N° 271 - Mai 2019

Notre-Dame n’est pas une relique

Il aura fallu qu’elle brûle pour que Notre-Dame ressuscite dans le cœur des architectes et que l’on parle (un peu) d’architecture dans les médias. En janvier 2017, dans l’indifférence générale, un projet – ou, pardon, une « mission d’étude » – assumait la transformation définitive de l’île de la Cité en centre commercial. Notre vieille cathédrale, popularisée dans le monde entier par une comédie musicale et le jeu Assassin’s Creed Unity, en était l’attraction majeure, l’icône d’un parc à thème dévoué au tourisme de masse et à la consommation. Sous l’œil bienveillant d’Unibail et du groupe Auchan, Dominique Perrault, l’architecte de cette « mission d’étude », transformait le parvis, devenu toiture du centre commercial, en un miroir géant réfléchissant les deux tours de Quasimodo. Cet « effet waouh », ce spot à selfies qui ne faisait pas dans la dentelle gothique devait-il être dénoncé comme une manifestation du cynisme mercantile? Ou davantage comme une réaction lucide et de résignation face à une destruction commencée il y a plus d’un siècle? Car dans le concert de lamentations qui a suivi l’incendie, personne ne semble avoir remarqué que Notre-Dame avait été depuis longtemps réduite à l’état de bibelot posé sur le socle de l’île comme une relique dans un musée, un souvenir sous sa bulle de neige. La destruction des constructions autour de la cathédrale et de l’Hôtel-Dieu sous Haussmann a été bien plus dommageable que l’incendie de la toiture et de la flèche. Le XIXe siècle de Viollet-le-Duc, tout en sauvant l’édifice, impose une vision idéalisée de l’architecture gothique qui perdure jusqu’à aujourd’hui. En dégageant des perspectives, il dénie toute la complexité et les subtilités géométriques qui unissaient en un continuum spatial la ville et sa cathédrale. Depuis les bords de Seine, Notre-Dame émergeait par-delà les toitures de l’île de la Cité, elle se découvrait dans l’enfilade des rues qui y menaient. Ceux qui se gaussent d’authenticité et de « respect » du patrimoine devraient donc d’abord s’intéresser à la reconstruction des parcelles qui ont disparu autour et devant la cathédrale. Comme il est heureusement difficilement envisageable de reconstruire sous forme de pastiche, il y aurait là l’opportunité de construire une architecture d’aujourd’hui dans un dialogue fécond avec l’histoire du lieu – sans parler de la manne foncière. Quant à décider s’il faut ou non reconstruire la « forêt » de la charpente et la flèche à l’identique, querelle appelée à un vif succès, prions Notre-Dame que le débat soit expurgé de son caractère idéologique qui voudrait que « l’identité chrétienne de l’Occident » soit en jeu dans cette question qui ne doit relever que de l’architecture et de l’ingénierie. Lorsque des personnalités politiques, avec l’aplomb des ignorants, veulent « reconstruire à l’identique », ils ne réalisent pas que, par une telle reconstitution, ils ôtent précisément toute valeur patrimoniale au monument. Ils ne comprennent pas que ce qui fait l’essence du patrimoine – et le distingue d’une relique –, c’est justement qu’il s’inscrit dans une histoire multiple et vivante.

[d'a change d'imprimeur ! Exceptionnellement, ce mois-ci, le magazine est visible en ligne avant d'arriver en kiosque lundi 20]

Abonnez-vous à D'architectures

Sommaire 

Magazine

Parcours

» BAST - Sans titre, mais pas sans gloire

Photographes

» Marina Ballo Charmet Au bord de la vue

Points de vue / Expos

» Être de son temps Entretien avec Winy Maas
» La Bap ! Permanence et création

Concours

» Un coup de dé Concours Bruneseau

Le dossier du mois

» Trois opérations urbaines à Lille, Nantes et Bordeaux - La preuve par l’eau à Lille, Écoquartier des rives de la Haute-Deûle
» La ville par l’architecture, Le quartier Polaris à Nantes
» L’îlot paramétrique des queyries sur la piste numérique avec MVRDV

Innovations

» Sous-sols de paris: terres d’avenir ?

Les produits de la rédaction

» DESIGN - Minéral Design

Questions pro

» PPP annulé pour les écoles marseillaises

Réalisations

Publiés par d'a

» Diamant noir Bureaux et salles de sport sur parking-silo
» Reconversion réversible
» Boîte à rythmes Immeuble de bureau sur parking silo
» Prendre place 54 logements et locaux commerciaux à Lille
» Quartier Polaris à Nantes, Plot 01
» Quartier Polaris à Nantes, Plot 04
» Quartier Polaris à Nantes, Plot 03
» Quartier Polaris à Nantes, Plot 05
» Quartier Polaris à Nantes, Plot 02
» Quartier Polaris à Nantes, Plot 06

> L'Agenda

Novembre 2019
 LunMarMerJeuVenSamDim
44    01 02 03
4504 05 06 07 08 09 10
4611 12 13 14 15 16 17
4718 19 20 21 22 23 24
4825 26 27 28 29 30  

> Questions pro

Assistance à maîtrise d’ouvrage : l’hypertrophie des équipes est-elle nécessaire ?

Assistant à maîtrise d’ouvrage (AMO), maître d’ouvrage délégué (MOD), bataillon de conseillers…, la maîtrise d’ouvrage s’évertue …

Îlot Say, le droit d’auteur l’emporte

Le droit d’auteur des architectes et des artistes étant souvent bafoué*, l’ordonnance de référé rendue le 10 mai 2019 par le tribunal de…

PPP annulé pour les écoles marseillaises

Entre novembre 2018 et février 2019, la justice a donné raison par deux fois à des instances régionales et nationales de l’Ordre des…