant forcé le monde de la construction à trouver de nouvelles solutions, que ce soit en matière thermique, de sécurité ou d’accessibilité. Chaque adaptation au stade supérieur d’exigence réglementaire se fait dans la douleur – avec souvent un sentiment d’absurdité dû à la brutalité de son application –, car elles obligent à conformer en cours d’étude des savoir-faire conçus pour des règles devenues obsolètes. On comprend cependant que cette marche forcée à l’innovation est avant tout subie car déterminée par des acteurs situés en dehors du champ de l’architecture.
L’expérimentation et l’invention, valeurs qui légitiment le rôle social de l’architecte, sont aujourd’hui terriblement bridées. C’est sans doute la raison pour laquelle la récente Stratégie nationale pour l’architecture entend promouvoir « la démarche expérimentale ». Le projet de loi relatif à la « liberté de création, à l’architecture et au patrimoine » qui l’accompagne devrait offrir la possibilité, à titre expérimental, de déroger de façon temporaire et encadrée à certaines règles en vigueur. Un « permis de faire » en somme, qui, s’il ne reste pas une vaine promesse de ministère, permettrait aux architectes de reprendre la main sur l’évolution de leur pratique.
Emmanuel Caille

Abonnez-vous à D'architectures

Sommaire 

Magazine

Parcours

» Extruder/excaver Francisco & Manuel Aires Mateus

Photographes

» Patrick Miara, ombres ligériennes

Points de vue / Expos

» Biennale d’architecture de Chicago Ou comment faire état des choses

Concours

» XL, concours pour l’Espace Mayenne

Le dossier du mois

» Innovation et expérimentation : enjeux
» Paris, Bordeaux, Nice : quelle innovation dans le développement urbain ?
» L'innovation est-elle compatible avec la promotion privée ?
» Quelle stratégie d’innovation industrielle face au risque d’ubérisation ?
» N’est-il pas risqué de ne pas prendre de risques ?
» Marc Barani : l’innovation au coeur du métier de l’architecte
» Michel Rémon : d’abord résoudre les questions constructives
» Jean-Luc Pérez de l’Atelier du Prado : dans les méandres du cadre réglementaire
» Jean-Paul Viguier : une attitude différente en France et à l’étranger
» Christophe Gulizzi : savoir lire entre les lignes
» Bellastock : de la ville éphémère au réemploi des matériaux
» Des doctorants en contrat CIFRE dans les agences
» Favoriser l’apprentissage par l’expérience et l’innovation au sein des écoles d’architecture
» Paul Vincent, 30 ans auprès de Renzo Piano
» Le système Français par Tom Gray, cofondateur du bureau d’études T/E/S/S.

Innovations

» LE SOUFFLE DE LA BRIQUE

Les produits de la rédaction

» PRODUITS UTILES - Bar de rue
» PRODUITS UTILES - Courbes publiques
» PRODUITS UTILES - À l'ombre des frênes en planches
» PRODUITS UTILES - Béton ondulant
» PRODUITS UTILES - L’esprit du Luxembourg

Réalisations

Publiés par d'a

» Extension d’une maison à Waterloo, Belgique
» Transformation de 530 logements, cité du Grand-Parc à Bordeaux
» Zurich : le quartier Hunziker

> L'Agenda

Août 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
30      01
3102 03 04 05 06 07 08
3209 10 11 12 13 14 15
3316 17 18 19 20 21 22
3423 24 25 26 27 28 29
3530 31      

> Questions pro

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°2

Certains représentants de la FFB ne cachent pas leur volonté de se débarrasser des architectes. Avec les marchés, globaux, les entreprises sont en…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°1

Passés en un lot unique en dérogeant au principe d’allotissement, les marchés globaux mettent l’entreprise mandataire au premier plan. S’ils…